Serait-ce bientôt la fin du chauffage au fioul ? C’est en tout cas l’ambition qu’a porté le gouvernement lors de la présentation de la stratégie énergie climat le 27 novembre dernier. Pour accompagner les ménages dans leur changement de mode de chauffage, le gouvernement prévoit la mise en place d’une « prime conversion chaudière ». Mais en réalité, qu’est-ce que cette prime ?

La fin progressive du chauffage au fioul : un objectif acté par les pouvoirs publics

Aujourd’hui, 4 millions de logements, soit 10 millions de Français sont équipés d’une chaudière au fioul. Malgré le fait que ce mode de chauffage soit le troisième utilisé en France, derrière l’électricité et le gaz, il est aussi le plus polluant. A ce titre, le gouvernement a décidé de promouvoir le remplacement d’un million de chaudière fioul. Pour ce dernier, remplacer progressivement ces chaudières répond à la double ambition de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et de réduire la dépendance au pétrole.

La fin progressive du chauffage au fioul est une bonne nouvelle ! 69% des français sont aujourd’hui prêts à passer aux énergies renouvelables dans leur logement selon une étude de l’IFOP pour QuelleEnergie.fr. Les équipements les plus plébiscités sont notamment les poêles à bois (25%), les systèmes solaire combiné (22%) ainsi que les pompe à chaleur (21%). Pour accompagner cette transition vers les énergies renouvelables, le gouvernement souhaite mettre en place une nouvelle « prime conversion chaudière » pouvant aller jusqu’à 3000€.

 

La prime conversion chaudière : Un nouveau coup de pouce certificats d’économies d’énergie

La nouvelle « prime conversion chaudière » est en réalité une nouvelle version de la prime  « coup de pouce économie d’énergie », distribuée depuis le mois d’avril par 10 entreprises signataire d’une charte d’engagement de l’Etat, dont QuelleEnergie.fr filiale du groupe EFFY.  QuelleEnergie.fr a déjà versé une centaine de ces primes permettant à des ménages chauffés au fioul de passer aux énergies renouvelables dans leur logement.

Actuellement destiné uniquement au remplacement de chaudières fioul par des chaudières à énergies renouvelables, le nouveau « coup de pouce » sera étendu :

  • D’une part, il est proposé d’étendre cette nouvelle prime conversion chaudière à la substitution de poêles à charbon vers des poêles biomasses performants (Flamme verte 7) ;
  • D’autre part, il est proposé d’étendre cette nouvelle prime conversion chaudière à la substitution de chaudières individuelles au gaz de plus de 15 ans, ou autres qu’à condensation, par des chaudières à énergies renouvelables ;
  • Enfin, il est proposé d’étendre cette nouvelle prime conversion chaudière pour l’installation de chaudières au gaz à très haute performance énergétique (efficacité énergétique saisonnière supérieure ou égale à 92%).

Par ailleurs le ministère de la transition écologique et solidaire prévoit d’étendre cette prime  à l’ensemble des ménages sans condition de ressource.

Concernant le niveau de prime celui serait d’un montant maximum de 3000€ pour les ménages très modestes et de 2000€ pour les autres. Ce haut niveau de prime, couplé aux autres aides existantes (CITE, Aides ANAH…) permettra de réduire considérablement le reste à charge des ménages et d’œuvrer à l’atteinte de nos objectifs de rénovation énergétique.