chaudière condensation

Focus produit : La chaudière à condensation

Caractéristiques, fonctionnement, avantages, prix… On vous dit tout sur la chaudière à condensation. Suivez le guide ! 
 

Vous avez pour projet de changer votre vieux système de chauffage pour un équipement plus performant ? La chaudière à condensation est une de vos options. Voici toutes les informations dont vous avez besoin avant d’engager des travaux !

Je calcule ma prime chaudière

Demande gratuite et sans engagement

Pourquoi changer sa vieille chaudière ?

Avant tout, il faut savoir que la durée de vie d’une chaudière classique va de 15 à 20 ans environ. Ce seuil passé, il est fortement recommandé de la changer, pour éviter les risques suivants :
 

  • Des pannes récurrentes
  • Une baisse de performance
  • Moins de confort chez vous
  • Une surconsommation d’énergie
  • Des factures alourdies
  • Une pollution accrue

 

Voici plein de bonnes raisons pour passer à l’action ! Parmi les choix de nouvel équipement de chauffage plus performant qui s’offrent à vous, nous vous présentons aujourd’hui la chaudière à condensation.

Pour tous vos travaux de rénovation énergétique comme le remplacement de votre vieille chaudière, vous pouvez faire appel à Effy ! Nous sommes spécialistes du secteur depuis plus de 10 ans et vous proposons un accompagnement de A à Z ainsi que des aides financières pour réaliser vos projets.

Je change mon système de chauffage

Demande gratuite et sans engagement

Comment marche une chaudière à condensation ?

La chaudière est un système de chauffage central. Son principe de fonctionnement est le suivant :

✔️ Au coeur de l’équipement, un combustible (bois, gaz, fioul ou granulés) permet de produire de la chaleur.

✔️ Ces calories de chaleur sont transmises via de l’eau ou autre liquide caloporteur, puis emmenées vers un émetteur de chaleur (radiateur, plancher chauffant, etc.) ou vers l’eau en cas de production d’eau chaude sanitaire.

Dans le cas d’une chaudière à condensation, voici les nuances de fonctionnement :

✔️ Au lieu d’être perdues, les fumées de combustion sont récupérées pour se transformer naturellement en vapeur d’eau.

✔️ Cette vapeur d’eau augmente la température du liquide caloporteur.

✔️  L’eau issue de la condensation est ensuite évacuée via un raccordement au conduit d’évacuation des eaux usées

👉 Ce qu’il faut retenir

La condensation de la fumée en vapeur d’eau, couplée à une régulation optimisée (contrairement aux vieilles chaudières qui fonctionnent par à-coups !) permettent de produire une énergie supplémentaire qui augmente le rendement de l’appareil.

On considère ainsi que la grande majorité des chaudières à condensation sont des chaudières à haute performance énergétique (HPE) : leur ETAS (efficacité énergétique saisonnière) est supérieure ou égale à 92%.

Quel combustible pour votre chaudière ?

Il existe deux types de chaudière à condensation. Elles se différencient uniquement par leur nature de combustible. Retrouvez alors la chaudière gaz à combustion et la chaudière fioul à combustion.

Focus sur la chaudière gaz à condensation

La chaudière à condensation à gaz est la plus répandue des chaudière à condensation. Elle est alimentée soit par du gaz naturel, soit par du propane. Pour l’emplacement, vous avez deux solutions : la poser sur votre terrain ou l’enterrer dans votre jardin.

👉 À savoir

La chaudière à fioul est très polluante, il n’est donc pas recommandé d’opter pour cet équipement. En effet, le fioul est une ressource énergétique fossile que l’Etat souhaite abandonner progressivement.

Les différents modèles existants

Il existe deux types de chaudières à condensation :

La chaudière au sol : elle prend ainsi la place de votre ancienne chaudière. Attention à bien vérifier que le socle du nouvel appareil fait la même taille que l’ancien ! Elle est préférable pour les grandes surfaces et les familles nombreuses par exemple, son ballon d’eau chaude étant beaucoup plus grand.

La chaudière murale : elle permet de gagner de la place et est donc idéale pour les petites surfaces ! On peut la fixer partout, même dans un placard par exemple. En revanche, les travaux d’installation sont plus conséquents, en fonction du mode de fixation au mur et des branchements notamment. Emphase : Malgré leurs différences, les deux modèles offrent les mêmes performances et le même rendement !

💡 Le saviez-vous ?

Vous pouvez opter pour une chaudière mixte ou double service, qui vous permet de vous chauffer et produire l’eau chaude sanitaire : deux en un ! Plusieurs modèles existent : à production instantanée, avec micro-accumulation et avec accumulation.

Quels avantages ?

Vous l’aurez compris, investir dans une chaudière à condensation vous permet d’avoir un système de chauffage plus performant. Penchons-nous sur les nombreux avantages que vous pouvez en retirer : 

Le choix d’une chaudière à haute performance énergétique est donc aujourd’hui fortement recommandé, que ce soit pour votre confort, vos économies ou l’environnement. Par ailleurs, cet appareil est facile d’installation et d’utilisation, et sa durée de vie est d’environ 20 ans.

👉 Quel entretien ?

Comme la plupart des systèmes de chauffage, la chaudière à condensation nécessite un entretien annuel pour garantir ses bonnes performances. C'est un service qui coûte entre 80 et 180 € par an auprès de votre artisan.

D’autre part, si vous optez pour une chaudière à gaz propane, votre appareil doit être systématiquement relié à une citerne de stockage, il est donc assez encombrant. Enfin, la chaudière à condensation utilise une énergie fossile qu’est le gaz ou le fioul, moins respectueuses de l’environnement que les énergies renouvelables.

Combien ça coûte ?

Voilà un autre avantage de la chaudière à condensation : elle est peu onéreuse, tant pour l’installation que pour son utilisation.

👉 Comptez entre 3000€ et 7000€ pour l’installation. Mais c’est sans compter sur les aides financières auxquelles vous avez droit pour ce type de travaux !

La chaudière gaz à condensation vous ouvre toutes ces aides :

✔️ La Prime Effy : grâce au dispositif des CEE, nous pouvons vous remettre une prime pour couvrir une partie des frais de vos travaux de rénovation énergétique. En fonction de votre situation et du type de travaux réalisés, ce coup de pouce peut aller jusqu’à 5000€ ! 

✔️ La Prime Conversion Chaudière, instaurée par l’Etat en 2019. Vous pouvez calculer le montant auquel vous pouvez avoir droit sur ce simulateur en ligne.

✔️ Le crédit d’impôt à la transition énergétique : le CITE 2020 n’est autre qu’un avantage fiscal destiné à alléger vos coûts des travaux d’économies d’énergie. Son montant est déduit du montant de votre impôt annuel sur le revenu. 

✔️ Les aides de l’Anah : les dispositifs Habité Mieux Sérénité et MaPrimeRénov’ sont deux coup de pouce financiers mis en place par l’Agence Nationale de l’Habitat. 

Puis-je cumuler ces aides ?

Rendez-vous sur notre article dédié au cumul des aides financières pour savoir quelles combinaisons sont possibles !

particuliers

Si vous voulez sauter le pas et changer votre vieux système de chauffage, Effy est là pour vous aider ! N’hésitez pas à vous rendre sur notre page dédiée pour bénéficier d’un accompagnement de A à Z.

particuliers

Plus d’articles sur ce thème