Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Le marché des chaudières biomasse en très forte hausse au 1er semestre 2021

Par Rose Colombel

Publié le 21/09/2021 à 08h17, mis à jour le 01/03/2022 à 09h17

Les chaudiéristes biomasse ont de quoi se satisfaire ! Avec des chiffres en hausse de plus de 150% entre le premier semestre 2019 et le premier semestre 2021, la filière connaît une croissance exceptionnelle, boostée par le remplacement des appareils au fioul. Malgré les incertitudes liées à la crise des matériaux, la filière envisage l’année 2022 sereinement.

Le Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse (SFCB) vient de communiquer les chiffres du secteur pour le premier semestre 2021. Peu touchée par les effets de la crise sanitaire, la filière bénéficie d’une forte croissance.

 

Le premier semestre 2021 enregistre une hausse de :

 

  • + 150% comparé au premier semestre 2019
  • + 89% par rapport au même semestre l’an dernier.

 

 

« Une augmentation très soutenue qui continue de s’expliquer par le remplacement des chaudières au fioul encouragé par les pouvoirs publics », précise le SFCB dans un communiqué.

 

Pour rappel, il ne sera plus possible de faire installer une nouvelle chaudière au fioul dans un logement à partir du 1er juillet 2022. Une interdiction qui concernera aussi bien les projets de construction neuve que de rénovation.

Des professionnels confiants pour 2022

Pour 2022, le SFCB se dit confiant : la demande pour de nouveaux équipements est en croissance. Ainsi, malgré les difficultés d’approvisionnement en matières premières et en composants électroniques, les carnets de commande restent étoffés. Les chantiers qui ne pourraient aboutir au deuxième semestre, pourraient être réalisés dès l’an prochain. « Cette situation augure une très belle année 2022 ! »

 

Le syndicat appelle néanmoins à renforcer les aides pour le remplacement des chaudières à bûches non performantes. Les nouveaux équipements sont « plus économes et plus propres », et permettent de réduire les émissions de particules et les consommations de bois, conclut-il.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème