Le Ministère de la Transition écologique et solidaire, l’Agence nationale de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le Plan Bâtiment Durable ont lancé, ce lundi 10 septembre, une grande campagne de communication pour inciter l’ensemble des ménages français à la réalisation de travaux d’économies d’énergie. Décryptage.

faire_camapgne-2-d4732

 

Une signature commune de la rénovation pour donner confiance

L’Acronyme F.A.I.R.E a été pensé pour regrouper l’ensemble des étapes du passage à l’acte d’un ménage. En décomposant celui-ci on retrouve  les trois étapes essentielles : Faciliter, Accompagner, Informer pour la Rénovation Energétique.

Cette nouvelle signature commune qui s’inscrit dans le plan de rénovation énergétique, se veut être la garantie  « confiance » de la rénovation énergétique.  En effet, la complexité des projets de rénovation, l’atomicité des acteurs, rendait nécessaire la création d’un repère commun.

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a ainsi veillé à inscrire un panel large d’acteurs, dans une démarche gage de fiabilité et de confiance pour les français. On peut ainsi retrouver sous cette signature commune, l’Etat, les collectivités territoriales ou encore les professionnels de la rénovation énergétique.

On peut distinguer deux écosystèmes d’acteurs pouvant utiliser la signature « F.A.I.R.E » :

  • L’ensemble des acteurs du service public de la performance énergétique de l’habitat ainsi que les agences de l’Etat. Ces acteurs sont regroupés au sein du réseau FAIRE et ont la possibilité d’utiliser la mention « FAIRE avec » ;
  • L’ensemble des acteurs privés et associatifs porteurs d’une ou plusieurs actions en matière de rénovation énergétique des bâtiments : ces acteurs ont la possibilité, après avoir signé une charte d’engagement, d’utiliser la mention « engagés pour FAIRE ».

La segmentation opéré par la signature commune doit  permettre de rendre opérationnel le SPPEH. En effet, les français désireux d’avoir des informations pour leurs projets de rénovation seront directement renvoyés vers le réseau FAIRE (PRIS, EIE, ALEC, PTRE-AMI…). Cependant, il sera nécessaire de pérenniser les moyens financiers du SPPEH afin que les membres du réseau FAIRE puissent faire face à l’afflux de français en quête d’information sur la rénovation énergétique.

En ce sens, il est indispensable pour la réussite de cette campagne de ne pas se priver de la complémentarité existante entre les acteurs publics et privés. S’il est évident que les structures du SPPEH doivent être des points d’information et de conseil en matière de rénovation énergétique. Le particulier sur la base des informations et conseils gratuits qu’il a pu obtenir, doit pouvoir facilement se faire accompagner par une structure privée dans la réalisation de son projet : précision du projet, établissement du plan de financement, comparaison de plusieurs devis, suivi et réception des travaux… Ce n’est qu’en associant l’ensemble des initiatives, qu’elles soient public ou privé, que nous pourrons répondre au défi de la rénovation énergétique.

 

Une campagne de communication autour de la rénovation énergétique, pour donner envie

Cette campagne de communication se matérialisera sous la forme de spot TV axés sur trois types de nuisances : le froid, la chaleur et l’humidité. Elle sera également déclinée en spot radio et en affiches publicitaires.

L’objectif premier du ministère était de renouveler les messages communiqués afin qu’ils correspondent mieux aux aspirations de l’ensemble des français, pour que la rénovation « donne envie ». La campagne de communication « Faire » met ainsi en avant les bénéfices en termes de confort, de santé mais aussi d’amélioration et d’adaptation de l’habitat.

Cette nouvelle campagne de communication, marque un nouvel élan pour la rénovation énergétique des bâtiments. A l’heure ou 92% des français se sentent concernés par la rénovation énergétique, Il est plus que jamais nécessaire d’accélérer la rénovation des bâtiments mal isolés, cela est une exigence non seulement pour la transition énergétique mais également pour la qualité de vie de milliers de français. La réussite de cette ambition ne sera possible qu’en mobilisant l’ensemble des acteurs : collectivités territoriales, entreprises, associations…

Gageons que cette campagne de communication sera un point de départ pour réussir ensemble le challenge ambitieux de la rénovation énergétique des bâtiments !

[dt_button el_class= »Télécharger notre communiqué de presse  » link= »http://www.effy.fr/wp-content/uploads/2018/09/09-18_CP-Les-Francais-et-la-renovation_VF.pdf » target_blank= »false » size= »medium » style= »default » button_alignment= »center » color_mode= »default » color= »#888888″ icon_align= »left »]

Télécharger notre communiqué de presse

[/dt_button]