Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Tout ce qui change pour votre logement au 1er janvier 2022

Par Romane Saget

Publié le 22/12/2021 à 13h40, mis à jour le 23/02/2022 à 13h33

Le début d’une nouvelle année est souvent synonyme de changements. Et 2022 ne fait pas exception ! France Rénov, MaPrimeRénov’, DPE, Accompagnateur Rénov… Voici tout ce qui vous attend dès le 1er janvier 2022 en un clin d'œil.

Le déploiement de France Rénov’

Le service public de la rénovation

Le Gouvernement l’a annoncé il y a quelques semaines, le début de l’année 2022 marquera la mise en place d’un service public de la rénovation énergétique. France Rénov’ pourra être le point d’entrée de vos travaux grâce à :
 

  • un site web unique : france-renov.gouv.fr
  • un numéro unique : 0 808 800 700
  • plus de 450 guichets d’accueil dans toute la France


 

Mon Accompagnateur Rénov’

Le lancement de France Rénov’ est accompagné de la création de Mon Accompagnateur Rénov’. Matérialisé par des guichets France Rénov’ et des opérateurs agréés par l’Anah, cet accompagnateur facilitera votre projet en vous aidant à toutes les étapes de vos travaux comme :
 

  • la recommandation d'un artisan RGE
  • l'élaboration d'un plan de financement
  • les recommandations sur les travaux

 

L’aide MaPrimeRénov’ Sérénité

L’aide de l’Anah Habiter Mieux Sérénité est renommée MaPrimeRénov’ Sérénité. Elle consistera en une prime qui peut atteindre 30 000 € pour atteindre jusqu’à 50 % du montant des travaux des ménages les plus modestes.

Les primes CEE diminuent

Le 1er janvier ouvre la période des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Mais qu’est-ce que cela signifie pour vous ? La fin de la bonification pour les ménages très modestes fait baisser les primes pour les travaux de rénovation énergétique éligibles au dispositif.

MaPrimeRénov’ évolue

De nouvelles conditions d’éligibilité

Début janvier, l’une des conditions d’éligibilité à l’aide phare de l’Anah change. Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, un logement devra désormais être construit depuis 15 ans au minimum, contre 2 ans actuellement (une exception cependant :  pour le remplacement d'une chaudière au fioul accompagnée d'une demande de dépose de cuve à fioul, tous les logements de 2 ans et plus restent éligibles). 

 

D'autre part, les conditions pour que votre logement soit considéré comme une résidence principale — MaPrimeRénov' ne concernant pas les résidences secondaires — évoluent : vous devrez l'occuper au moins 8 mois par an, au lieu de 6 mois par an auparavant. 

 

Deux forfaits augmentés

Deux équipements de chauffage seront mieux récompensés. Pour l’installation d’un insert ou d’un foyer fermé, vous obtiendrez des subventions plus intéressantes.

Découvrez notre article consacré aux changements de MaPrimeRénov' en 2022 pour avoir plus de détails ! 

 

Des plafonds de ressources différents

Bonne nouvelle ! Les conditions de ressources évoluent pour les ménages modestes et très modestes. Voici les nouveaux barèmes pour toute demande d’aide à partir du 1er janvier : 
 

Ile-de-France
Nombre de personnes composant le ménage Ménages aux ressources très modestes  Ménages aux ressources modestes
1 21 123 25 714
2 31 003 37 739
3 37 232 45 326
4 43 472 52 925
5 49 736 60 546
par personne supplémentaire 6 253 7 613

   

Province
Nombre de personnes composant le ménage Ménages aux ressources très modestes  Ménages aux ressources modestes
1 15 262 19 565
2 22 320 28 614
3 26 844 34 411
4 31 359 40 201
5 35 894 46 015
par personne supplémentaire 4 526 5 797

Du nouveau dans les annonces immobilières

Depuis le 1er juillet dernier, le nouveau DPE est en route. À partir du 1er janvier 2022, plusieurs nouveau éléments devront apparaître sur les annonces et autres documents de vente ou de location :
 

  • le montant des dépenses théoriques annuelles de chauffage indiqué dans le diagnostic de performance énergétique
  • l’année de référence utilisée pour calculer l’estimation de l’ensemble des usages énergétiques du logement cette consommation
  • une mention “Logement à consommation énergétique excessive” pour tous les logements qui n’atteignent pas la classe énergétique E.

Un éco-PTZ amélioré et simplifié

Prolongé jusqu’en décembre 2023, l'éco-prêt à taux zéro consacré aux rénovations globales est également repensé à partir du 1er janvier 2022. Si vos travaux permettent d’atteindre un gain énergétique de 35 % et une consommation conventionnelle annuelle inférieure à 331 kWh/m² :
 

  • le plafond est poussé à 50 000 €, contre 30 000 € actuellement
  • la durée maximale de remboursement est poussée à 20 ans, contre 15 ans actuellement

Et pour la suite ?

Janvier 2022 s’annonce plein de changements concernant les aides à la rénovation énergétique. Mais il faut aussi s’attendre à des évolutions tout au long de l’année. Certaines sont déjà annoncées :
 

  • l’interdiction d’installer de nouvelles chaudière au fioul au 1er juillet 
  • l’audit deviendra obligatoire pour la vente d’un logement classé F ou G en septembre
  • les loyers des passoires thermiques ne pourront plus être augmentés au second semestre 2022
  • les primes CEE pourront se cumuler avec l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité au 1er juillet

 

L’année à venir s’annonce riche en évolution, toujours dans le but d’accélérer la rénovation du parc de logements en France. 

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !

Plus d’articles sur ce thème