Le 26 février 2013, CertiNergy a remis un chèque de 200 000 euros au ministère de la Défense, correspondant aux économies réalisées au titre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) depuis 2009.

 

Premier consommateur d’énergie de l’État, le ministère de la Défense a engagé de nombreuses actions en faveur de la maîtrise de la consommation énergétique au cours des dix dernières années. Il souhaite désormais cibler son action en particulier sur les sites « industriels de la Défense » : installations portuaires, hôpitaux, centres d’essais de la direction générale pour l’armement, sites dédiés au maintien en condition opérationnel des équipements de défense, data-centers, etc., soit les 100 entités les plus fortement consommatrices sur les 10 000 sites que compte la Défense.

 

Afin de contenir l’inflation des consommations et des dépenses d’énergie, il est actuellement envisagé d’engager sur des entités pilotes une démarche volontaire de management de l’énergie par l’application de la norme ISO 50 001. La mission achats et les services de la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives dédiés, apporteront leur assistance aux entités volontaires. Les gains attendus sont de 20 % à 50 % selon la situation initiale, pour une période allant de 2 à 6 ans (réductions de consommation observées dans des entreprises industrielles).

 

Ces initiatives du ministère de la Défense s’inscrivent dans la stratégie ministérielle de performance énergétique de février 2012, qui associe l’ensemble des acteurs concernés, des services acheteurs, aux consommateurs. Elles participent à l’exemplarité de l’État dans une démarche vertueuse d’économies budgétaires et de transition énergétique.