Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Chauffage au granulé : Propellet lance une formation pour satisfaire les besoins en recrutement

Par Rose Colombel

Publié le 15/04/2022 à 14h46

Malgré une activité en forte hausse, la filière des poêles à granulés peine à recruter de nouveaux entrants qu’il s’agisse d’installateurs ou de techniciens de maintenance. Pour satisfaire les besoins en main d’œuvre, Propellet annonce le lancement d’une nouvelle formation qualifiante. Elle s’adresse aussi bien aux professionnels déjà présents dans la filière qu’aux chauffagistes souhaitant se former à ce mode de chauffage.

Poêle à granulés

Propellet estime un besoin de de 960 installateurs de poêles à granulés ©shutterstock3

En 2021, 32 000 chaudières à granulés ont été installées en France contre 14 800 l’année précédente, selon les chiffres de Propellet. Si la tendance devrait se confirmer ces prochaines années, l’association pointe le manque de main d’œuvre qualifiée. « La principale difficulté réside dans le fait que le métier de cheministe n’existe pas officiellement dans la nomenclature administrative, en ne disposant pas de code APE », peut-on lire dans un communiqué.

 

Propellet estime ainsi un besoin de 370 installateurs en 2022 et de 960 en 2023. Pour ce qui concerne le besoin en techniciens de maintenance, il se situe entre 200 à 270 en plus par an, soit environ 1 600 de plus d’ici à 2030.

 

Lire aussi : Les ventes de chaudières biomasse explosent

Une formation pour accompagner la montée en compétences des professionnels

Face à une demande toujours plus forte de la part des ménages, Propellet a initié une formation test en janvier 2022. Cette initiative répond non seulement à la volonté de l’association de faire monter en compétences les professionnels du terrain mais aussi à ses missions pour structurer et animer une filière du chauffage au granulé engagée dans la qualité.

 

En partenariat avec le Pôle formation Isère, le parcours pilote a été financé par un Contrat d’aide et de retour à l’emploi durable, dispositif de la région Auvergne Rhône Alpes. Il a permis à 8 adultes en recherche d’emploi de se former. Deux autres sessions sont prévues cette année pour une dizaine de participants, l’idée étant de pérenniser la formation et de la proposer à l’échelle nationale.

 

Lire aussi : Les spécialistes du chauffage au bois annoncent la création de la Fédération des Installateurs de Poêles et de Cheminées (FIPC) 

 

Cette formation permet d’obtenir une Certification de qualification professionnelle (CQP) – Formation qualifiante professionnelle. La durée du cursus est de 6 à 9 mois selon le centre de formation, équilibrés entre l’école et l’entreprise. Parmi les thématiques abordées : Qualité sécurité environnement, Dessin technique et lecture de plan, Techniques d’assemblages mécaniques, Habilitation électrique BR, Montage de conduits et travail en hauteur, Spécificités du poêle à granulé, Postures de technicien d’intervention.

Des formations pour anticiper les difficultés du terrain

En parallèle de cette nouvelle initiative, Propellet rappelle proposer chaque année 4 formations techniques et juridiques prises en charge par les OPCO pour aider les professionnels à appréhender et solutionner les difficultés qu’ils pourraient rencontrer sur le terrain :

 

  • Dimensionnement de produit
  • Combustion
  • Litiges et expertises
  • Culture métier

 

En 2022, un nouveau cursus vient enrichir l’offre existante : « Culture métier du cheministe ».

Un marché d’avenir

Dans son communiqué, Propellet souligne que l’enjeu de la filière est aussi d’inciter les chauffagistes « gaz ou fioul » à investir le marché du granulé. « Dans le cadre de la sortie du fioul, il faudrait à minima installer 50 000 chaudières à granulé par an », indique l’association qui ajoute : « Cela impliquerait 400 installateurs de plus sur le marché, soit un faible pourcentage du nombre de chauffagistes gaz et fioul ».

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème