Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Le nouveau DPE suspendu pour les logements construits avant 1975

Par Rose Colombel

Publié le 28/09/2021 à 13h49, mis à jour le 22/07/2022 à 14h21

Le Gouvernement a recommandé aux diagnostiqueurs de suspendre l’édition de Diagnostic de Performance Energétique (DPE) pour les logements bâtis avant 1975. La raison ? Des résultats anormaux constatés sur le terrain. Des investigations ont d’ores et déjà été lancées pour identifier l’origine de ces anomalies.

Entré en vigueur le 1er juillet dernier, le nouveau DPE ne semble toujours pas faire l’unanimité. En effet, les acteurs de l’immobilier ont récemment fait entendre leur voix pour que le dispositif soit amélioré.

 

« Le nombre de logements F et G, impactés les premiers par les obligations issues de la loi Climat et Résilience, est en train de doubler », ont notamment prévenu la Fnaim, l’Unpi et l’association Plurience.

 

De leur côté, la Fédération Interprofessionnelle du Diagnostic Immobilier (FIDI) et l’Union des Syndicats de l’Immobilier (UNIS) ont pointé un nouveau DPE bien trop éloigné de la réalité du terrain, et de l’ancienne version.

Des appels entendus par les pouvoirs publics

La direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature, qui dépend du ministère de la Transition écologique, semble avoir pris compte les remontées du terrain. « Des résultats anormaux ont été détectés sur les étiquettes du DPE pour certains types de logements, parmi ceux construits avant 1975 », souligne un communiqué. Des analyses sont d’ores et déjà en cours pour apporter les corrections nécessaires à ces anomalies.

 

En attendant les conclusions, le ministère a recommandé aux diagnostiqueurs de suspendre l’édition de DPE pour les logements bâtis avant 1975, « hormis dans les cas rendus nécessaires par des transactions urgentes ». Ils peuvent néanmoins poursuivre leurs visites « pour l’élaboration future du DPE une fois les correctifs apportés ».

La filière réunie le 4 octobre

Le ministère du Logement devrait réunir l’ensemble de la filière (diagnostiqueurs, agences immobilières et éditeurs de logiciels) le 4 octobre prochain.

 

La réunion permettra de revenir sur les DPE réalisés depuis le 1er juillet, et de présenter les mesures à correctives à intégrer dans les nouveaux diagnostics. Ces actions doivent « garantir la qualité des DPE réalisés depuis le 1er juillet, sans frais supplémentaire pour les propriétaires immobiliers ».

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème