Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Crises sanitaire, économique et environnementale : quels impacts sur la façon d’habiter des Français ?

Par Rose Colombel

Publié le 16/10/2023 à 10h16

La 7ème édition du Baromètre Qualitel s’intéresse à l’impact des crises successives sur les modes de vie des Français. Sobriété, travaux de rénovation énergétique, logement connecté… Retour sur les principaux enseignements de l’étude.

Plus de 3 000 personnes ont été interrogées dans le cadre de l’édition 2023 du Baromètre Qualitel, réalisé en partenariat avec IPSOS. Cette année, l’association a voulu comprendre les impacts des crises sanitaire, économique, écologique et géopolitique sur la façon d’habiter des Français.

 

« Le logement cristallise des modes de vie émergents », a souligné Bertrand Delambre, Président de Qualitel, en introduction. Plus d’un « simple toit », il est aussi un « lieu de convivialité », de loisirs et de (télé)travail. Et dans certains cas, il devient aussi une source de revenus.

 

Le Baromètre montre en effet que 28% des propriétaires ont « déjà fait » ou « envisagent » de « revendre à un fournisseur de l’électricité produite » par leur logement (43% chez les moins de 35 ans).

Les Français plus attentifs à leur consommation d’électricité

L’inflation reste la préoccupation n°1 des Français. Alors pour faire des économies, place à la sobriété. 66% des sondés déclarent posséder un thermostat et 60% disent régler à moins de 20°C la température de la pièce principale (contre 29% en 2020). Ils sont ainsi plus nombreux à suivre leurs consommations d’énergie (47%). 

Des travaux de rénovation pour plus d’efficacité

S’ils sont plus nombreux à adopter des petits gestes (ampoules LED, utilisation « plus réfléchie » des électroménagers), 47% ont passé le cap des travaux de rénovation énergétique, ces 5 dernières années.

 

Les postes traités :

 

  • Remplacement d’un système de chauffage (26%)
  • Isolation de la toiture/combles, étanchéité de la toiture, réfection de la couverture (23%)
  • Remplacement d’au moins la moitié des fenêtres (17%)
  • Isolation d’une ou plusieurs pièces (15%)
  • Réfection, remplacement ou installation de l’ensemble du système de ventilation (14%)
  • Isolation thermique d’une ou plusieurs façades (11%)

 

45% des propriétaires sont conscient de la nécessité de réaliser des travaux pour gagner en performance énergétique Néanmoins, malgré les avantages de rénover, le passage à l'acte n'est pas une évidence pour tous. 

 

A titre d'exemple, une très large majorité de propriétaires équipés d’une chaudière au fioul n’a pas l’intention de remplacer son système de chauffage (72%).

Quels sont les principaux freins aux travaux de rénovation énergétique ?

On pourrait parler de reste à charge trop important ou d’un manque de compréhension des mécanismes d’aides à la rénovation énergétique des logements. Mais ici, Qualitel revient plutôt sur la méconnaissance de certains dispositifs tels que le Diagnostic de performance énergétique (DPE) ou encore le carnet d’information du logement.

 

Alors que le DPE se veut également un moyen d'accélérer les travaux de rénovation énergétique, il est surprenant de lire que 48% des Français ne connaissent pas ou déclarent n'avoir qu'une « vague connaissance de ce qu’est le DPE ». 41% ne connaissent même pas la classe énergétique de leur logement.

 

78% disent ne pas savoir que le Carnet d’information du Logement est obligatoire dans certains cas. Et 56% des propriétaires en appartement soulignent que leur syndic n’a pas mis en place des supports d’information pour les sensibiliser aux consommations énergétiques.

Mieux maitriser sa consommation

Nous avons vu plus haut que les thermostats étaient plutôt bien présents dans les logements. Néanmoins, 20% des moins de 35 ans ne l’utilisent pas.

 

En termes de connectivité, les interrogés souhaiteraient disposer d'outils pour :

 

  • Suivre l’ensemble des consommations (70%)
  • Comparer les consommations énergétiques après évolution des comportements (63%)
  • Comparer les consommations avant et après travaux de rénovation (61%)
  • Accéder à des guides d’utilisation des équipements (59%)
  • Stocker les factures (58%) Alerter pour l’entretien des équipements (58%)
  • Stocker des informations liées à l’entretien/évolution du logement (57%)

 

A noter que les Français ne savent pas toujours comment entretenir leurs équipements. En tête de ces systèmes : le ballon d’eau chaude électrique ou accumulation, la VMC double flux et les convecteurs électriques.

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème