Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Qualit’EnR lance le label RGE Ventilation +

Par Rose Colombel

Publié le 05/07/2021 à 14h04, mis à jour le 22/07/2022 à 14h51

A l’occasion de ses 15 ans, Qualit’EnR revient sur la hausse des demandes de qualification dans le domaine des énergies renouvelables et annonce le lancement du label RGE Ventilation +. Teddy Puaud, délégué général de Qualit’EnR, nous détaille les contours de ce nouveau signe de qualité.

Pouvez-vous revenir sur la genèse du projet Ventilation + ?

 

Teddy Puaud Qualit'ENR
Teddy Puaud - ©Welcome to the Jungle

Teddy Puaud : C’est une demande qui nous a été faite par la filière. Chez Qualit’EnR, nos principaux qualifiés sont des entreprises de couverture, de chauffage, de plomberie et d’électricité. A travers ce label, nous facilitons l’obtention d’une qualification pour des systèmes annexes aux énergies renouvelables.

 

 

 

L’intérêt est aussi de tirer les pratiques sur la ventilation vers le haut. La ventilation reste le parent pauvre du bâtiment. Pourtant, elle est essentielle et à la croisée des chemins de plusieurs métiers.

 


Quels sont les critères d’attribution du label ?

 

T.P : Le label RGE Ventilation + répond aux mêmes exigences que nos autres qualifications. Nous retrouvons les critères classiques correspondant à l’activité de l’entreprise qui doit être cohérente avec la qualification demandée, des exigences sur l’assurance (garantie civile générale et décennale) ou encore sur le taux de sous-traitance (limité à 50%).

 

L’entreprise doit également respecter un certain nombre d’engagements comme la charte de qualité, et utiliser du matériel spécifique à l’installation de ce type de systèmes. Si le demandeur n’a pas d’expérience préalable dans le domaine mais qu’il remplit toutes les autres conditions, il peut bénéficier d’une qualification probatoire. Si au contraire, il a de l’expérience, nous vérifions devis, factures et avis des clients.

 

👉 La qualification est délivrée pour une durée de 2 ou 4 ans selon l’expérience du demandeur. Elle couvre l’installation d’équipements de ventilation, en particulier les systèmes de ventilation double flux.


Les activités retenues pour la qualification Ventilation + sont : aérothermie, appareil d’économie d’énergie, chauffage, électricité, énergies renouvelables, fumisterie, frigoriste, génie climatique, installation thermodynamique, plomberie-sanitaire et ventilation.

 


Pourquoi être qualifié RGE Ventilation + ?

 

T.P : C’est toujours différenciant d’afficher une compétence sur un système donné. Nous conduisons des études chaque année avec des instituts de sondage : à deux devis équivalent, 80% des particuliers vont privilégier un devis où apparaît un label. C’est un élément de réassurance. Et pour les professionnels, un moyen de valoriser leur savoir-faire, d’avoir des prospects et de faire bénéficier à leurs clients les aides financières pour la réalisation des travaux. 

 

👉 Depuis le 1er janvier 2020, les travaux d’installation de systèmes de ventilation simple et double flux sont éligibles à plusieurs dispositifs d’aides publiques.

 


La ventilation n'est pas toujours prioritaire. Le label peut-il changer la donne ?

 

T.P : Le fait d’avoir un label peut en effet renforcer la crédibilité du discours du professionnel par rapport à un particulier. La ventilation est un poste qui vient souvent en dernier dans les discussions alors qu’il est vraiment central.

 

 

Logo Ventilation +

 

 

La réglementation semble tout de même aller dans le bon sens. Notez-vous une évolution sur le terrain ?

 

T.P : Il y a une meilleure prise en compte. Le sujet est mis sur le devant de la scène. Nous le voyons avec la création de l’Association Française de la Ventilation. C’est une bonne chose parce que les enjeux sont nombreux tant au niveau sanitaire qu’énergétique.

 


Quels sont les premiers retours du secteur ?

 

T.P : Aujourd’hui, nous avons déjà 10 qualifiés, ce qui est assez remarquable. Nous ne nous sommes pas fixé d’objectif chiffré. C’est un service que nous proposons à nos qualifiés. Notre vocation première est de promouvoir les compétences dans le domaine des énergies renouvelables. 
 

 

Qualit’EnR en quelques chiffres


Qualit’EnR compte à ce jour 15 600 installateurs qualifiés et plus de 26 000 qualifications actives certifiées RGE. Depuis sa création il y a 15 ans, 90 000 stagiaires ont été formés.

Ces deux dernières années, les demandes de qualification ont augmenté de + 31%. En 2020, l’association a traité plus de 27 000 demandes.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème