Hier soir, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a amendé l’article 8 du projet de loi sur la transition énergétique, en dédiant aux actions de lutte contre la précarité énergétique une partie de l’obligation pesant sur les fournisseurs d’énergie, et en pérennisant le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) jusqu’en 2020. Effy attend maintenant la sortie du décret fixant l’obligation de la 3e période, qui commence le 1er janvier prochain.

Télécharger le communiqué de presse