Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
(prix d'un appel local)

Frais professionnels : les indemnités de déplacement dans le bâtiment

En tant que salarié du bâtiment, vous pouvez bénéficier d'indemnités de trajet. Ces primes vous permettent de compenser les frais de transports jusqu'aux chantiers, ainsi que les dépenses engagées pour vos repas. Fixé par la convention collective du BTP, leur montant est calculé sur la base des kilomètres parcourus. Nos explications.

Les indemnités de frais de déplacement dans le BTP : Qui est concerné ?

La Convention Collective Nationale du bâtiment et des travaux publics, également appelée CCN BTP, prévoit des indemnités de frais de déplacement pour les professionnels du secteur.

 

Ces indemnités, exonérées de cotisations sociales, dans la limité des plafonds fixés par l'Urssaf, concernent les salariés qui font des :

 

Isolation Sols 350
  • Petits déplacements : le professionnel a la possibilité de rentrer chez lui le soir. Les indemnités lui sont accordées pour compenser les dépenses qu'il peut avoir durant toute la durée du chantier.
  • Grands déplacements : le chantier se trouve éloigné du domicile du professionnel qui ne peut rentrer en fin de journée. 

 

Les entités éligibles sont :
 

  • Les entreprises de travaux publics et du bâtiment, de la tôlerie, de la chaudronnerie et de la tuyauterie industrielle
  • Les sociétés de travail temporaire.

Les indemnités pour les petits déplacements

Les indemnités de frais pour les petits déplacements sont revues annuellement. Elles tiennent compte de la distance parcourue quotidiennement par le salarié entre :

 

  • Le chantier et l’entreprise
  • Le chantier et le domicile du salarié

 

On distingue les primes suivantes :
 

  • Remboursement des frais de transport : somme engagée pour un aller-retour jusqu'au chantier (transports en commun, véhicule personnel ou professionnel...)
  • Indemnités de trajet : temps passé dans les transports  
  • Panier repas

 

Quel est le montant des indemnités ? 


Le barème des limites d'exonération est établi en fonction des zones concentriques en kilomètre et suivant les différentes régions françaises.

 

Zones concentriques conventionnelles Trajet aller retour compris entre : Limite journalière Valeur par tranche de km en euros*
Zone 1 A 0 à 5 km 5 et 10 km 2,60
Zone 1 B De 5 à 10 km 10 et 20 km 5,20
Zone 2 De 10 à 20 km 20 et 30km 7,80
30 et 40 km 10,50
40 et 50 km 13,10
Zone 3 De 20 à 30 km 50 et 60 km 15,70
Zone 4 De 30 à 40 km 60 et 70 km 18,30
70 et 80 km 20,90
Zone 5 De 40 à 50 km 80 et 90 km 23,50
90 et 100 km 26,20
100 et 110 km 28,80
110 et 120 km 31,40
120 et 130 km 34
130 et 140 km 36,60
140 et 150 km 39,20
150 et 160 km 41,80
160 et 170 km 44,50
170 et 180 km 47,10
180 et 190 km 49,70
190 et 200 km 52,30

 

Exemple de calcul des frais kilométriques : Si la distance (aller/retour) que parcourt le salarié est de 39km, la valeur par tranche de km en euros sera de 10,50 euros. Soit un total à rembourser de : [39 x 10,50] x 2 = 819 euros par jour.

 

💡 Important à savoir : Dans le cas où le calcul des indemnités s’établit entre l’entreprise et le chantier, il faut tenir compte de la tranche qui correspond au double de la zone concentrique.

 

Panier repas, quel est le montant des indemnités ? 

 

Les repas pris en compte dans le calcul des indemnités sont :
 

  • Les repas pris sur le chantier ou tout simplement en dehors de l’entreprise
  • Les repas pris au restaurant

 

 
Repas pris sur le chantier ou hors des locaux de l’entreprise Repas pris au restaurant
9,40 € 19,10 €
artisan installant un système de ventilation

Vous êtes un professionnel du bâtiment et souhaitez développer votre activité à votre rythme ? Effy vous met en relation avec des particuliers dont le projet de rénovation énergétique est 100% qualifié. 

artisan installant un système de ventilation

Les indemnités de grands déplacements

Les indemnités de grands déplacements sont encadrées par la loi et s'appliquent si : 

 

  • La distance entre le lieu de résidence du salarié et le chantier est supérieure ou égale à 50 km
  • Le temps de transports par trajet aller dépasse 90 minutes

 

Dans ces deux cas, l’employeur est dans l'obligation de compenser les dépenses quotidiennes du salarié :

 

  • Bourse
    Coût du logement
  • Repas
  • Autres dépenses éventuelles liées au déplacement

 

Trois possibilités s’ouvrent à l’employeur pour rembourser les frais :

 

  • Remboursement sur présentation des justificatifs (factures, notes de frais...)
  • Prise en charge intégrale par l’employeur : ce mode d’organisation permet à l’employeur d’anticiper les frais 
  • Organisation forfaitaire selon le barème ACOSS définit par l’URSSAF

 

    Logement et petit déjeuner
  Repas     Paris et départements des Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93) et Val-de-Marne (94) Autres départements
Pour les 3 premiers mois 19,10 € 68,50 € 50,80 €
Au-delà du 3e mois et jusqu’au 24e mois 16,20 € 58,20 € 43,20 €
Au-delà du 24e mois et jusqu’au 72e mois 13,40 € 48 € 35,60 €

 

Plus d’articles sur ce thème