Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Matériaux : fabricants et distributeurs s’engagent à limiter l’impact de la hausse des prix

Par Rose Colombel

Publié le 25/04/2022 à 12h38, mis à jour le 22/07/2022 à 13h19

Face à la hausse des prix et aux difficultés d’approvisionnement, 9 acteurs du bâtiment, dont la Capeb, viennent de signer une déclaration commune visant à préserver l’activité des entreprises du secteur. Précisions.

Crise des matériaux : distributeurs et fabricants s'engagent

Crise des matériaux : distributeurs et fabricants s'engagent ©Shutterstock

Dans un discours prononcé le 15 juin 2021, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie appelait la filière bâtiment à la solidarité pour limiter les conséquences de la crise des matériaux sur l’activité du secteur.

 

Qu’en est-il sur le terrain depuis ?

 

Début avril 2022, Saint-Gobain a adressé une lettre à Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, pour rappeler les actions mises en place par le Groupe ces derniers mois afin d'accompagner les entreprises. Ces décisions « prennent aujourd’hui tout leur sens », estime Patrice Richard, président de *Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. Parmi elles :

 

  • Prix négociés pied à pied avec les fournisseurs
  • Gel de certains prix
  • Stock plus important
  • Crédit-clients gratuits

 

Récemment, ces initiatives ont été renforcées :
 

  • Devis valables un mois
  • Hausses de prix seulement le premier de chaque mois
  • Meilleure prévenance des hausses subies

 

Lire aussi : Crise des matériaux, quelles solutions pour pallier les pénuries ? 

Des engagements communs pour plus de solidarité

Dans une déclaration commune signée le 18 avril dernier, **9 acteurs du bâtiment pointent que « les hausses des prix et les difficultés d’approvisionnement perdurent, voire se renforcent, et restent totalement imprévisibles pour les entreprises ».

 

Compte-tenu de la situation, les signataires s’engagent notamment à :

 

  • Maintenir les mêmes prix au moins sur une durée de 60 jours
  • Répercuter dans les meilleurs délais le juste coût des baisses des prix
  • Participer activement au Comité de crise du BTP mis en place par le Gouvernement
  • Intégrer dans leurs prix « le juste coût de la hausse des coûts de l’énergie et/ou des matières premières et/ou des composants électroniques et/ou résultant de la décarbonation des process de production »

 

Les signataires industriels et fabricants s’engagent aussi à prévenir suffisamment tôt les négoces / distributeurs / entreprises de toute future hausse des prix. Les signataires négoces et distributeurs de matériaux et d’équipements s'engagent eux à prévenir leurs clients dans un délai maximum de 8 jours de toute augmentation d’un fournisseur et de ne pas appliquer, dans la mesure du possible, les hausses sur les stocks.

 

La Capeb rappelle la nécessité de limiter la durée de validité des devis et invite les professionnels à introduire, dès que possible, des clauses de révision de prix dans leurs marchés.

 

* Point.p, Cédéo, Clim+, CDL, Plateforme du bâtiment, PUM, Dispano-Panofrance, SFIC, Asturienne

**Les signataires de la déclaration commune sont : Capeb, BDR Thermea France, Berner, Coroxyl, Dimos, Layher, téréva, Urmet, Viessmann.

Rose Colombel

Journaliste - Responsables de contenus B2B pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème