Placé au coeur des outils déployés par la France pour réaliser + 20 % d’efficacité énergétique en 2020, le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) s’apprête à changer de méthode de calcul. Effy a effectué une simulation, s’appuyant sur les textes discutés au Conseil Supérieur de l’Energie, montrant qu’en définitive, l’impact sera limité (-13%) sur le volume de CEE délivrés en échange d’actions d’amélioration de la performance énergétique. La baisse des forfaits attribués aux actions sur les équipements thermiques s’avère en partie compensée par la hausse de ceux octroyés aux actions d’isolation.

Télécharger le communiqué de presse