solaire

Une nouvelle qualification RGE dans le domaine du solaire

Depuis le 10 mai 2020, la certification “QualiPV 0-250” vient gratifier les professionnels oeuvrant dans les installations photovoltaïques de grande ampleur. Focus sur cette nouvelle qualification qui fait évoluer encore un peu plus le marché du solaire en France.

Les garanties et assurances en tous genre ne cessent de se multiplier et se renforcer dans le secteur de la rénovation énergétique. Le 05 juin dernier, le label Reconnu Garant de l’Environnement était réformé par le ministères de la Transition écologique et du Logement, dans le but principal d’accentuer les contrôles pour réprimer les fraudes. Un mois plus tôt, l’organisme de formation Qualit’EnR a lancé une nouvelle certification professionnelle nommée “QualiPV 0-250”.

 

Cette nouvelle qualification RGE vient s’ajouter à celles déjà lancées par l’association de formation dans les énergies renouvelables, instaurée en 2006 : Qualisol, QualiPV, Qualibois, QualiPAC et Qualiforage. Parmi elles, QualiPV se spécialise dans l'installation de systèmes solaires photovoltaïques. Elle se divise en deux labels distincts, QualiPV bâtiment pour la simple pose sur toit et QualiPV électricité pour le raccordement de l’installation au réseau électrique. Peuvent en bénéficier des professionnels du BTP tels qu’un couvreur ou un électricien, qui souhaitent attester de leurs compétences dans le secteur de l’énergie solaire.

 

Avec la nouvelle qualification “QualiPV 0-250”, l’expertise de l’artisan peut être garantie pour des activités solaires plus précises : l’installation de technologies photovoltaïques de forte intensité, c’est-à-dire allant jusqu’à 250 kW de puissance crête, et réalisées sur le territoire français. Toutes les toitures solaires sont concernées, qu’elles soient posées dans le but d’une autoconsommation ou en vue d’en revendre totalement ou partiellement la production.

 

L’intérêt de cette initiative est double, comme l’explique André Joffre, président de Qualit’EnR. D’une part, du côté des artisans, chacun “peut dès à présent bénéficier d’une qualification unique adaptée à son activité” : en d’autres termes, cela permet à un artisan spécialisé dans les installations photovoltaïques d'envergure de faire valoir son expertise auprès de clients désireux d’engager ce genre de projet solaire chez eux. D’autre part, grâce à QualiPV 0-250, les clients peuvent désormais “bénéficier des tarifs d’achat et de la prime à l’autoconsommation pour les installations photovoltaïques en France”. En effet, faire réaliser ses travaux par un professionnel certifié dans le milieu de la rénovation énergétique est généralement une condition pour obtenir des aides financières et autres subventions pour amortir le coût des opération.

 

Les artisans peuvent dès à présent suivre la formation agréée “Générateur photovoltaïque raccordé au réseau – moyenne et grande puissance”, leur permettant d’obtenir ce nouveau label. Mais à titre provisoire, jusqu’au 31 décembre 2020, la formation déjà existante depuis 2008 QualiPV électricité peut permettre de valider ces compétences.

 

L’objectif affiché par le ministère de la Transition écologique et solidaire est le suivant : faire progresser le marché du solaire en France. Nul doute que cette nouvelle évolution dans les certifications professionnelles du secteur de la rénovation énergétique pourra participer à cette mission, en renforçant la confiance de clients encore hésitants.

artisan

Avec Effy, gagnez du temps et des clients ! Nous vous proposons des projets qualifiés par téléphone et un accompagnement sur mesure pour la prime CEE. N'hésitez pas à faire appel à nous ! 

artisan

 

Amandine Martinet

Plus d’articles sur ce thème