carnetnumeriqueentretienlogement

Comment concilier les transitions énergétique et numérique ? Au terme de la concertation sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments et de la conférence de consensus sur l’avant-projet de loi sur le logement, des propositions sont sur la table pour accélérer la dynamique de travaux du parc résidentiel en s’appuyant sur les nouveaux outils numériques.

 

Carnet numérique : un simple espace de stockage ?

Votée lors de la loi de transition énergétique en 2015, la création d’un carnet numérique de suivi et d’entretien du logement, rassemblant « l’ensemble des informations utiles à la bonne utilisation, à l’entretien et à l’amélioration progressive de la performance énergétique du logement », est rendue obligatoire « pour toute construction neuve dont le permis de construire est déposé à compter du 1er janvier 2017 et pour tous les logements faisant l’objet d’une mutation à compter du 1er janvier 2025 ». Ce carnet devra intégrer le « dossier de diagnostic technique » comprenant notamment le diagnostic de performance énergétique (DPE).

 

 

DPE : fiabiliser le diagnostic pour en faire un véritable outil d’amélioration de la performance énergétique du logement

Le DPE vise à évaluer la quantité d’énergie consommée par un logement, ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre, à l’aide de 2 étiquettes (énergie et climat) sur des échelles allant de A à G. Réalisé par un diagnostiqueur professionnel, à partir d’un logiciel réglementé, il doit être réalisé dans tous les logements d’habitation lors de leur mise en vente ou mise en location, et intégré au dossier de diagnostic technique remis à l’acquéreur ou au locataire.

Le DPE doit en outre contenir des recommandations pour maîtriser les consommations d’énergie, en particulier les travaux qui pourraient être réalisés pour améliorer la performance énergétique du bâtiment, accompagnées d’une évaluation de leur coût et de leur efficacité. Le DPE fait cependant l’objet de nombreuses critiques en raison de son manque de fiabilité. Plusieurs études ayant montré que les résultats du diagnostic pouvaient être variables selon les diagnostiqueurs. Par ailleurs, les recommandations sur les travaux d’économies d’énergie s’avèrent souvent insuffisantes.

Réuni début février, le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique souligne que la mesure de la performance énergétique est un « élément décisif pour engager des travaux de rénovation ou valoriser le bien lors d’une vente ou d’une location ». Le Conseil formule ainsi plusieurs propositions pour aboutir à un DPE 3.0, notamment la fiabilisation de l’étiquette énergétique, le renforcement de la formation et du contrôle des diagnostiqueurs ou encore l’évolution du DPE en « thermomètre de l’amélioration énergétique d’un bien », concluant qu’ « à ses conditions, le DPE pourra enfin être rendu opposable ». Pour le Conseil, « le carnet numérique du logement est le support adapté de ce suivi s’il intègre en même temps le programme de travaux d’améliorations ».

 

 

Passeport rénovation : au-delà de la photographie énergétique du logement, programmer les travaux

L’association P2E vient de réaliser un point d’étape de son « passeport efficacité énergétique » dont l’idée de départ est que le bâtiment va s’améliorer au cours de sa vie en identifiant une trajectoire d’amélioration progressive. L’objectif est d’embarquer la performance énergétique dans toutes les occasions de travaux qui se présentent, et aussi d’en faire un aide-mémoire pour éviter les incohérences. Le pilote est actuellement testé par 100 propriétaires occupants. Le passeport efficacité énergétique va plus loin que le DPE en proposant des projets de travaux.

Le gouvernement a annoncé sa volonté d’intégrer le carnet numérique du logement  au volet digitalisation de son projet de loi.  Saisissons cette occasion pour simplifier et mettre en cohérence les différents outils, en permettant au DPE 3.0 d’être un véritable passeport rénovation permettant d’inscrire les ménages dans un réel parcours de travaux.

 

 

 

[vc_empty_space height= »32px »]