Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Précarité énergétique : lancement d’un Mooc pour comprendre et agir

Par Rose Colombel

Publié le 06/04/2022 à 13h49

INTERVIEW. L’Asder annonce le lancement d’un Mooc sur la précarité énergétique à destination des professionnels des secteurs de l’habitat, du social, du bâtiment et de l’énergie. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes ! Rémy Cognet, responsable de projet au sein du pôle Formation de l’association, nous détaille les objectifs du Mooc.

Asder Mooc Précarité énergétique

Lancement d'un Mooc Précarité énergétique

Pouvez-vous nous présenter l’Asder en quelques mots ?

 

Rémy Cognet : L’Asder est une association située en Savoie, à Chambéry. Elle existe depuis plus de 40 ans et elle a pour objet de développer la sobriété et l’efficacité énergétiques et les énergies renouvelables dans le bâtiment.

 

Nous avons deux missions principales :

  • Un pôle de conseil et accompagnement sur la Savoie
  • Un centre de formation de rayonnement national

 

Vous lancez un nouveau MOOC le 2 mai prochain. En quoi consiste-t-il ?

 

R.C. : Il s’agit du MOOC « Précarité énergétique : comprendre et agir ». L’objectif est de former les acteurs professionnels des secteur de l’habitat, du social, du bâtiment et de l’énergie à cette problématique. Souvent, ils travaillent sur un ou plusieurs leviers mais ne traitent pas toute la situation. Or, la précarité énergétique est un phénomène complexe qui touche 12 millions de Français.

 

La précarité énergétique est due à trois facteurs principaux : la qualité du logement, un coût de l’énergie élevé et des revenus modestes. Les ménages vont avoir des difficultés à subvenir à leurs besoins en énergie. Ces besoins sont fondamentaux et s’ils souhaitent maintenir un état de confort dans leur vie, ils vont être obligés de faire des choix qui vont varier selon leurs priorités.

 

Le MOOC vise à créer un langage commun pour que les acteurs communiquent entre eux, connaissent le phénomène et puissent mieux accompagner les ménages, mieux les orienter vers les bons acteurs et les bonnes solutions.

 

Lire aussi : Le projet RénovSanté s'intéresse au lien sante/rénovation énergétique des logements

 

Dans la situation actuelle de hausse des prix de l’énergie et de crise sanitaire, les situations de précarité énergétique s’amplifient. On reste plus longtemps dans nos logements qu’avant, l’impact sur la qualité de l’air est plus important. Je pense qu’il y a un besoin de solidarité entre professionnels pour trouver des solutions au phénomène.

 

En quoi est-ce si important pour les artisans du bâtiment de s’emparer de ce phénomène ?

 

R.C. : Les artisans du bâtiment sont les acteurs privilégiés des ménages. C’est eux que les ménages vont appeler lorsqu’ils rencontrent un problème au niveau de leur chauffage ou de leur isolation. Il est donc important qu’ils prennent en compte ce phénomène pour identifier les ménages qui pourraient être en situation de précarité énergétique, leur apporter une solution technique et les diriger vers des acteurs capables de les conseiller.

 

En effet, les ménages ne vont pas forcément pouvoir investir dans des travaux et pourtant il existe des dispositifs et des aides spécifiques pour les accompagner. Pour les professionnels du bâtiment qui souhaitent réaliser leur devoir de conseil au mieux apporter une aide à leur clients, c’est-à-dire un service vraiment efficace, connaître le sujet est indispensable. Et ça peut faire la différence comparé à d’autres professionnels qui ne feraient que leur devis sans poser d’autres questions.

 

Les artisans ont beaucoup de travail en ce moment, l’activité a repris. Mais l’avantage de ce MOOC, c’est qu’ils peuvent l’adapter à leur rythme de vie et à leurs chantiers, sans avoir à mobiliser un ou deux jours de formation. Il faut bien sûr faire preuve de rigueur car deux heures par semaine sont nécessaires pour finaliser le Mooc.

 

Comment s’organise la formation ?

 

R.C. : Nous avons construit ce MOOC sur cinq semaines. Les deux premières semaines permettent de comprendre les causes de la précarité énergétique et d’identifier le phénomène, notamment les indicateurs qui peuvent mettre la puce à l’oreille. Par exemple, le fait de ne pas chauffer son logement ou que les enfants présentent de l’asthme et les logements des moisissures, etc.

 

La troisième semaine, il est question d’analyser la situation et d’accompagner le ménage tout en ayant une posture d’accompagnateur et en faisant preuve de psychologie.

 

La quatrième semaine revient sur les actions de rénovation à entreprendre sur le bâtiment ainsi que sur les dispositifs existants pour accompagner les ménages, aussi bien les aides que les dispositifs juridiques. Et enfin, la dernière semaine porte sur les conseils à donner sur l’utilisation des équipements.

 

Ce MOOC est gratuit. Il est hébergé sur la plateforme FUN. Les personnes qui le suivront dans son intégralité auront une attestation de suivi avec succès qui peut être valorisée dans leur plan de formation.

 

💡 Informations pratiques :

- Début des inscriptions : le 4 avril 2022 sur la plateforme FUN
- Clôture des inscriptions : le 16 mai 2022
- Début de la formation : le 2 mai 2022
- Fin du MOOC : le 12 juin 2022

Le MOOC est porté par le CLER, réseau de la transition énergétique et le CNFTP. Il est entre autres soutenu par l’Ademe, la Fondation Abbé Pierre et Solinergy, le Fonds solidaire de lutte contre la précarité énergétique du groupe Effy.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème