entretien pompe chaleur

La pompe à chaleur, une énergie propre qui fait baisser vos factures !

Avec 18% de croissance annuelle, le marché des pompes à chaleur est en plein boom et c’est bien normal ! Confort thermique en toute saison, économies d’énergie, baisse de l’empreinte écologique : face à de tels arguments, qui ne serait pas convaincu ? Vous envisagez de sauter le pas vous aussi ? Voilà tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer !

J'installe ma pompe à chaleur

Demande gratuite et sans engagement

Installer une pompe à chaleur, ça changera quoi ?

✔️ Jusqu’à 75% d’économies sur votre facture de chauffage
La pompe à chaleur consomme beaucoup moins d’énergie qu’elle n’en produit. Vous réduisez donc considérablement votre consommation d’énergie et dépensez jusqu’à 3 fois moins qu’avec un système de chauffage traditionnel.

 

✔️ Vous passez l’hiver au chaud et l’été au frais !
Toutes les pompes à chaleur vous permettent de chauffer votre logement à volonté sans vous ruiner, mais certaines peuvent également rafraîchir l’air ambiant. Vous contrôlez donc la température de votre maison en toute saison !

 

✔️ Une énergie renouvelable pour un monde plus durable
La pompe à chaleur puise la chaleur dans l’environnement extérieur sans produire aucun gaz à effet de serre. En l’adoptant, vous faites un geste pour la planète !

part

Notre réseau d’artisans partenaires est à votre service pour concevoir votre projet. Nous sélectionnons les meilleures entreprises locales certifiées RGE et celles-ci vous offrent jusqu’à 3 devis gratuits pour installer votre pompe à chaleur au meilleur prix !

part

Comment ça fonctionne ?

Le principe d’une pompe à chaleur est très simple : capter les calories de chaleur disponibles dans l’environnement direct de votre maison (dans l’air ou dans le sol, mais aussi dans un point d’eau) et les réinjecter dans les pièces de votre maison sous forme de chaleur. C’est un système qui demande à être alimenté en électricité (plus rarement en gaz) mais qui consomme très peu. En consommant peu et en produisant beaucoup, elle vous fournit donc de la chaleur à un coût défiant toute concurrence !

 

Comment mesure-t-on la performance d’une PAC ?

 

Pour savoir si une pompe est plus ou moins performante qu’une autre, on calcule son coefficient de performance (COP). Le COP représente le nombre de kWh de chaleur produits par kWh d’électricité consommé. Les pompes aérothermiques ont en général un COP de 3 (la valeur minimale pour bénéficier du crédit d’impôt) tandis que le COP des pompes géothermiques tourne autour de 4. Le coefficient de performance des pompes hydrothermiques peut quant à lui atteindre 5 !

Les pompes à chaleur aérothermiques

Les pompes à chaleur aérothermiques captent la chaleur contenue dans l’air extérieur. Il en existe deux types qui se distinguent par la façon dont elles redistribuent cette chaleur : soit directement dans l’air ambiant (la pompe à chaleur air-air) soit via l’eau de chauffage et l’eau sanitaire (la pompe à chaleur air-eau)

 

La pompe à chaleur air-air

 

Ce type de pompe fonctionne sur le même principe que votre frigo, mais en sens inverse. Alors que votre frigo capte l’air chaud à l’intérieur et le rejette à l’extérieur (dans l’air de votre cuisine), la pompe à chaleur air-air capte cet air à l’extérieur et le rejette à l’intérieur.

 

  1. Un évaporateur est installé dans un endroit bien aéré (cour, jardin ou balcon) et utilise les calories de l’air pour évaporer à très basse pression un fluide qui circule dans la pompe à chaleur.
  2. Une unité intérieure reçoit la chaleur du fluide et la diffuse sous forme d’air.

 

Le plus ? Pendant l’été, vous pouvez inverser le système et profiter d’une climatisation à moindre coût !

❄️ Que se passe-t-il quand l’air extérieur est très froid ?

Quand les hivers sont rigoureux et que la température extérieure atteint -10°C ou -15°C, la pompe à chaleur continue de fonctionner. Mais elle est bien sûr moins performante dans ces circonstances qu’en cas de climat tempéré. C’est pourquoi nous vous conseillons de conserver un autre système de chauffage d’appoint, comme des radiateurs à inertie. Mieux vaut prévenir que guérir !

La pompe à chaleur air-eau

 

Ce type de PAC fonctionne sur le même principe que le précédent : elle capte l’air chaud à l’extérieur et le redistribue à l’intérieur. Mais elle le diffuse ensuite dans l'eau de votre circuit de chauffage : vous pouvez donc chauffer chez vous et avoir de l'eau chaude sanitaire !

 

  1. L’évaporateur est installé sur un mur de façade ou dans un espace extérieur bien aéré.
  2. La chaleur est transmise directement au système de chauffage central et à l’eau chaude sanitaire

 

 

 

 

Bon à savoir : la pompe à chaleur air-eau n’est jamais aussi efficace que lorsqu’elle est couplée à un plancher chauffant. Ça tombe bien, les planchers chauffants sont connus pour le confort thermique qu’ils offrent ! Ils diffusent une chaleur douce et homogène à travers le sol de votre logement pour que vous n’ayez jamais froid.

💡 Un investissement réduit grâce aux aides !

MaPrimeRénov'Prime Energie… Ce type de pompe à chaleur est éligible à de nombreuses aides financières de la part du gouvernement. Votre investissement initial peut n’être que de 1500€ !

J'installe ma pompe à chaleur

Demande gratuite et sans engagement

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique chauffe votre logement et votre eau chaude sanitaire en allant puiser de l’énergie dans le sol de votre jardin. La chaleur est pompée grâce à un réseau de capteurs enterrés et est ensuite diffusée via le chauffage central, vers un ballon d’eau chaude ou à travers des ventilo-convecteurs (du même type que ceux utilisés pour une PAC air-air).

 

  • Si vous disposez d’un grand terrain (plus de deux fois la surface de votre maison), les travaux sont simples et rapides : les capteurs sont enterrés à une profondeur comprise entre 60 centimètres et 1,20 mètres.
  • Si au contraire votre terrain est de taille réduite, les capteurs doivent être enfouis en profondeur (jusqu’à 100 mètres !). Ce type d’installation, qu’on appelle « captage vertical », demande un investissement important mais est extrêmement efficace car loin sous terre, les sondes sont moins sensibles aux changements de températures.

 

L’installation d’une pompe à chaleur géothermique coûte entre 20 000€ et 40 000€. Mais les nombreuses aides financières de l’Etat (Prime Effy, MaPrimeRenov’, aides d’Action Logement, etc.) et les économies d’énergie permises par la pompe permettent d’amortir cet investissement en quelques années seulement !

La pompe à chaleur hydrothermique

Si votre maison se trouve à proximité d’un point d’eau ou d’une nappe phréatique, vous avez la possibilité d’installer un type de pompe à chaleur particulièrement efficace : la pompe à chaleur hydrothermique. Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur hydrothermique puise la chaleur contenue dans l’eau et l’utilise pour chauffer votre maison et votre eau sanitaire. Elle peut également fonctionner en sens inverse pour vous rafraîchir en été.

 

Si elle est si efficace, c’est que la température dans les nappes phréatiques et les cours d’eau est relativement constante et souvent assez élevée (entre 7°C et 12°C pour les nappes phréatiques !)

 

Un chantier complexe mais rentable

 

L’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique est un chantier complexe. Des démarches administratives sont nécessaires pour modifier les sous-sols. Sur le plan technique, un double forage est préférable pour éviter tout risque de tarissement et la profondeur du forage doit être minimale pour conserver un rendement optimal. Mais le jeu en vaut la chandelle : une pompe hydrothermique peut diviser par cinq vos factures de chauffages et d’eau chaude sanitaire !

Combien ça coûte ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction de son efficacité, de la surface à chauffer, du type de pompe adapté à vos besoins, du degré de confort thermique fourni et de nombreux autres paramètres. Voici un tableau pour vous donner une idée du budget nécessaire et des aides financières dont vous pouvez bénéficier : MaPrimeRénov', ou encore la Prime Effy

  PAC Air-Air PAC Air-Eau PAC Géothermique ou Hydrothermique
Coût * De 1600 à 2800 € par pièce De 8000 à 18000 € De 20000 à 40000 €
Prime Effy Jusqu'à 1106 € Jusqu'à 5000 € Jusqu'à 5000 €
MaPrimeRénov' Jusqu'à 4000 € Jusqu'à 10000 €
CITE Jusqu'à 2000 € Jusqu'à 4000 €

 

*Selon le nombre de pièces et la surface à chauffer. Ces chiffres sont donnés à titre indicatif et peuvent varier très significativement en fonction de la qualité de votre isolation et de vos habitudes de consommation.

👉 Quel entretien pour votre pompe à chaleur ?

Depuis juillet 2020, notez que les pompes à chaleur font l'objet d'un entretien régulier obligatoire. Vous devez vous en occuper tous les 2 ans pour les PAC entre entre 4KW et 70KW et tous les 5 ans pour les pompe à chaleur au dessus de 70KW. Pour faire simple, nous vous conseillons de souscrire à un contrat d'entretien avec votre artisan. Selon le modèle de votre PAC et les prestations prises en charge, vous pouvez compter entre 150 et 250 € par an.

⚠️ Attention, pour pouvoir cumuler Ma Prime Rénov avec la Prime Effy, vous devez impérativement faire votre demande de Prime Effy avant de vous rendre sur le site MaPrimeRénov.

 

En plus de ces aides, vous pouvez également de dispositifs comme la TVA à 5,5% ou encore l’éco-prêt à taux zéro pour réduire autant que possible votre investissement initial. Consultez notre guide pour tout savoir sur les aides à la rénovation énergétique !

J'installe ma pompe à chaleur

Demande gratuite et sans engagement

Plus d’articles sur ce thème