Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Emploi : la filière des gaz et des solutions énergétiques pourrait générer 170 000 nouvelles embauches d’ici à 2030

Par Rose Colombel

Publié le 18/05/2022 à 14h28, mis à jour le 22/07/2022 à 13h13

Une « accélération verte » de la filière des gaz, de la chaleur et des solutions énergétiques pourrait permettre jusqu’à 170 000 embauches d’ici 2030, révèle une étude prospective menée sous l’égide du ministère du Travail, des organisations professionnelles concernées avec l’appui de l’OPCO 2i. Comment faire de cette ambition une réalité ? Eléments de réponse.

Emploi et filière des gaz

Le fort potentiel de la filière des gaz, de la chaleur et des services énergétique ©Shutterstock

La filière des gaz, de la chaleur et des solutions énergétiques pourrait représenter

401 000 emplois durables d’ici 2030 et permettre 170 000 nouvelles embauches dans la production de gaz et dans les services énergétiques (rénovation, installation, exploitation, maintenance des équipements et des installations). Voici ce que révèle une étude prospective menée dans le cadre d’un Engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) signé en septembre 2021.

 

Conduite par LHH et Adecco Analytics, l’étude met en évidence « le potentiel de développement de la filière » pour la prochaine décennie. Les perspectives présentées se basent sur un scénario « d’accélération verte » : développement du biogaz et de l’hydrogène, dépenses d’investissements de l’Etat, des collectivités publiques et des entreprises…

 

L’urgence climatique et le contexte géopolitique mondiale « est pleinement de nature à accélérer encore davantage la mobilisation des acteurs et l’investissement des entreprises »

Des enjeux forts pour soutenir la filière

Pour atteindre l’objectif de neutralité carbone et faire évoluer les métiers et compétences du secteur, l’étude a identifié plusieurs enjeux. On retrouve notamment la décarbonation des réseaux et de la distribution de l’énergie, l’accélération des évolutions technologiques (digitalisation, internet des objets, gestion automatisée des données, blockchain…), le développement de nouveaux usages de l’énergie et l’attractivité de la filière.

 

L’étude souligne l’importance de faire évoluer l’offre de formation (continue et initiale) pour permettre à la filière de monter en compétences. « L’agilité digitale devra être développée pour tous les métiers en particulier celui de technicien au contact d’outils et d’équipements de plus en plus automatisés ». Également au cœur des enjeux de demain, l’amélioration de la performance énergétique avec une conception et une exploitation plus sobres des ouvrages ou encore une capacité à conseiller les solutions les plus efficaces.

 

Lire aussi : L'Ecole Gustave forme aux métiers du bâtiment

 

*Les acteurs de l’EDEC précisent travailler à la création d’un portail digital destiné à mieux faire connaître l’ancrage et l’empreinte sociale de leurs entreprises dans les territoires, les métiers qui recrutent, l’offre de formation et les nombreuses initiatives régionales sur les énergies et les solutions de demain.

 

*Parmi les signataires de l'EDEC des gaz, de la chaleur et des solutions énergétiques associées : Ministère du Travail Emploi et de l’Insertion, FEDENE,  Association française du gaz (AFG), Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique (SYNASAV), Union des métiers du génie climatique, de la couverture et de la plomberie – UMGCCP, France Hydrogène, France Biométhane, France Gaz Liquides. 

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus B2B pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème