En 2024, le budget alloué à MaPrimeRénov’ passera de 2,4 à 4 milliards d’euros !

Ce mercredi 12 juillet, la Première ministre, Elisabeth Borne, a présenté un « plan ambitieux » qui doit permettre à la France « d’accélérer considérablement » son action en faveur de la transition écologique. Parmi les annonces, une hausse de 1,6 milliard d’euros du budget alloué à MaPrimeRénov’ (MPR) qui passera de 2,4 à 4 milliards d’euros, en 2024.

Elisabeth Borne et Christophe Béchu - CNTE

+ 1,6 milliard d'euros, c'est l'augmentation du budget de MaPrimeRénov' pour 2024 - Photo : Compte twitter @Elisabeth_Borne

En 2024, « nous porterons le budget de MaPrimeRénov’ à 4 milliards d’euros, soit une hausse de 1,6 milliard d’euros, c’est sans précédent », a annoncé, ce mercredi 12 juillet, la Première ministre, Elisabeth Borne, lors d’un Conseil national de la transition écologique.

 

Ces moyens supplémentaires, qui seront « détaillés dans le projet de loi de finances 2024 », font partie des 7 milliards d’euros supplémentaires annoncés il y a quelques jours par le Gouvernement, pour doubler le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre et atteindre l’objectif de 2030, à savoir une baisse de 50% des émissions brutes par rapport à 1990.

 

En 2023, les investissements en faveur du climat se sont élevés à environ 25 milliards d’euros
Source : Matignon


A travers ce nouveau « plan ambitieux », la France souhaite « accélérer considérablement » son action. C’est un plan :

 

  • Collectif « qui associe l’Etat, les entreprises, les collectivités locales et qui tient compte de la réalité du quotidien des Français »
  • Plus concret « qui repose sur une cinquantaine de leviers et d’actions tangibles pour faire baisser nos émissions »
  • Crédible « qui pose des moyens en face de ces actions et accompagne nos concitoyens dans la transition écologique », a estimé Elisabeth Borne.

Sur Twitter, Olivier Klein, ministre du Logement, a rappelé la volonté du Gouvernement d’atteindre 200 000 rénovations performantes, dès l’an prochain. « Pour la planète et le porte-monnaie des Français, le Gouvernement est mobilisé », a-t-il déclaré.

 

À noter qu'en 2022, le dispositif MaPrimeRénov' a permis de financer la rénovation énergétique de 669 890 logements, soit -4,5% de logements (31 300) par rapport à 2021, selon l'Agence nationale de l'habitat (Anah). Le nombre de rénovations globales de maisons individuelles accompagnées a également reculé passant de 41 219 en 2021 à 34 122 en 2022 (- 17%) pour ce qui concerne les propriétaires occupants.

 

Lire aussi : MaPrimeRénov' s'appuiera sur deux piliers en 2024, efficacité et performance

 

Les mesures annoncées dans le cadre de la planification écologique prévoient également 100 milliards d’euros sur 5 ans pour la décarbonation de l’industrie.

 

« Ces moyens s'ajoutent aux investissements massifs de France 2030, notamment pour la décarbonation de l'industrie. À nos côtés, les collectivités et les entreprises vont investir. Bpifrance et la Banque des territoires ont d'ores et déjà annoncé qu'elles augmenteraient considérablement leurs interventions pour les porter à 100 milliards d’euros sur 5 ans. Et pour soutenir les collectivités, j’ai confirmé récemment la pérennisation du Fonds vert », a détaillé la Première ministre. « L’engagement cumulé de tous » devrait permettre d’augmenter l’investissement en faveur de la transition écologique « de 60 milliards d'euros ». 

 

Elisabeth Borne a enfin précisé que le plan n’était « pas figé » et qu’il s’inscrivait dans la démarche européenne du Green Deal.

 

Hausse du budget de MaPrimeRénov' en 2024 : la FFB réagit !

« Cette décision donnera un nouveau et puissant souffle à la rénovation énergétique. Elle met en cohérence moyens et ambitions que s’est fixés le pays. Elle permet aussi de poursuivre la mise en ordre de marche du secteur, qui a besoin de visibilité pour monter en puissance et investir tant en moyens humains que matériels ».

Olivier Salleron, président de la FFB, se félicite « cette nette majoration des aides à la rénovation énergétique répond à l’une des demandes fortes de la FFB. Il faudra poursuivre sur cette trajectoire pour atteindre les objectifs de 2030, c’est-à-dire programmer un renforcement continu dans les prochaines années, en accompagnement de la planification écologique. Les artisans et entrepreneurs sont prêts ! ».

🎬 Découvrez les derniers changements liés à MaPrimeRénov' :

 

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Ceci peut aussi vous intéresser