Chaudière Effy

Le label RGE répond au besoin de confiance des ménages

Par Rose Colombel

Le 1 octobre 2021

Qualit’Enr a dévoilé, jeudi 23 septembre, la 10e édition du baromètre « les Français et les EnR 2021 », l’occasion pour nous de revenir sur les principaux enseignements, et de faire le point sur la mention RGE. L’étude confirme en effet que disposer d’un label de qualité est un gage de confiance, et permet aux artisans et entreprises du bâtiment de se différencier.

Le baromètre Qualit’Enr a été mené auprès d’un échantillon de plus de 2 700 personnes du 5 au 12 janvier 2021. Il en ressort que les énergies renouvelables suscitent toujours l’engouement des Français, qui sont, dans 44% des cas, déjà équipés d’un appareil les utilisant (+ 3 points par rapport à 2019).

 

Quels sont les équipements les plus représentés ?

 

1. Chauffe-eau thermodynamique (16%, en croissance de 3 points)

2. Insert bois (14%, - 1 point)

3. Poêle à bois (13%, stable)

4. Pompe à chaleur (12%)

 

Le chauffe-eau solaire progresse (+ 1 point) tout comme la chaudière bois (+ 2 points). Et bonne nouvelle pour le solaire photovoltaïque : 15% des interrogés envisagent d’installer des panneaux cette année, une tendance en hausse de 4 points par rapport à 2019.

Des énergies renouvelables toujours plébiscitées

Les énergies renouvelables bénéficient ainsi d’une bonne image. Les ménages sondés estiment qu’elles :

 

  • Sont respectueuses de l’environnement (86%)
  • Favorisent l’indépendance énergétique (84%) et le bien-être (83%)
  • Contribuent à faire des économies d’énergie (77%)
  • Augmentent la valeur d’un bien immobilier (80%)

 

96% des Français ont confiance dans les équipements utilisant les EnR

Les aides à la rénovation sont-elles bien connues ?

Le baromètre révèle que seuls 37% des interrogés connaissent les primes « énergie ». Quant à MaPrimeRénov’, 36% des répondants ignorent son existence.

 

80% des Français déclarent pourtant accorder plus d’importance à la performance de leur logement par rapport à il y a 5 ans. 83% choisiraient des équipements utilisant des énergies renouvelables, et 51% jugent que MaPrimeRénov’ pourrait les convaincre d’engager des travaux.

 

Depuis le début de la crise, ils sont d’ailleurs 24% à avoir décidé de rénover leur habitat. 7% ont dû y renoncer, essentiellement pour des raisons de coûts.

La mention RGE, gage de confiance

L’étude s’est enfin intéressée à la notoriété des labels de qualité. Disposer d’une certification semble donner une longueur d’avance aux professionnels du bâtiment. En effet, pour 77% des répondants, le label est un gage de confiance. La mention RGE et le conseil d’un proche obtiennent 75% des suffrages.

 

Les Français semblent privilégier de plus en plus des artisans locaux puisque la proximité (« implanté près de chez vous ») est le critère qui a le plus progressé, passant de 43 à 70% en 10 ans.

 

Les ménages font également davantage confiance à un installateur qui peut les renseigner sur les aides disponibles. Ils sont 77% à dire que s’ils entreprenaient des travaux, ils auraient besoin d’être accompagnés pour :

 

  • Rechercher les aides dont ils pourraient bénéficier (77%)
  • Estimer les bénéfices d’une rénovation énergétique (76%)
  • Effectuer un bilan énergétique de leur logement (75%)
  • Identifier les travaux à effectuer (74%)
  • Construire un dossier pour bénéficier des aides (73%)
  • Prendre contact avec les artisans et installateurs (68%)

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Plus d’articles sur ce thème