Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Chauffage : la surprime de MaPrimeRénov’ de 1000€ prolongée jusqu’au 31 mars 2023

Par Rose Colombel

Publié le 19/10/2022 à 13h40, mis à jour le 03/11/2022 à 10h20

C’était le 6 octobre dernier : à l’occasion du Mondial du bâtiment, le Gouvernement a présenté le plan de sobriété énergétique. Parmi les mesures annoncées pour le logement, le maintien de la surprime de MaPrimeRénov’ de 1 000€ pour l’installation d’un système de chauffage performant jusqu’au 31 mars 2023. Pour rappel, ce bonus devait s’arrêter fin 2022.

Agnes Pannier Runacher

Agnès Pannier-Runacher présente le plan de sobriété énergétique - Compte twitter @AgnesRunacher

La France vise une baisse de sa consommation d’énergie de 10% d’ici 2024. Pour ce faire, le Gouvernement a appelé l’ensemble des secteurs à se mobiliser pour élaborer des propositions adaptées à chaque filière. « Le plan de sobriété que nous présentons est le fruit de la concertation et de leur travail. Il contient des mesures globales et des mesures ciblées », a indiqué Elisabeth Borne dans un communiqué de presse.

Concrètement, que prévoit le plan de sobriété pour le logement ?

En termes de rénovation énergétique, les pouvoirs publics ont annoncé le maintien de la surprime de MaPrimeRénov’ de 1 000€ jusqu’au 31 mars 2023 (au lieu du 31 décembre 2022) pour l’installation d’un système de chauffage « performant » et moins dépendant des énergies fossiles.

 

Lire aussi : + 1000€ pour l'installation d'un mode de chauffage vertueux

 

Le plan prévoit aussi un accompagnement complémentaire de 1 000€ jusqu’au 30 juin 2023 grâce aux certificats d’économies d’énergie (CEE) pour le remplacement d’une chaudière fonctionnant au fioul.

 

Les ménages les plus modestes qui souhaiteraient passer d’une chaudière gaz à un équipement biomasse performant pourraient ainsi bénéficier d’une aide allant jusqu’à 15 500 euros et jusqu’à 9 000 euros en cas d’installation d’une pompe à chaleur, souligne le ministère de la Transition écologique.

Des économies d’énergie grâce aux thermostats

Depuis 2018, les programmateurs de chaudière intelligents sont obligatoires pour l’installation d’une chaudière et lors de l’installation de compteurs. Pour encourager le déploiement de ces appareils sur le parc existant, les pouvoirs publics annoncent la mise en place d’une prime « programmateur de chauffage » via le dispositif des CEE. Cet accompagnement pourra atteindre 65€ par ménage

 

Lire aussi : Comment fonctionnent les thermostats connectés ? 

💡 Selon le Synasav, l’installation d’un thermostat permet, en moyenne, d’économiser entre 5% et 12% de gaz

Récompenser l’engagement des ménages

Les pouvoirs publics indiquent qu’un bonus de sobriété pourrait être lancé pour valoriser les économies d’énergie et faire baisser les factures. Les bénéficiaires seraient les ménages qui maîtrisent leur consommation énergétique. Plusieurs énergéticiens se sont engagés à proposer cette offre.

 

Photo de couverture : Compte twitter officiel @AgnesRunacher

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus B2B pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème