Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Pénurie de matériaux : quelles solutions ?

Par Amandine Martinet

Publié le 11/05/2021 à 15h56, mis à jour le 23/02/2022 à 13h31

Face à la pénurie inédite de matériaux de construction à laquelle fait face le secteur du BTP depuis plusieurs mois, le gouvernement se veut rassurant. En effet, Bercy a fait savoir que des arrangements seraient trouvés pour soulager les professionnels. On fait le point.

C’est une situation très difficile et sans précédent que connaît actuellement le secteur du bâtiment : les matériaux de construction viennent à manquer. On peut même parler d’une véritable pénurie d’approvisionnement pour les isolants thermiques, l’acier, le bois, le béton, le plâtre, le verre… Autant d’éléments absolument essentiels pour mener à bien les chantiers et dont les stocks s’amenuisent largement.

 

Ce phénomène a de lourdes conséquences pour le secteur : retard de livraisons, difficultés financières liées à l’augmentation fulgurante des prix (de +10% à +50% selon les cas !) des matériaux qui se raréfient… Et finalement, nombre de chantiers doivent même se mettre à l’arrêt. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon le ministère de la Cohésion des territoires, entre décembre 2020 et février 2021, le nombre de permis de construire délivrés a chuté de 12,4% et celui des mises en chantier de 7,1% par rapport aux trois mois précédents.

 

Il était donc temps de réagir pour aider le BTP. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a récemment assuré être “ouvert au dialogue” avec les professionnels pour discuter des mesures à prendre face à la situation.

 

La principale solution envisagée serait de lever” ou “réduire” les pénalités de retard des chantiers, ou “envisager de nouvelles procédures” pour que la pénurie frappe moins durement les professionnels économiquement parlant. Le 04 mai dernier, la ministre déléguée à l’industrie a affirmé que l’Etat ferait “passer des messages de bienveillance” en commandes publiques pour éviter les pénalités de retard. La suppression pure et simple de ces dernières n’a cependant pas été évoquée à nouveau.

 

Enfin, le gouvernement a demandé au secteur de “multiplier les investissements dans les mois qui viennent pour réussir la relance”.

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème