Parole aux pros, épisode 3 : "Grâce à la notoriété d'Effy et sa bonne communication, nous avons plus d'opportunités."

Rencontre avec Fabrice Coupé, responsable commercial d’une entreprise spécialisée dans l’isolation et partenaire Effy depuis presque trois ans. Il nous explique en quoi ce partenariat est intéressant pour sa société, notamment au niveau organisationnel.

1. Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre entreprise en quelques mots ?

 

Je m’appelle Fabrice Coupé et je suis responsable commercial de la société Iso bati combles, qui a été créée en 2012 par Sébastien Romero. Nous proposons à ce jour plusieurs services : tout d’abord la pose de plaques de plâtre pour les cloisons et l’isolation des combles qui sont les activités d’origine de la société. Depuis l’année dernière, nous faisons aussi de l’isolation de planchers bas. Enfin, depuis le début de l’année, nous avons notre pôle énergies renouvelables, avec la pose de pompes à chaleur, et nous souhaitons le développer à l’avenir.

 

2. Comment avez-vous connu Effy et depuis combien de temps êtes-vous partenaire ?

 

C’est le gérant de l’entreprise, M. Romero, qui a connu Effy en 2017. Il voulait alors développer en priorité l’activité soufflage de l’entreprise. A l’époque dans notre région, l’Occitanie, nous avions l’éco-chèque qui nous permettait de proposer l’isolation à 1€, mais ce dispositif a été stoppé brutalement à cause d’entreprises frauduleuses. Nous avions donc besoin d’un nouveau partenariat, et M. Romero avait souvent entendu parler d’Effy au cours de divers rendez-vous, et notamment du Pacte Énergie Solidarité qui proposait ce service d’isolation à 1€. Il a donc souhaité se mettre en contact avec eux. C’est comme cela que nous sommes devenus partenaires Effy au début de l’année 2018.

 

3. Quel effet a eu ce partenariat sur votre activité ?

 

Grâce à la notoriété d’Effy et sa bonne communication, nous avons plus d’opportunités. Cela représente environ une trentaine de chantiers par mois, sur les départements de la Drôme et de l’Ardèche, dans lesquels nous n’étions pas encore implantés (nous sommes basés dans le Gard). Nous avons ouvert une agence à Montélimar pour le partenariat dès l’année 2018, avec le recrutement d’un commercial pour les visites techniques. Nous nous sommes beaucoup développé depuis le début de ce partenariat : au début, nous étions neuf, et aujourd’hui nous sommes plus d’une trentaine.

 

D’autre part, le partenariat nous permet d’avoir des informations précieuses. Il m’est souvent arrivé de demander conseil à mes différents interlocuteurs chez Effy, notamment sur des questions techniques, administratives ou encore de réglementation. Et via la newsletter Effy pro news, nous avons des informations comme par exemple la baisse de certaines subventions de la part de l’Etat, etc.

 

4. En résumé, comment définiriez vous vos liens avec Effy ?

 

C’est un échange positif qui nous donne beaucoup d’idées pour développer notre activité de la meilleure des manières. En fait, je dirais que ce partenariat est un échange de bons procédés : il est bénéfique des deux côtés.

 

5. Quelles sont les pertes de temps auxquelles vous êtes confronté quotidiennement dans votre métier ?

 

La partie administrative est extrêmement chronophage. Je pense notamment au montage des dossiers CEE, qui sont de plus en plus exigeants. C’est une bonne chose, car cela permet d’écarter les sociétés malhonnêtes, mais c’est vrai que cela prend énormément de temps pour les commerciaux, surtout que nous voulons respecter scrupuleusement le processus pour bénéficier du dispositif dans les meilleurs délais. Cela peut d’ailleurs être rageant, car nous voyons des sociétés frauduleuses qui se font même parfois passer pour nous et qui ne respectent pas du tout ces exigences.

 

6. Est-ce que le partenariat avec Effy permet de vous faire gagner du temps ? Si oui, comment ?

 

En fait, je dirais plutôt que cela nous donne des idées pour améliorer notre organisation. Je pense notamment à la plateforme d’échange avec Effy qui est un vrai plus en termes de communication. C’est un outil qui a beaucoup évolué depuis le début de notre partenariat : aujourd’hui, tout est automatisé. Cette plateforme nous permet de suivre en ligne un dossier du début à la fin, depuis la demande du client via Effy, jusqu’à la finalisation du chantier. Les visites techniques sont programmées en ligne, le client signe sur son téléphone… Toutes les informations sont transmises en temps réel entre Effy, le client et nous, donc cela facilite beaucoup les choses.

 

7. L’activité reprend enfin après le confinement : avez-vous accumulé du retard pendant cette période ?

 

Notre activité a été totalement interrompue à partir du 17 mars, du jour au lendemain, et nous n’avons repris que très progressivement à partir de début mai. Nous avons donc pris beaucoup de retard sur nos chantiers, mais heureusement la plupart des clients sont compréhensifs. Nous rattrapons ce retard petit à petit, mais cela reste toujours un peu difficile.

 

8. Le mot de la fin : si vous deviez décrire votre partenariat avec Effy en trois mots/adjectifs ?

 

👉Déjà, positif : nous bénéficions de l’expertise d’un grand groupe tel qu’Effy, et en échange nous apportons un ancrage local sur le secteur.

👉Ensuite, échange : nous communiquons beaucoup, pour que tout le monde soit gagnant au final.

👉Enfin, confiance : nous avons toujours été transparent envers Effy, et l’inverse est vrai aussi.

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Ceci peut aussi vous intéresser