Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Daikin renforce ses actions en faveur de l’économie circulaire

Par Rose Colombel

Publié le 29/04/2022 à 14h22, mis à jour le 03/05/2022 à 08h36

Le 14 avril dernier, Daikin a organisé un webinaire sur le thème de l’économie circulaire appliquée à la filière CVC (chauffage, ventilation, climatisation). A cette occasion, le fabricant a annoncé le lancement d’une charte visant à favoriser le recyclage et le réemploi des fluides frigorigènes. Tous les détails.

Economie circulaire

Daikin lance une Charte pour le recyclage et le réemploi des fluides frigorigènes ©Shutterstock

La loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) « va profondément changer notre système actuel », a souligné Frédéric Pignard, Directeur RSE-RI de Daikin France, lors d’un webinaire organisé le 14 avril dernier. « Pour les CVC, c’est travailler sur l’obsolescence programmée, la durabilité et la *réparabilité de nos produits ainsi que sur la récupération et la réutilisation de la matière en fin de vie », a-t-il poursuivi.

 

Pour répondre à ces enjeux, Daikin a actionné différents leviers. L’industriel estime par exemple que la recyclabilité et la régénération des fluides frigorigènes peuvent créer « des boucles de réemploi vraiment très courtes et à très court terme ». A ce titre, le programme LOOP a été mis en place il y a 4 ans.

 

A travers cette initiative, Daikin s’engage à introduire des réfrigérants régénérés dans les solutions VRV qu’il commercialise. « Cela permet de garantir la disponibilité du réfrigérant aux maîtres d’ouvrage et à l’utilisateur, et de réduire l’impact carbone de nos solutions puisque nous n’achetons plus de réfrigérant neuf », a expliqué François Deroche, Directeur marketing de Daikin France.

Réemployer plutôt que détruire

Les intervenants ont rappelé que la destruction d’un fluide frigorigène était une opération « très énergivore » contrairement au recyclage qui « est une action concrète, responsable et de bon sens que tout professionnel, installateur ou mainteneur, peut aujourd’hui mettre en œuvre ».

 

« Nous avons donc l’ambition d’en parler, de le faire savoir et de motiver les bonnes volontés », a indiqué Olivier Michoux, Senior Manager des relations institutionnelles de Daikin France. Et pour ce faire, Daikin a annoncé le lancement de la « Charte partenaire Daikin pour l’économie circulaire ». L’initiative a pour but d’accompagner les professionnels qui souhaitent faire la promotion du recyclage et du réemploi des fluides frigorigènes.

 

Patryk Mignard, Senior Manager Services & Solutions au sein de la division technique de Daikin France, a rappelé que seuls les détenteurs d’une attestation de capacité étaient en mesure de manipuler des fluides et donc de les recycler. Sur le terrain, le professionnel doit disposer d’un analyseur de fluides pour vérifier leur état et d’une machine de recyclage transportable. « Toutes les agences Daikin en sont équipées. Nos techniciens maîtrisent les opérations de recyclage et sont en mesure d’accompagner les clients et de les former ».

 

« Le coût d’une opération de recyclage est proche de l’achat de fluides vierges », a reconnu, Patryk Mignard. « Mais il y a un gain sur l’aspect logistique et aucun impact sur l’environnement. C’est ce que nos clients recherchent ».

Création d’une banque de réfrigérants

Le lancement de la Charte n’est pas la seule annonce réalisée par Daikin pendant le webinaire. Le fabricant a également révélé mettre en place une banque de réfrigérants Daikin à l’attention des maîtres d’ouvrage et des gestionnaires de parcs immobiliers. L’idée est de leur proposer une solution qui va leur permettre de gérer le réemploi de leurs propres fluides frigorigènes. « Dans le cadre d’un démantèlement d’installations, nous intervenons pour collecter le fluide et le confier à notre partenaire. Puis, une fois régénéré, le fluide est mis sur le compte du client qui peut alors le retirer et l’utiliser dans une opération », a détaillé Patryk Mignard. 

 

💡 Qu’est-ce que la régénération ? « C’est un processus très élaboré, qui consiste à ramener un fluide déjà utilisé à sa composition chimique initiale ».

Durabilité et connectivité

Daikin mise également sur le digital et plus particulièrement sur l'intelligence artificielle pour prolonger la durée de vie des équipements. « Il est fondamental de se projeter sur l’économie de la fonctionnalité. On va garantir un usage à l’utilisateur c’est-à-dire une température de confort, une consommation d’énergie et aussi une tranquillité d’esprit », a expliqué François Deroche.

 

Pour le consommateur, la connectivité permet de simplifier les usages et de le responsabiliser sur ses consommations. Pour les professionnels, industriels et installateurs, cela permet d’aller « plus profondément sur la mesure de l’efficacité énergétique des équipements et de faire de la maintenance prédictive afin de garantir l’usage à l’utilisateur final ».

 

*Selon une étude de l’Ademe datée de 2016, le taux de réparabilité d’une pompe à chaleur ou d’un chauffe-eau thermodynamique se situe entre 76% et 90%

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème