Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Rénovation énergétique : FEEBAT accompagne la montée en compétences de la filière bâtiment

Par Rose Colombel

Publié le 07/09/2022 à 16h35, mis à jour le 09/09/2022 à 08h23

Lancé en 2007 dans le cadre du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), le programme FEEBAT accompagne la montée en compétences des professionnels et futurs professionnels du bâtiment et de l’architecture, à travers des ressources, des modules et des parcours de formation dédiés à la rénovation énergétique performante. Entretien avec Catherine Gillet, pilote du programme.

FFEBAT module

Le programme FEEBAT renouvelé jusqu'au 31 décembre 2025 ©FEEBAT

FEEBAT est le premier programme CEE. Il est entièrement dédié à la formation sur la rénovation énergétique performante.

 

Tout d’abord destiné aux professionnels du bâtiment en activité (artisans, architectes, maîtres d’œuvre), il s’est étendu, dès 2018, à la formation initiale. Le but ? Développer des ressources pédagogiques et des modules de formation à destination des enseignants et des formateurs pour qu’ils forment à leur tour, les professionnels en activité et de demain.

 

Au fil du temps, le programme s’est enrichi de nouveaux modules avec notamment le déploiement en 2020 d’AUDIT Reno et DynaMOE. « Nous accompagnons la réglementation en proposant des formations ad hoc », souligne Catherine Gillet.

Accompagner l’effort de massification de la rénovation

A ce jour, plus de 200 000 professionnels du bâtiment et de la maîtrise d’œuvre ont été pris en charge par le programme sur l’un des modules FEEBAT et plus de 150 organismes de formation sont habilités à délivrer les formations continues conçues par FEEBAT.

 

Le programme se veut ainsi une référence dans un secteur qui est appelé à engager sa mutation. Le logement représente en effet 43% de la consommation d’énergie finale et 30% du budget des ménages.

 

Dans ce contexte, les pouvoirs publics ont engagé des mesures pour améliorer la performance énergétique du parc bâti. Bien sûr, pour atteindre les objectifs, la mobilisation de la filière professionnelle est indispensable. Rien d’étonnant donc que le programme ait été renouvelé jusqu’au 31 décembre 2025, ce qui va lui permettre d’amplifier les actions déjà engagées, tout en en en développant de nouvelles.

 

Catherine Gillet - Pilote du programme FEEBAT

Catherine Gillet - Pilote du programme FEEBAT ©AQC

 

« Pour l’indépendance énergétique, pour la neutralité carbone, pour nos objectifs nationaux en termes de réduction des consommations d’énergie et des ’émissions de gaz à effet de serre (ndlr : réaffirmés dans la loi Climat & Résilience), et aussi pour la qualité des travaux, il faut travailler sur le secteur du bâtiment et de la rénovation énergétique. Nous essayons, à notre niveau, de contribuer à ce contexte », indique Catherine Gillet. « Je pense que depuis 2007, ça n’a jamais été aussi vrai. Nous n’avons jamais été aussi attendus. Il y a un regain d’intérêt sur ces sujets ».

 

Dans le cadre de la convention 2022-2025, le programme FEEBAT se voit doté d’un financement global de 42 M€ apportés par EDF, SIPLEC et Distridyn. Les trois axes de travail ont été réaffirmés : Formation initiale, Formation continue et Intégration approfondie du programme en interne et dans l’écosystème national.

 

Et bonne nouvelle pour la formation continue des entreprises et des artisans du bâtiment ! La prise en charge des modules par FEEBAT a été réévaluée à la hausse pour les cursus commencés à partir du 1er juillet 2022 (40% au lieu de 30% pour le programme 2018-2022). Elle vient compléter la prise en charge habituelle des organismes de financement de la formation partenaires de FEEBAT pour les entreprises et artisans y cotisant.

La formation initiale, volet clé du programme FEEBAT

Parmi les grands projets qui animent les équipes du programme FEEBAT, on retrouve le déploiement de deux modules conçus en lien avec le ministère de l’Education nationale et le CCCA-BTP.

 

Les modules « Enjeux de la rénovation énergétique » et « Principes de la performance énergétique » ont été testés en novembre et février dernier par des élèves et apprentis du bâtiment, puis fin mai par des enseignants de lycées et formateurs de CFA, à Dijon. « Les retours sont positifs, au-delà de nos attentes », se félicite Catherine Gillet.

 

Les enseignants et formateurs ont apprécié le fait que les outils soient « bien conçus » et les contenus « adaptés, adaptables et évolutifs ». Il faut dire que le programme FEEBAT a pensé des formats particulièrement attrayants et pédagogiques avec par exemple des vidéos, des quiz ou encore des présentations 3D, qui favorisent l’interactivité et s’adaptent aux différentes configurations de cours et aux besoins des enseignants, formateurs et des jeunes.

 

Module FEEBAT

©FEEBAT

 

Prochaine étape pour la formation initiale ? Le déploiement des deux premiers modules à partir du mois de novembre 2022, auprès des enseignants en lycée et formateurs en CFA.

 

Catherine Gillet dévoile que d’autres parcours spécifiques et sur-mesure sont en cours de conception :
 

 

  • Le diagnostic de la rénovation énergétique
  • La conception de programmes de travaux de rénovation énergétique

 

FEEBAT s’attaquera ensuite aux parcours liés à la réalisation des programmes de travaux de rénovation énergétique. « Les travaux de pose et la maintenance sont des enjeux pour l’efficacité énergétique. Si on pose un équipement et qu’on ne le maintient pas dans le temps, il y aura dégradation des performances. Si je change les menuiseries, il faut penser à la ventilation. Si j’installe une pompe à chaleur, il faut que je regarde d’abord l’état du circuit hydraulique… », rappelle Catherine Gillet soulignant la nécessité de penser le système de rénovation de façon « globale » pour tendre vers « cette qualité, cette performance énergétique ».

 

Du côté des architectes, une session pilote a été organisée les 11 et 12 juillet à l’Ecole nationale supérieure d’architecture (ENSA) Paris Val-de-Seine pour tester le parcours Métamorphoses, conçu par le programme FEEBAT en lien avec le ministère de la Culture. Les retours des enseignants testeurs sont là encore plus que positifs. Ils ont notamment relevé la richesse des ressources disponibles et « l’alternance d’apports théoriques, réglementaires et pratiques ».

 

Le programme FEEBAT contribue ainsi pleinement à la nécessaire évolution des compétences. Il permet aussi aux plus jeunes de découvrir les métiers du bâtiment différemment. Comment redorer plus encore l’image de la filière et attirer les jeunes ? « Il faut toucher le jeune et sa famille avant même son orientation », estime Catherine Gillet.

 

Le programme FEEBAT a d’ailleurs travaillé avec l’Education nationale et le CCCA-BTP pour la diffusion d’affiches dans les lycées et CFA. On y lit des messages clés comme « La rénovation, c’est nous /ça s’enseigne / ça s’apprend ». Preuve que l’Education nationale comme le CCCA-BTP se sont réellement saisis du projet, précise Catherine Gillet.

 

Vous êtes un professionnel du bâtiment et souhaitez découvrir l’ensemble des modules de formation conçus par le programme FEEBAT et les modalités de financement ? Rendez-vous ici et ici. Vous trouverez le détail des formations et toute l’information nécessaire au financement de votre parcours.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème