Le secteur du bâtiment représente 44% de l’énergie finale consommée en France dont 2/3 exclusivement dédiée à la consommation de chauffage. Le secteur représente, par ailleurs,  25% des émissions de CO2, ce qui en fait l’un des domaines clé dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Il était donc important d’avoir une action concrète de la part des pouvoirs publics, permettant d’inciter les Français à changer leur mode de chauffage. Lancé le 1er janvier dernier, le « Coup de pouce économie d’énergie » rencontre un succès certain auprès des Français, qui n’hésitent plus à passer à l’acte et à multiplier les gestes en faveur de la rénovation énergétique leur logement. Explications.

120 000 changements de système de chauffage

Depuis le 1er janvier 2019, le dispositif « Coup de Pouce » a permis d’impulser le changement de 120 000 équipements de chauffage, soit 20 000 travaux engagés par mois. La tendance mensuelle d’opérations de changement de chaudière est en hausse continue, preuve de la montée en puissance de ce nouveau dispositif d’aide.

A ce stade, si la cible de 25 000 changements de chaudières par mois n’est pas encore atteinte, les premiers chiffres du dispositif mis en place en janvier dernier sont très encourageants.

A titre de comparaison, le dispositif des certificats d’économies d’économie avait permis de générer  pour la seule année 2018, 110 000 changements de chaudière. Ce seuil est déjà dépassé fin aout 2019, preuve de l’efficacité du dispositif « Coup de pouce » et de la mobilisation générale de l’ensemble des acteurs privés et publics sur le sujet de la rénovation énergétique.

 

48 000 installations de pompe à chaleur

Sur les 120 000 changements de système de chauffage initié depuis le 1er janvier, 48 000 concernent l’installation d’une pompe à chaleur. Bien que ce chiffre ne représente que la moitié des opérations de changement de chaudière au cours des 8 derniers mois, il est assez parlant au regard de nos objectifs climatiques.

L’installation de chaudières utilisant des énergies renouvelables remplacent pour 74% des anciennes chaudières fioul. Les Français plébiscitent fortement l’installation de pompes à chaleur qui représentent plus de 90% des chaudières EnR installées. Or, ce type d’équipement permet de diminuer par quatre la consommation d’énergie et par deux les émissions de Co2.

 

135 000 0000 € d’aides distribuées par l’ANAH

Bien que le programme « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH prospère en parallèle du dispositif « Coup de Pouce », Il est à noter une importante corrélation entre les deux dispositifs.

Depuis le 1er janvier 2019, le nombre de dossier de demande d’aide via le programme « Habiter Mieux Agilité » ne cesse d’augmenter. Sur les 8 derniers mois, ce sont 33 185 dossiers pour près de 135 millions d’euros qui ont été engagés dont 93% concernent un changement de système de chauffage.

Ces chiffres montrent que la dynamique de la rénovation énergétique est lancée et que les ménages les plus modestes en bénéficient. Reste à espérer que la mise en œuvre du nouveau système de prime CITE unifié prévu pour l’année prochaine ne vienne pas freiner cet élan  positif.