Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Rénovation énergétique : des aides encore méconnues par 1 tiers des Français (étude)

Par Rose Colombel

Publié le 16/11/2022 à 13h50

Orpi vient de dévoiler son nouvel Observatoire de l’immobilier, en collaboration avec Opinion Way. Les résultats montrent que 9 Français sur 10 font de la performance énergétique d’un logement, un critère de choix. Si deux tiers des répondants sont prêts à réaliser des travaux, plus de 50% des sondés retardent le passage à l’acte par manque de visibilité des aides. 1 Français sur 2 déclare même ne pas connaître leur existence.

Performance énergétique d'un logement

Les Français face au défi de la rénovation énergétique ©Shutterstock

« La rénovation énergétique des logements est la clé de voûte d’une transition efficace, tant pour sortir certains Français de la précarité énergétique que pour accompagner le secteur vers la création d’une nouvelle valeur immobilière : la valeur verte », peut-on lire dans une nouvelle étude présentée par la coopérative immobilière Orpi.

 

L’Observatoire, réalisé en collaboration avec Opinion Way, vient confirmer la prise de conscience environnementale des Français. 9 sondés sur 10 déclarent en effet que la performance énergétique est un critère de choix au moment d’acquérir un bien.

 

Pour 64% des répondants, l’acquisition d’une « passoire énergétique » n’est pas une option

 

Lorsqu’ils visitent un bien :

 

  • 73% des Français s’informent sur les travaux à réaliser
  • 68% prennent en compte les factures énergétiques
  • 1 Français sur 3 estime que les critères énergétiques sont un « levier de négociation supplémentaire » sur le prix de vente

 

Lire aussi : « Le diagnostiqueur, bras armé de la politique publique en termes de rénovation »

 

« Aujourd’hui, en plus des convictions personnelles, c’est le contexte et la pression sur nos factures d’énergie qui font basculer cette valeur (verte) du stade de la légère attention, à celui de vrai critère de décision », explique Guillaume Martinaud, Président de la coopérative Orpi.

Un accompagnement nécessaire pour accélérer les travaux

Si deux tiers des interrogés se disent prêts à réaliser des travaux dans leur logement, notamment sur les postes les plus énergivores (44%), seulement 16% des sondés comptent passer à l’acte, souligne l’étude Orpi – Opinion Way.

 

Pourquoi les Français peinent à suivre ?

 

1 particulier sur 2 souligne la complexité des démarches pour obtenir les aides. Et ils sont seulement 22% à juger ces dispositifs comme une « réelle opportunité ». Un sondé sur deux avoue même ne pas connaître leur existence. « Le manque de visibilité et lisibilité de ces aides gouvernementales reste un obstacle significatif », note l’étude.

 

L’accompagnement des ménages se veut ainsi essentiel pour accélérer les travaux et réussir la nécessaire transition énergétique. Pour rappel, 5,2 millions de résidences principales sont des « passoires thermiques », selon une étude de l'Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE).  

 

Au-delà des économies d’énergie qui peuvent être réalisées, rénover son logement c’est aussi augmenter sa valeur « dans les mois et années à venir ou à minima limiter une décote évaluée entre 15% et 20% d’après les dernières ventes opérées dans nos agences », précise enfin Guillaume Martinaud.

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus B2B pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème