Quels sont les différents types de chaudières ?

Par Mariana Gonçalves

Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi la grande variété de chaudières disponibles sur le marché. On distingue les chaudières selon leur source d’énergie, mais aussi selon leur performance. Découvrez notre guide complet.

 

Vous souhaitez remplacer votre ancienne chaudière ? Chez Effy, nous travaillons avec des marques françaises, fiables et leaders du marché : Chappée, Atlantic et Saunier Duval.

Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Les différentes chaudières : selon leur source d’énergie

Les chaudières gaz : performantes mais peu écologiques

Chaudière gaz

La chaudière gaz est un système de chauffage simple d’usage. Elle peut fonctionner au gaz de ville, être reliée à une citerne de gaz propane, ou fonctionner à l’aide de biogaz. Économique, elle délivre une chaleur douce et homogène. En revanche, les anciennes chaudières gaz consomment beaucoup d’énergie et se révèlent peu écologiques.

 

Il existe de nombreux types de chaudières gaz. On retrouve notamment la chaudière à accumulation ou à micro-accumulation qui intègre un ballon d’eau chaude, et la chaudière à micro-cogénération, qui produit également de l’électricité.

 

👉 Un entretien annuel de votre chaudière réalisé par un professionnel qualifié est obligatoire. C’est l’occasion de s’assurer du bon fonctionnement de votre équipement, et d’optimiser ses performances.

 

Les chaudières fioul : les plus polluantes

Chaudière fioul

La chaudière au fioul est un système de chauffage performant, notamment pour chauffer de grands volumes. En revanche, elle implique la présence d’une cuve de stockage de grande capacité que vous devez recharger une à deux fois par an en fonction de sa capacité. 

 

En utilisant une énergie fossile pour fonctionner, cet équipement est très énergivore. À l’usage, la chaudière fioul s’avère très coûteuse : le tarif du fioul est indexé sur les prix du pétrole.

 

👉 L’installation de chaudières neuves à fioul sera interdite à partir de 2022. Le Gouvernement entend ainsi freiner le développement de ces équipements émetteurs de monoxyde de carbone, et accélérer la transition énergétique des particuliers en les incitant à se tourner vers des solutions de chauffage plus écologiques.

 

Les chaudières électriques : une solution temporaire

Peu chère à l’achat, la chaudière électrique s’avère très énergivore à l’usage. Son installation est privilégiée dans les logements non raccordés ou en attente de raccordement au gaz de ville, ou n’ayant pas de conduit de cheminée.

 

Les chaudières au bois : les plus économiques

Chaudière biomasse

En utilisant le combustible le moins cher du marché, la chaudière biomasse est une solution de chauffage économique. En brûlant des bûches ou des granulés de bois (ou pellets), elle produit de la chaleur acheminée via un fluide caloporteur, vers vos émetteurs de chaleur (radiateurs et plancher chauffant). Lorsqu’elle est associée à un ballon d’eau chaude, elle produit même de l’eau chaude sanitaire.

 

Un peu plus chère à l’achat, la chaudière bois est très vite rentabilisée grâce au faible coût du combustible, mais aussi grâce aux aides financières à la rénovation.

 

👉 La chaudière bois suppose un espace de stockage à l’abri pour les bûches de bois, ou l’installation d’un silo de stockage pour les pellets.

Les différentes chaudières : selon leur performance

Les chaudières THPE : gage de performance 

Chaudière à condensation

La chaudière à très haute performance énergétique (THPE) est un équipement dont l’efficacité énergétique est supérieure ou égale à 92 %. Elle présente donc les meilleures performances énergétiques des chaudières disponibles sur le marché.

 

👉 La majorité des chaudières à condensation sont dites THPE, mais cette appellation est valable pour tous les types de chaudières affichant les performances requises.

 

Les chaudières à condensation : les plus économiques

La chaudière à condensation consomme jusqu’à 25 % de moins qu’une chaudière classique, et son rendement atteint en moyenne 90 %. La chaudière gaz à condensation affiche même un rendement situé entre 90 % et 110 %. 

 

Son secret ? Elle récupère la chaleur présente dans les fumées de combustion pour les réinjecter dans le circuit de chauffage. Ce système ingénieux lui permet donc d’être économe en énergie !

 

Compatible avec votre système de chauffage central existant, la chaudière à condensation fonctionne avec n’importe quel type de combustible : le gaz, le fioul ou le bois.

👉 En compagnie de Jamy, découvrez les grands avantages de la chaudière gaz à condensation.

 

 

Les chaudière basse température : peu encombrantes

La chaudière basse température fonctionne au gaz ou au fioul. Sa particularité est qu’elle produit, comme son nom l’indique, des températures basses, oscillant entre 35° et 60°. Elle nécessite donc moins de combustible pour chauffer l’eau. Grâce à elle, vous faites jusqu’à 15 % d’économies par rapport à une chaudière traditionnelle.

 

👉 La chaudière basse température s’installe facilement et est peu encombrante. En revanche, elle n’est compatible qu’avec des équipements de chauffage basse température comme des radiateurs à chaleur douce ou des planchers chauffants.

 

Les chaudières à ventouse : adaptables à votre intérieur

Installation de chaudière

La chaudière à ventouse présente l’avantage de pouvoir être placée dans un espace fermé et non aéré. Parfaitement étanche, elle n’est pas reliée à votre conduit de cheminée, mais à un conduit dit “en ventouse”. Ce conduit se compose de deux tubes : le premier aspire l’air dans lequel se trouve votre chaudière, et le second expulse les fumées issues de la combustion.

 

Elle s’adapte à n’importe quel type de chaudière, qu’elle soit classique, à condensation ou basse température. Cet équipement permet de réduire votre consommation énergétique de l’ordre de 5 %.

 

Les chaudières mixtes : un équipement utilisant deux sources d’énergie

La chaudière mixte ou chaudière hybride utilise deux sources d’énergie pour fonctionner. En règle générale, elle couple une énergie fossile comme le gaz ou le fioul, à une énergie renouvelable comme le bois, l’air ou le solaire. Grâce à ce système, elle bascule d’un combustible à l’autre selon vos besoins, de façon à être la plus performante et la moins énergivore possible.

 

👉 La chaudière mixte se compose d’une chaudière à condensation couplée à équipement utilisant une énergie renouvelable pour fonctionner comme une pompe à chaleur ou des panneaux solaires.

 

Les chaudières gaz pulsatoire : économiques et écologiques

Contrairement aux autres types de chaudières, la chaudière gaz pulsatoire ne possède pas de brûleur pour la combustion du gaz. Elle fonctionne à l’aide de micro-combustions produites dans une chambre de combustion intégrée à la chaudière. Ces micro-combustions produisent des gaz chauds, qui transmettent leur chaleur au liquide caloporteur.

 

Ce système ingénieux lui permet de consommer moins de combustible, et de faire jusqu’à 40 % d’économies sur vos factures d’énergie.

 

🔎 Type d’énergie ou performance : deux critères déterminants 

Il est important de distinguer les chaudières par type de combustible utilisé et les chaudières performantes. Parfois, il arrive que les deux se croisent. Les chaudières à condensation peuvent par exemple fonctionner au bois ou au gaz, tandis que les chaudières THPE peuvent fonctionner avec tout type d'énergie dès lors que la configuration respecte les niveaux de performance requis.

maman et enfant s'amusant ensemble dans le salon

Installez une chaudière à gaz et profitez de notre offre Sérénité ! Vous êtes accompagné(e) pendant tout votre projet par un spécialiste dédié et nous déduisons directement les aides financières de votre devis : vous ne payez que le reste.

maman et enfant s'amusant ensemble dans le salon

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème