Bientôt un outil pour mesurer les performances acoustiques des fenêtres avant fabrication

Sommaire

Depuis 2021, la société I.NOV travaille au développement d’un outil numérique qui permette d’évaluer les performances acoustiques des fenêtres sur la table de dessin. Financé par le CODIFAB, à la demande de l’UFME, de l’UMB-FFB et de la Capeb, le logiciel devrait voir le jour au dernier trimestre 2023.

Fenêtre bois

Un nouvel outil de modélisation pour gagner du temps ©Shutterstock

Le premier logiciel de simulation et modélisation acoustique de la fenêtre devrait être disponible fin 2023. Le projet a été initié en 2019 dans le cadre de la thèse « Développement d’un outil numérique pour l’évaluation des performances vibro-acoustiques des fenêtres ».

 

L’outil, financé par le CODIFAB, à la demande de l’UFME, l’UMB-FFB et la Capeb, est réalisé par Arnaud Combes, gérant de la société I.NOV. Il a été choisi par l’UFME pour ses connaissances « solides » dans l’univers de la menuiserie et en matière de développement de logiciels de calculs.

 

Diplômé de l’école d’ingénieurs ESME Sudria et de l’université Panthéon-Assas, il a notamment créé l’application « Fenêtre sur mesure » dont l’objectif est d’aider les installateurs dans la prise de côtes sur chantier.

Mesurer l’acoustique avant même la fabrication

Le logiciel, qui devrait voir le jour au dernier trimestre 2023 avec la mise en ligne d’une application, permettra aux fabricants d’estimer l’affaiblissement acoustique atteinte par une fenêtre dès la phase de conception, quelle que soit sa composition (dimensions et vitrage).

 

L’intérêt de cet outil numérique est double :

 

  • Il constituera un gain de temps : finie la fabrication d’un prototype qui ne correspondrait pas aux exigences d’affaiblissement acoustique recherchées.
  • Il permettra de réduire l’impact environnemental des fabricants : les allers-retours vers les centres d’essais seront évités.

 

« L’outil est en phase de réglages et de tests afin d’offrir aux industriels l’outil le plus ergonomique », déclare Arnaud Combes. Il explique que des expériences acoustiques pour modéliser la fenêtre en 3D sont en cours pour un paramétrage le plus précis possible.

 

« Il suffira à l’utilisateur de renseigner le type de modèle, les dimensions, l’épaisseur du dormant, la largeur, le type de vitrage… pour découvrir quel niveau d’affaiblissement acoustique sera atteint. Cette simulation pourra venir compléter celle sur la partie thermique afin d’ouvrir la voie au développement d’un nouveau produit en toute sérénité ».

 

A son lancement, l’application sera dédiée à la fenêtre bois. Elle sera ensuite déployée sur les fenêtres PVC, aluminium et mixtes bois-PVC/aluminium, ainsi que sur les ensembles complexes.

Ceci peut aussi vous intéresser