Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Le marché de la rénovation énergétique des logements évalué à 30,4 mds d’euros

Par Rose Colombel

Publié le 02/07/2021 à 16h18, mis à jour le 22/07/2022 à 14h51

Dans une récente étude, l’Ademe dévoile que le marché de la rénovation énergétique des logements a presque doublé entre 2006 et 2019, passant de 15 à plus de 30 milliards d’euros. En termes d’emploi, les chiffres sont également à la hausse (+ 3%). Précisions.

Dans son étude, l’Ademe revient sur trois grands secteurs contribuant à la transition énergétique :

 

 

 

En 2019, ces marchés totalisent un chiffre d’affaires de 83 milliards d’euros, en hausse de + 149% depuis 2006.

Les travaux de rénovation énergétique s’accélèrent

Le bâtiment résidentiel représente à lui seul plus de 30 milliards d’euros, en croissance de 4% par rapport à 2017.

 

Bien que la rénovation énergétique de l’enveloppe soit en repli (19 mds€, - 7%), le segment représente 63% du CA du secteur. Ce recul est « compensé » par la progression de l’isolation des parois opaques qui devient « la première filière en termes de chiffre d’affaires dans ce sous-secteur (9,7 mds€), devant celle du remplacement des ouvertures des maisons individuelles (9 mds€) et de la VMC en rénovation (358 M€) ».

Le marché des PAC confirme son dynamisme

Du côté du chauffage et de la production d’eau chaude sanitaire, le chiffre d’affaires atteint 9,6 mds€, soit 32% du marché total. En 2019, les pompes à chaleur (PAC) et chauffe-eau thermodynamiques (CET) totalisent 3,6 mds€ de ce montant. « Du jamais vu », selon l’Ademe.

 

Les appareils de chauffage au bois et les chaudières à condensation affichent respectivement un chiffre d’affaires de 3,1 mds€ et de 2,8 mds€.

La rénovation énergétique et l’emploi

Le nombre d’emplois dans l’efficacité énergétique des logements dépassent 211 000 équivalents temps plein (ETP), soit une progression de + 3% en 2019 vs 2017.

 

Les emplois dans la rénovation de l’enveloppe se contractent pour atteindre 131 710 ETP en 2019 (- 9%). La filière du remplacement des ouvertures est particulièrement touchée par ce recul (- 23%). En cause, la baisse des incitations financières (MaPrimeRénov’ notamment) pour le remplacement des fenêtres.

 

L’isolation des parois se portent bien et gagnent près de 3 800 ETP, tout comme la filière de la VMC en rénovation (+ 5%).

 

Pompe à chaleur 350

L’emploi associé au changement d’appareils de chauffage, d’eau chaude sanitaire et des électroménagers par des équipements performants est en forte hausse (+ 33%). Dans le détail, la filière PAC-ECT en rénovation voit ses emplois exploser : 25 190 ETP en 2019, + 128% par rapport à 2017.

 

Les emplois liés aux chaudières à condensation, aux appareil de chauffage au bois et au solaire thermique gagnent respectivement + 10% (27 140 ETP), + 9% (16 570 ETP) et + 18% (1 460 ETP).

 

Quant aux diagnostics de performance énergétique (DPE), le nombre d’emplois progresse de + 28%, passant de 1 830 ETP en 2017 à 3 240 ETP en 2019.

Rose Colombel

Journaliste - Responsables de contenus B2B pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème