Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Le BTP se mobilise pour la création d’un ministère dédié à la construction durable et à l’aménagement du territoire

Par Rose Colombel

Publié le 30/03/2022 à 10h30, mis à jour le 31/03/2022 à 07h26

La Fédération française du bâtiment (FFB) a réuni la presse, ce mercredi 30 mars 2022, pour évoquer l’actualité du bâtiment. Si le conflit en Ukraine et ses conséquences sur le secteur ont rythmé les échanges, l’organisation a également révélé que les filières BTP et immobilier s’étaient mobilisées autour d’un projet commun à savoir la création d’un ministère dédié. Précisions.

Olivier Salleron FFB

Olivier Salleron, président de la FFB, le 30 mars 2022

C’est un projet qui pourrait bien voir le jour. Lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi 30 mars 2022, Olivier Salleron, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) a révélé que 38 organisations professionnelles s’étaient mobilisées pour la création d’un ministère dédié à « la construction durable et à l’aménagement du territoire ».

 

Ce ministère, qui réunirait les ministères du Logement, de la Ville et de la Cohésion des territoires, permettrait d’avancer « avec force » et avec une plus grande fluidité « pour obtenir ensemble des choses du Gouvernement en place », a estimé Olivier Salleron. En effet, alors que les secteurs du BTP et de l’immobilier font face à de nombreuses difficultés (crise sanitaire, pénurie et hausse des coûts des matériaux, volatilité des énergies) et doivent s’adapter à des changements réglementaires (RE2020, Zéro artificialisation nette, baisse des aides à la rénovation énergétique), ce ministère serait l’opportunité de travailler en filière.

 

Lire aussi : Le secteur du BTP face à la crise en Ukraine

 

Le président de la FFB a souligné la nécessité « d’amortir le choc pour le secteur et pour l’économie française en particulier ». « Nous sommes toujours dans le combat parce que le conflit en Ukraine va fragiliser une fois de plus nos entreprises. Nous avions atteint un plateau mais cette nouvelle onde de choc pourrait nous mettre au moins un genou à terre ».

 

Si les chefs d’entreprises « font preuve de beaucoup d’agilité, ils sont fatigués de ces crises successives ». La mobilisation des fédérations professionnelles pour la création de ce ministère dédié est ainsi « une énorme fierté ». Parmi les signataires de la déclaration commune à l’attention des candidats à la présidentielle, on retrouve la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), la Fnaim, l’Union nationale des Géomètres-Experts (Unge),  l'Association française des industries des produits de construction (AIMCC), la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) ou encore l’Union sociale pour l’habitat (USH).

 

Ils représentent « une force de frappe économique de premier ordre avec plusieurs centaines de milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel » et une filière « d’excellence avec un nombre d’emplois en France de l’ordre de 4 millions ».

 

Lire aussi : Le Gouvernement présente son plan de résilience économique et social 

Un ministère pour répondre aux enjeux du bâtiment

La création du ministère dédié à la construction durable et à l’aménagement du territoire doit répondre à quatre enjeux prioritaires :

 

  • Permettre à tous de se loger dans les meilleures conditions de confort, de sécurité et de santé
  • Faire de la construction et la rénovation les outils centraux de lutte contre le réchauffement climatique
  • Accompagner la dynamique d’une filière stratégique
  • Veiller à la cohérence et la lisibilité des réglementations

 

Ces enjeux « imposent une mesure forte pour inscrire dans la durée une véritable stratégie » notamment sur la construction et la rénovation, peut-on lire dans la déclaration commune.

La FFB rappelle ses propositions pour le prochain quinquennat

Outre ce projet de ministère, la FFB est revenue sur son manifeste « France, terre de bâtisseurs », présenté en octobre 2021. Elle y présente ses propositions pour le prochain quinquennat et notamment ses quatre grandes priorités :

 

  • Faire du logement une grande cause nationale
  • Assumer la transition écologique et valoriser l’innovation
  • Simplifier la vie des entrepreneurs et leur faire confiance 
  • Promouvoir l’emploi durable et lutter contre la fraude

 

Olivier Salleron a également précisé que la fédération présenterait prochainement 85 propositions à l’occasion des élections législatives réunies autour de 11 thèmes. La transition énergétique fera bien sûr partie des grandes thématiques abordées. A ce sujet, la FFB a indiqué plaider pour l’ouverture de MaPrimeRénov’ aux résidences secondaires.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème