Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Le marché des pompes à chaleur propulsé par des innovations technologiques

Publié le 04/12/2023 à 15h11, mis à jour le 11/12/2023 à 11h14

Plus respectueuses de l’environnement, la vente des pompes à chaleur continue d’augmenter année après année. Pour se démarquer toujours plus, les fabricants mettent l’accent sur l’innovation, avec des technologies rendant les pompes à chaleur toujours plus performantes. Effy vous propose un tour d’horizon de ces innovations.

 

Pour continuer de séduire les Français, les fabricants de pompes à chaleur ont introduit de nombreuses innovations ces dernières années, à commencer par la mise au point de compresseurs à vitesse variable, qui ajustent automatiquement leur vitesse de rotation en fonction des besoins en chauffage ou en refroidissement, apportant ainsi une meilleure régulation de la température du logement, tout en consommant moins d’énergie. Les matériaux à conductivité thermique élevée permettent aussi de rendre les PAC plus performantes en réduisant la déperdition de chaleur, tandis que les revêtements extérieurs récents empêchent la formation de givre. 

 

Les fluides frigorigènes étaient l’un des points de critique des pompes à chaleur. Progressivement, le secteur se tourne vers des fluides plus respectueux de l’environnement, comme le gaz R32, qui est 10% plus performant que le R410A, mais aussi plus aisément recyclable, le R290 ou le R452B, qui a un faible potentiel de réchauffement climatique.

 

Des pompes plus esthétiques et discrètes

Les améliorations ne se font pas que sur la performance, mais aussi sur le confort d’utilisation. Les modèles récents sont moins bruyants, ne faisant pas plus de bruit qu’un appareil électroménager classique. Il existe même des versions ultra-silencieuses. Les fabricants prennent aussi soin de proposer des pompes de plus en plus compactes, avec des designs très esthétiques, pour qu’elles s’intègrent aisément dans les intérieurs.

 

Atlantic propose notamment des modèles de pompes à chaleur monobloc, qui concentrent les éléments principaux dans l’unité extérieure, qui est reliée à l’unité intérieure par une liaison hydraulique et non du fluide frigorigène. Sa gamme ALFEA M inclut six références pour répondre à un large panel de besoins. Les modèles ont un design compact et esthétique, un niveau acoustique très bas, un thermostat connecté, et surtout, ils sont faciles à installer.


Lire aussi : [Interview] : Atlantic nous présente sa nouvelle gamme de pompe à chaleur air/eau ALFEA M

ALFEA Excellia M Duo Atlantic

Atlantic propose des pompes à chaleur monobloc dans sa gamme ALFEA M.

Plus de précision et de confort

Désormais, les pompes à chaleur sont connectées : grâce à des systèmes de contrôle à distance, les utilisateurs peuvent réguler la température du logement depuis une application sur leur téléphone et paramétrer des programmes de chauffe ou de refroidissement. Elles peuvent aussi s’intégrer dans les outils domotiques des maisons connectées. Certains modèles utilisent de l’intelligence artificielle pour ajuster leur fonctionnement de façon autonome en anticipant les besoins en fonction du rythme de vie des utilisateurs, de leurs préférences de température et de la météo.

 

Pour avoir un contrôle plus précis de la température, la technologie Inverter ajuste la vitesse du compresseur. Les pompes à chaleur Inverter fonctionnent en continu, en modulant leur puissance en fonction des besoins. Plus efficace, cela évite aussi les pics de consommation d’énergie des PAC classiques.

 

L’idée reçue veut que les pompes à chaleur ne soient pas efficaces lorsqu’il fait très froid. Désormais, les dispositifs modernes sont performants même par grand froid, certains restants même efficaces jusqu’à -25°C, si le modèle a bien été dimensionné en fonction de la région habitée.

 

Pour en savoir plus : Les pompes à chaleur sont-elles toujours efficaces par grand froid ? L’exemple des pays nordiques !


 

Des modèles hybrides et réversibles

De plus en plus répandus, les dispositifs hybrides combinent une pompe à chaleur classique avec un système de chauffage traditionnel, généralement une chaudière à gaz. Grâce à un thermostat, la pompe choisit ensuite la source de chaleur la plus efficace en fonction des conditions météorologiques et des besoins en chauffage : lorsqu’il fait trop froid, la chaudière prend le relais sur la pompe à chaleur. Cette solution flexible apporte plus de performance et de confort, tout en ayant une consommation énergétique réduite. 

 

Les utilisateurs se tournent aussi de plus en plus vers des modèles qui peuvent aussi rafraîchir leur logement. Les pompes à chaleur air/air réversibles fonctionnent comme une climatisation, en captant la chaleur présente dans le logement et en la rejetant à l’extérieur, tandis que les pompes air/eau rafraîchissent l’habitation à travers son plancher chauffant/rafraîchissant. Moins efficace qu’une climatisation réversible, la pompe ne diminue la température que de 2 à 3 degrés. 


 

Utiliser des énergies plus respectueuses de l’environnement

Technologie très récente, la pompe à chaleur au dioxyde de carbone utilise le CO2 comme fluide frigorigène pour transférer la chaleur. Elle fonctionne comme une pompe à chaleur classique, mais le CO2 a l’avantage d’être plus respectueux de l’environnement, car il n’a pas d’impact sur la couche d’ozone, ni de potentiel de réchauffement global (PRG) élevé. Elle est surtout efficace à des températures élevées, ce qui la destine plutôt à des applications industrielles.

 

La pompe à chaleur solaire utilise des capteurs pour absorber l’énergie solaire et la transférer à un fluide caloporteur, puis la pompe suivra son fonctionnement classique. Elle est très respectueuse de l’environnement, puisqu’elle utilise une énergie renouvelable et gratuite, et ne produit pas de gaz à effet de serre.

Plus d’articles sur ce thème