Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

[Interview] : Rencontre avec la société Sarl Derudder

Quels sont les avantages du partenariat avec Effy ? A l’occasion de l’étape lilloise du Effy Tour, en juillet dernier, nous avons posé la question à Sébastien Derudder, dirigeant de la société Sarl Derudder avec qui nous travaillons depuis une dizaine d’années. Une interview comme on les aime, pleine de sincérité.

Vous faites partie de nos Partenaires les plus fidèles. Qu’est-ce qui vous a convaincu dans ce partenariat avec Effy ?

 

SARL Derruder

Nous avons déjà été contactés par d’autres sociétés pour des partenariats. Mais ce qui nous plaît chez Effy, c’est le côté humain. On voit la publicité à la TV mais l’entreprise est à taille humaine.

 

Les équipes font preuve de sérieux. Par exemple, quand on nous dit que l’on va nous appeler, on a quelqu’un au téléphone, et surtout, c’est quasiment toujours la même personne.

 

Il y a un lien amical qui s’est fait

 

Que diriez-vous des mises en relation avec des clients ?

 

Les contacts sont de qualité. Nous avons rarement un souci. J’ai pris une petite zone (20 kilomètres). Il y a des moments où il y a des creux, comme tout le monde, mais en temps plein, j’ai les 10 contacts que j’ai demandés.

 

Que pensez-vous de l’application Effy Pro ?

 

L’application évolue dans le bon sens. J’aime l’informatique mais même un novice ne mettrait pas très longtemps à la maitriser. Ça fait gagner du temps, le dossier est retranscrit directement. En rentrant de rendez-vous, on peut y ajouter le devis, des photos.

 

Visuellement, on le voit, Effy aussi. S’il y a un raté, j’ai une double vérification. Et si les deux parties sont d’accord, c’est que le dossier est complet. Par rapport aux clients, ils ont accès à leur dossier. Ils ont un miroir sur ce que je fais. 

 

Effy prévient ses Partenaires des évolutions réglementaires (MaPrimeRénov’, Certificats d’économies d’énergie…). Consultez-vous tous les outils mis à disposition ?

 

On reçoit systématiquement les newsletters et les liens à cliquer. Ça nous permet de faire une récapitulatif sur notre site. Les clients apprécient. On utilise aussi beaucoup la bibliothèque.

 

Vous avez répondu à l’invitation pour le Effy Tour. Quel est votre retour sur cet événement ?

 

Le Effy tour permet de créer du lien de mettre un visage sur un nom. On se connaît en numérique mais pas en physique donc ça matérialise Effy. 

 

Trois mots pour définir Effy ?

 

  • Sérieux
  • Humain
  • Facilité

 

Au-delà du partenariat avec Effy, pouvez-vous nous raconter votre histoire. Pourquoi évoluer dans le secteur du bâtiment ?

 

Je viens du milieu industriel, je suis électrotechnicien et j’ai toujours été attiré par toutes ces petites choses : mécanique, électronique, chimique… J’ai fait 15 ans en industrie et on est arrivé à une date où je me suis dit : soit je fais une carrière longue ou je finis artisan car ils le sont quasiment tous dans ma famille.

 

J’ai donné ma démission et je me suis lancé. Mon premier job ça a été de prendre une paire de ciseaux, d'imprimer des cartes en papier, de les couper et de les mettre dans les boîtes aux lettres. J’avais zéro client.

 

Je me suis de suite spécialisé dans les systèmes de chauffage. A l’époque, il n’y avait pas beaucoup de frigoriste. C’était une denrée vieillissante. J’ai commencé avec une voiture pour faire les chantiers. Ensuite, on a acheté un petit camion. Aujourd’hui, quinze ans plus tard, on a dix remorques frigoriques qu’on loue de plus en plus, quatre véhicules de société, et on ne travaille qu’à deux (chantiers, comptabilité, devis, facturation, SAV…).

 

Sébastien Derudder mène en effet son activité avec celle qui partage sa vie, Valérie Delvoet. Elle nous confie : « Je prends ma tenue de Mario et je vais monter les pompes à chaleur avec lui. D’ailleurs, on ne fait pas que de la PAC, de la climatisation, du traitement de l’eau, du froid, de la location de remorques… A côté, on a un petit élevage de chiens Bouvier Bernois. Et moi, j’ai une petite entreprise de couture. » Lors de notre échange, on apprend aussi que le couple a récemment acheté une ferme « pour encore s’agrandir ».

 

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

 

Sébastien Derudder : C’est le fait que l’on touche à quelque chose qu’on ne voit pas. Le contact avec les gens aussi, ainsi que la technique. On fait du chaud avec du froid, c’est magique. C’est également un métier qui évolue dans le temps.

 

D’après vous, quelles sont les valeurs que les professionnels du bâtiment doivent défendre ?

 

Par rapport aux clients, c’est de ne pas les mettre dans la panade financière. Je le vois parfois avec des pompes à chaleur à 20 000 euros que l’on vend nous à 9 000 euros. Je ne veux plus voir ça. Je ne le supporte pas. La relation humaine est également importante. On ne cherche pas un ami mais on veut que ça se passe bien.

 

Mes clients sont quasiment tous bricoleurs. Je leur explique tout. Ils vivent le chantier de A à Z, ce qui créé le lien. Je peux peut-être « perdre » une demi-heure, mais en cas de souci, les trois quarts du diagnostic sont faits, et je sais que je ne me déplace pas pour rien.

 

Que diriez-vous à des jeunes qui souhaiteraient s’engager dans la filière du bâtiment ?

 

On le dit régulièrement, il faut pousser les jeunes vers tous ces métiers manuels. A une certaine période, il ne fallait surtout pas aller dans le bâtiment. Mais votre chauffage, qui va le réparer ? Qui va monter votre chaudière s’il n’y a que des têtes pensantes ?

 

Le bâtiment reste un métier d’avenir !

 

Moi je suis mixte : je suis manuel et je suis obligé de faire des papiers, des notes de calcul. L’un et l’autre sont complémentaires. La base reste de faire ce que l’on a envie de faire pour mieux apprendre, avoir des notes qui montent et s’éclater.

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème