Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
(prix d'un appel local)

Matériaux biosourcés : aides au recrutement des artisans ?

Par Mariana Gonçalves

Publié le 15/12/2021 à 16h41, mis à jour le 11/02/2022 à 10h35

Les filières des matériaux biosourcés sont-elles assez bien structurées ? Telle était la thématique abordée lors d’une conférence organisée sur le plateau Batijournal TV au salon BePositive. Avantages des biosourcés, atouts pour les entreprises, besoins du secteur… Nous revenons sur les thématiques abordées.

Les produits biosourcés ont fait l’objet d’une conférence organisée sur le plateau Batijournal TV au salon BePositive qui a réuni quatre intervenants : Guillaume Delannoy, adjoint responsable développement industriel et étude au CODEM, Mariangel Sanchez, Ingénieure suivi des innovations AQC, Anne Daubresse, Responsable laboratoire innovation PAREXLANKO, et Laurent Marmonier, Président Capeb Isère.

 

Les intervenants ont indiqué que bien qu’issus de la biomasse et donc naturels, les matériaux biosourcés sont soumis à un certain nombre de règles. “Ils doivent répondre aux mêmes normes que les autres matériaux isolants. Seule change la provenance, mais le niveau d’exigence à atteindre est le même” a indiqué Guillaume Delannoy. 

 

Stockage du carbone dans les bâtiments plutôt que dans l’atmosphère, meilleur confort d’été, bonne gestion de l’humidité, meilleur temps de déphasage thermique… Les atouts des matériaux biosourcés sont nombreux ! Mais pour qu'ils soient déployés, la structuration des filières est indispensable. La filière du chanvre a ainsi été citée en exemple. Bien qu'elle soit très bien structurée, elle fait l’objet de tensions sur l’approvisionnement. “La France est incapable de fournir assez de matériau à base de chanvre si les autres filières ne sont pas accompagnées financièrement et développées”.

Les biosourcés, possibles recruteurs

Selon Laurent Marmonier, l’utilisation de matériaux biosourcés faciliterait le recrutement. “Plus on donne des tâches complexes et valorisantes aux personnes, et plus on travaille avec des matériaux bruts comme la paille, plus on a de facilités à recruter. Travailler avec des biosourcés peut être un projet d’entreprise”. Il a pour cela mis l’accent sur la demande croissante de la clientèle sensible aux enjeux de la transition énergétique.

 

Pour déployer les matériaux biosourcés à grande échelle, les intervenants ont souligné l’importance de la formation de tous les acteurs du secteur. “Il est primordial de former massivement les artisans, les maîtres d’oeuvre et les maîtres d’ouvrage à l’utilisation de ces matériaux pour développer les biosourcés et structurer les filières”. 

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème