Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
(prix d'un appel local)

Les Statuts Juridiques de l’Entreprise : la Société Anonyme

Dans le secteur du bâtiment, 98% des entreprises comptent moins de 20 salariés. Les Sociétés Anonymes (SA) y sont peu représentées. Elles se caractérisent par un capital social conséquent et doivent être conformées d'au moins 7 associés. Nous faisons le point sur ce statut juridique, moins fréquent que les SARL (Société anonyme à responsabilité limitée). 

La Société Anonyme dans le Secteur du Bâtiment

Le statut de Société Anonyme (SA) est souvent réservé à des entreprises de taille supérieure, avec des associés pouvant investir un montant conséquent.

La société anonyme en pratique

La SA requiert le regroupement d’un minimum de 7 associés et la constitution d’un capital social supérieur à 37 000 euros. Le pouvoir décisionnel repose sur un conseil d’administration qui fonctionne sous l’autorité d’un président directeur général (PDG) et d’un directeur général (DG). La nomination d’un ou plusieurs commissaires aux comptes est obligatoire.

 

Le régime fiscal d’une SA est obligatoirement celui de l’impôt sur les sociétés. Ce régime permet le réinvestissement des bénéfices hors impôts.

 

Les dirigeants sont quant à eux imposés sur les dividendes qui sont exonérés de cotisations sociales (hors CSG et CRDS). Ils bénéficient du régime social des salariés ainsi que des allocations chômage s’ils ont signé un contrat de travail avec la société.

Artisan et particulier se serrant la main

Vous souhaitez développer votre activité en toute liberté et obtenir des rendez-vous 100% qualifiés ? Découvrez nos trois niveaux de services !

Artisan et particulier se serrant la main

Les Inconvénients de la SA

Les coûts de création et de fonctionnement restent élevés. Ce statut de société est donc réservé à des structures de moyenne et grande importance.

Les Avantages de la SA

Les dirigeants bénéficient du statut de salarié (quel que soit leur apport au capital social). Leur responsabilité est limitée aux apports, sauf en cas d'erreur de gestion où les biens propres peuvent être concernés.

Les Autres Statuts Juridiques des Entreprises :

L’Auto-Entrepreneur
L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée)
La SAS ou SASU (Société Anonyme Simplifiée – Unipersonnelle)
La SARL (Société Anonyme A Responsabilité Limitée)
L’EI (Entreprise Individuelle)

Plus d’articles sur ce thème