Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
(prix d'un appel local)

Travailler dans les énergies renouvelables : se former

Les objectifs de la France en matière de transition énergétique se veulent ambitieux. Pour encourager les ménages à engager des travaux d'économies d'énergie, de nombreuses aides (MaPrimeRénov', Prime Effy, Eco- PTZ, TVA à 5,5%...) ont été mises en place. Ces chantiers peuvent apporter plus de confort aux foyers et sont aussi un moyen de faire face à la hausse constante des énergies fossiles. Le secteur du bâtiment propose ainsi de nombreux métiers d'avenir parmi lesquels celui d'installateur. 

Nous allons ici pour parler de deux métiers d'avenir : Plombier-chauffagiste et électricien. Ces deux voies privilégient la formation professionnelle en alternance qui se veut une voie d'excellence.

 

Le Bac Pro peut donner accès à des formations post-bac, dans les filières des énergies renouvelables, comme un DUT Génie Thermique et Energie ou une Licence Pro du Génie Climatique. Il est aussi possible de continuer sur des cursus d’ingénieurs, où les débouchés concernent davantage les postes en grandes entreprises ou dans le secteur public.

 

Par ailleurs, les organismes de formation pour adultes permettent d’élargir les domaines de compétences, qu'elles soient techniques ou commerciales.

Devenir installateur: du CAP au Bac Pro

La préparation à ces certificats ou diplômes se fait la plupart du temps dans des lycées (à temps plein ou en alternance) ou en CFA (Centre de Formation d’Apprentis). Les CFA accueillent les apprentis de 16 ans à 29 ans en contrat de professionnalisation. Le taux d’insertion à l’issue de ces CFA est de plus 80% en moyenne. 

 

Le métier de plombier-chauffagiste

Dès le CAP, il est possible de choisir sa spécialisation, entre le sanitaire, le froid et le thermique. De nombreux instituts de formation en énergies renouvelables proposent, après la 4ème, un cursus de 2 ans pour obtenir son CAP.

 

La plupart des collégiens choisissent l’apprentissage qui leur permet de s'intégrer rapidement dans les entreprises qui elles, préfèrent souvent garder leurs apprentis, une fois formés. Une MC (Mention Complémentaire) "Maintenance en Equipement Thermique et Individuel" peut s’avérer un bon investissement pour compléter le CAP. 

 

Une autre voie est le BEP "Techniques des Installations Sanitaires et Thermiques" qui mène au Bac Pro. Le programme est plus généraliste que le CAP. Le Bac Pro Technicien en Installation ou Technicien de Maintenance des Systèmes Energétiques et Climatiques permet, entre autres, d’encadrer des équipes et d’effectuer des mesures en cas de pannes.

 

Le métier d’électricien installateur

On retrouve les mêmes cursus que pour la formation de plombier-chauffagiste: le CAP en Préparation et Réalisation d’Ouvrages Electriques, permet d’accéder au métier d’électricien installateur.

 

Quant au BEP, plus polyvalent, il prend le titre de BEP Electrotechnique, Energie, Equipements Communicants. Comme pour les formations de plombier-chauffagiste, il est possible d’ajouter des MC (Mentions Complémentaires) au CAP ou BEP, pour se spécialiser dans un domaine.

 

A l’issue du BEP ou CAP, il sera possible de poursuivre la formation dans les énergies renouvelables par un Bac Pro Technicien de Maintenance (ou d’Installation) des Systèmes Energétiques et Climatiques, ou bien continuer dans l’Electrotechnique, Energie et Equipements Communicants.

Après le bac : Technicien ou Ingénieur?

La transition énergétique est créatrice d’emplois. Les formations niveau IV et inférieurs, forment à des postes d’installateurs ou de maintenance des équipements mais aussi d’ingénieurs, techniciens et même commerciaux. L’éolien, le solaire et la biomasse créent davantage d’emplois aujourd’hui, que les énergies fossiles.

 

Le BTS Fluides, Energies et Environnement, forme des techniciens aptes à réaliser des études techniques sur un ouvrage. Des professionnels seront à même de travailler en bureau d’études ou dans des PME du bâtiment. Ces formations sont enseignées en lycées, sur une période de 2 ans.

 

Le DUT Génie Thermique et Energie est centré sur la production, la conversion et l’utilisation de l’énergie thermique; ses débouchés seront plus axés sur le secteur industriel. Lui aussi se déroule sur 2 années post-bac.

 

A noter que les formations post-bas dans les énergies renouvelables restent peu nombreuses

 

Pour ce qui est des licences pro, le nombre d’établissements se réduit encore. L’UTT (Université de Technologie de Troyes), par exemple, est un des 6 établissements à dispenser une Licence Pro Energie et Génie Climatique, spécialité Maîtrise de l’Energie et Energies Renouvelables. Là encore, l’alternance est possible. D’autres Licences Pro sont axées sur la gestion de l’énergie électrique, l’éco-efficacité énergétique ou bien l’éco-construction.

 

Pour finir, les cursus d’ingénieurs (bac+5), viseront à former des ingénieurs pour les centres de recherche, les bureaux d’études ou dans les départements R&D des entreprises de production d’énergie.

artisan installant un système de ventilation

Avec Effy, obtenez des rendez-vous 100% qualifiés dans votre zone d'intervention et développez votre activité en toute liberté ! 

artisan installant un système de ventilation

La formation energie renouvelable

Que ce soit pour initier une reconversion professionnelle, se perfectionner ou se remettre à niveau, différents organismes proposent des programmes dans le domaine des énergies renouvelables.

 

L’AFPA (Association de Formation Professionnelle pour Adultes), premier opérateur de formation professionnelle, propose des formations complètes en alternance, comme par exemple celle d’Agent de Maintenance en Chauffage. Elle organise aussi des sessions donnant accès aux certifications Qualit’EnR, ou encore certaines formations plus spécialisées.

 

Certains industriels proposent aussi des formations plus spécifiques, centrés sur leurs propres produits, qui sont souvent une garantie supplémentaires pour le client final et l’opportunité de maîtriser les argumentaires associés à chaque produit.

Plus d’articles sur ce thème