8 choses à vérifier chez vous avant de partir en vacances

Rénovation énergétique et décarbonation du chauffage : le Haut Conseil pour le Climat, RTE et l’ADEME rappellent certaines priorités pour réussir la transition bas carbone.

A l’aune de nos objectifs et engagements climatiques et dans le contexte de la prochaine présentation du projet de loi issu des travaux de la Convention citoyenne pour le climat, plusieurs rapports ont été récemment publiés sur la contribution du logement à la décarbonation de notre économie.

A ce titre, les deux rapports du Haut-Conseil pour le Climat (HCC) « Rénover Mieux » et « Plan de relance : contribution à la transition bas carbone » ainsi que l’étude réalisée par Réseau de transport d'électricité (RTE) et l’Agence de la transition écologique (ADEME) sur la décarbonation du chauffage dans le bâtiment rappellent l’importance de la rénovation énergétique dans le respect de nos obligations et ambitions climatiques.

Rapport du Haut Conseil pour le Climat : des mesures ambitieuses en matière de rénovation des bâtiments mais un risque de ne pas atteindre complètement les objectifs.

Comme le relève le Haut Conseil, une partie importante des financements favorables à la transition bas carbone porte sur les bâtiments, notamment les 2 milliards d’euros fléchés vers les logements privés qui compensent la suppression du CITE.

Bien que jugés ambitieux, le Haut Conseil estime que très peu de financements sont dédiés à la rénovation très performante, malgré le bonus alloué aux rénovations globales dans le cadre de la refonte de Ma Prime Rénov’. Par ailleurs, les rédacteurs du rapport doutent du caractère incitatif de la mesure en raison du reste-à-charge élevé et d’un défaut d‘accompagnement, tant des ménages dans leurs projets de rénovation que des artisans des bâtiments.

En matière de transition juste, les aides à la rénovation énergétique du résidentiel sont jugées régressives car bénéficiant majoritairement aux populations favorisées.

Dans son rapport « Rénover mieux : leçons d’Europe », le Haut-Conseil recommande notamment l’inclusion des « objectifs de transition vers une offre de vecteurs décarbonés et de chaleur renouvelable dans les stratégies territoriales existantes en prenant en compte les spécificités locales ».

Étude ADEME et RTE : « la rénovation des bâtiments couplée au développement de solutions de chauffage électrique efficaces est une solution pertinente pour réduire les émissions selon la trajectoire et les budgets carbone définis par la SNBC ».

Ce constat se base sur la combinaison des trois piliers de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) pour le secteur du bâtiment : l’amélioration de la performance des bâtiments, du rendement des solutions de chauffage et le remplacement des installations de chauffage utilisant des énergies fossiles par des solutions bas-carbone. Le premier levier implique à terme la rénovation complète d’au moins 700 000 logements par an, ce qui induit des progrès sur le nombre de rénovation et leur performance.

Selon les résultats de l’étude, le ciblage des « passoires énergétiques » pour une rénovation à la performance élevée est une méthode efficace pour maximiser l’efficacité des dépenses engagées et obtenir rapidement des résultats climatiques.

En cas de non-respect d’un des trois piliers de la SNBC, la situation se détériorerait avec une diminution des émissions de CO2 insuffisante par rapport à l’objectif prévu. En cas de recours accru au chauffage électrique non accompagné par un effort d’efficacité des solutions déployées et d’une exigence sur la performance des logements, cela conduirait à une augmentation des pointes électriques. L’étude estime par ailleurs, que les pompes à chaleur hybrides peuvent constituer un intérêt climatique en substitution des chaudières fossiles ou intérêt du point de vue de l’approvisionnement électrique si elles se substituent à des pompes à chaleur électriques.

Ces études rappellent le rôle majeur de la rénovation énergétique des logements dans la transition bas carbone de notre économie. Bien isoler, chauffer plus efficacement et de manière décarbonée tout en accompagnant les professionnels de la filière et les citoyens, tels sont les objectifs à réaliser. Effy est à vos côtés pour les accomplir et relever le défi environnemental et social du logement décarboné.

Plus d’articles sur ce thème