Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

La Solive forme au métier de Chef de projet en rénovation énergétique

Par Rose Colombel

Publié le 28/07/2021 à 15h05, mis à jour le 22/07/2022 à 14h36

La Solive, c’est l’histoire d’une rencontre entre deux passionnés de la transition écologique, Ariane Komorn et Côme de Cossé Brissac. Ensemble, ils ont pensé une offre de formation à destination des professionnels en reconversion. La première session se déroulera à partir du mois de septembre et permettra aux participants de se former au métier de « Chef de projet en rénovation énergétique ». Ils reviennent pour Effy sur la genèse du projet et le déroulé de la formation.

La Solive est née d’un constat : de plus en plus de particuliers s’engagent dans des travaux de rénovation énergétique mais sur le terrain, l’immense majorité des entreprises du bâtiment manque de personnel pour mener à bien ces projets.

 

Dans ce contexte, Ariane Komorn et Côme de Cossé Brissac ont souhaité apporter leur pierre à l’édifice en créant un parcours de formation qui permette aux acteurs du bâtiment de trouver de la main d’œuvre qualifiée, et à des personnes issues d’horizons divers, de se former à des métiers d’avenir.

 

Ariane Komorn et Côme De Cossé Brissac

 

Les cofondateurs nous expliquent en effet que les modules de formation ne sont pas exclusivement réservés aux professionnels du BTP. « L’idée est de créer des parcours de reconversion », d’attirer des personnes qui s'interrogent sur le secteur, et qui ont envie de se réinventer, d’où le nom de La Solive.

 

« La solive est une pièce de charpente qui sert à soutenir les étages supérieurs. Ce mot avait un vrai sens puisque nous participons à créer un nouveau départ dans la vie, une nouvelle carrière », dévoile Côme de Cossé Brissac.

 

L’objectif est également de redorer l’image d’un secteur où les préjugés ont la vie dure. « Il y a par exemple un vrai enjeu de féminiser ces métiers qui peuvent se faire de façon moins pénible, qu’ils soient manuels ou physiques », souligne Ariane Komorn.

Se former au métier de « Chef de Projet en rénovation énergétique »

Avant de lancer leur projet, Ariane Komorn et Côme de Cossé Brissac ont rencontré des entreprises pour mieux identifier leurs besoins. De ces échanges ont émergé des idées de parcours de formation.

 

Pour sa première session qui démarrera en septembre prochain, La Solive proposera de se former au métier de « Chef de projet en rénovation énergétique ». A l’issue de la formation, les participants se verront remettre un titre professionnel.

 

« Le métier de chef de projet en rénovation énergétique fait partie des vingt métiers prioritaires qui ont été référencés par France compétences pour 2021, ce qui nous permet de délivrer un titre de niveau 5 reconnu nationalement », précise Côme de Cossé Brissac.

Qu’est-ce qu’un chef de projet en rénovation énergétique ?

Logo Orange La Solive

Le chef de projet en rénovation énergétique est la personne qui va avoir ce rôle d’accompagnement du client (maître d’ouvrage), depuis le démarrage de son projet jusqu’à la fin des travaux.

 

Il analyse le logement à rénover, formule des préconisations pour atteindre la performance énergétique souhaitée, pour réduire les factures et pour limiter l’impact environnemental du bâti.

 

 

Il fait également de l’ingénierie financière pour un reste à charge minimal et accompagne le client dans la recherche du bon professionnel, artisan ou maître d’œuvre.

 

Si le premier cursus se focalise sur la maison individuelle, il pourrait s’étendre par la suite au collectif, au tertiaire et même à l’industrie. Des modules d’approfondissement devraient également être proposés aux professionnels qui connaissent déjà bien les métiers du bâtiment pour les aider à monter en compétences.

Comment vont se dérouler les sessions de formation ?

« C’est un cursus qui dure trois mois pendant lequel nous allons alterner les périodes de cours, de mises en situation et de stages en entreprise », détaille Ariane Komorn.

« La formation a vocation à être le plus ludique et pratique possible ».

 

Chauffage 350

©Maxime Huriez


Une partie des cours va se dérouler dans les locaux de La Solive près de la Gare de Lyon à Paris. Grâce à un partenariat signé avec BTP CFA Ile-de-France, les participants pourront également accéder à des plateaux techniques. Une façon de s’immerger et de mieux comprendre les métiers et leurs contraintes.

 

Cette immersion sera aussi rendue possible pendant les stages. « De nombreuses entreprises sont prêtes à accueillir nos élèves, et à les recruter derrière », se félicitent les cofondateurs.

Qui sont les formateurs ?

Les cours seront impartis par des professionnels du bâtiment (artisan, architecte, bureau d’études, entreprise de réalisation, coordinateur de chantier…) ayant déjà une expérience dans le domaine de la formation.

 

« Nous souhaitions que les formateurs aient à la fois cette casquette métier et une fibre pédagogique ». A terme, ces mêmes professionnels devraient animer tout un réseau et former à leur tour les pédagogues de demain.

Pourquoi se former à La Solive ?

Ariane Komorn met en avant l’intensité des formations et l’homogénéité des promotions en termes de niveau. « C’est un avantage pour les personnes qui veulent se retrouver dans un groupe qui va avancer à la même vitesse qu’eux ».

 

« Nous allons travailler avec des formats innovants. Nous intégrons les outils numériques tout au long du parcours (applications, modules vidéo, formats interactifs…) et testons des modules de réalité virtuelle », poursuit-elle.

 

La Solive Logo 1

 

Si les formations se déroulent actuellement en région parisienne, La Solive souhaite étendre sa présence sur l’ensemble du territoire.

👉 La première promotion accueillera 15 élèves ce qui permettra « un vrai suivi pédagogique ». A ce jour, des places sont encore disponibles. Les prochaines formations compteront, elles, 25 élèves. Toutes les informations sont sur la-solive.com  

Quel est le coût de la formation ?

Se former au métier de Chef de projet en rénovation énergétique coûte 8 000 € TTC.

« Énormément de dispositifs d’aides et de financement à la reconversion existent », souligne Côme de Cossé Brissac.

💡 Les demandeurs d’emploi peuvent par exemple se tourner vers Pôle Emploi et prétendre à des aides régionales. Les salariés peuvent quant à eux accéder à des dispositifs de transition professionnelle gérés par AT Pro en Ile-de-France. La formation est également éligible au CPF (Compte personnel de formation).

Qu’en est-il des prochaines formations ?

La Solive va encore une fois suivre les tendances du marché pour apporter des solutions là où les besoins sont les plus importants. Du chauffage à l’isolation, des modules spécifiques devraient être mis en place.

 

« Il y a aussi toute une partie de maîtrise d’œuvre, et donc de coordination de chantier qui a une complexité particulière puisque plusieurs corps de métiers interviennent ».

 

La Solive compte également organiser des événements pour présenter son offre. Des rendez-vous ont d’ores et déjà été fixés avec Pôle Emploi, l’Apec ou encore Défense mobilité.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème