« Renovation Wave » : Vers la mise en place d’un plan de rénovation énergétique européen

 

Du 11 mai au 8 juin, la Commission Européenne lance une grande consultation publique sur la future initiative « Renovation Wave » pour accélérer la rénovation énergétique du parc immobilier européen et atteindre nos objectifs climatiques à l’horizon 2050. Mais qu’est-ce que cette initiative ? A quoi sert-elle ? On vous explique tout dans cet article.

Qu’est-ce que l’initiative « Renovation wave » ?

L’Initiative « Renovation Wave »  fait suite à l’annonce d’un pacte vert pour l’Europe  (Green Deal Européen) visant à établir une feuille de route pour rendre l’économie de l’Union Européenne durable et en conformité avec l’atteinte de nos objectifs climatiques.

 

La rénovation énergétique a toute sa place dans cette future feuille de route. En effet, le parc immobilier de l’Union Européenne représente plus de 40% de la consommation d’énergie finale et émet 36% des émissions de gaz à effet de serre de l’Union. Le constat d’un parc immobilier « énergivore » serait moins problématique si la rénovation énergétique jouait un rôle important pour faire baisser consommation.

 

Cependant, le taux de rénovation énergétique est aujourd’hui trop faible, moins de 1% du parc immobilier de l’UE fait l’objet d’une rénovation énergétique. Si la dynamique de rénovation est faible, l’investissement financier dans ce secteur l’est également. Les investissements supplémentaires nécessaires pour atteindre les objectifs énergétiques et climatiques de l'UE à l'horizon 2030 sont de l'ordre de 325 milliards par an, dont environ 250 milliards pour les bâtiments résidentiels et 75 milliards pour les bâtiments publics. Il y a nécessité à accélérer cette dynamique, pour cela l’initiative « Renovation Wave » consulte les parties prenantes pour trouver des propositions concrètes à mettre en œuvre.

Un futur plan de rénovation énergétique européen

La Commission veut accélérer sur la mise en place d’un plan de rénovation énergétique européen issu de l’initiative « Renovation Wave ». La Commission européenne à l’Energie, Kadri Simson, l’a précisé cette semaine : « En Septembre, je présenterai le plan de rénovation énergétique européen, un plan visant à minimiser les barrières réglementaires potentielles et à stimuler la rénovation des bâtiments ».

 

La crise économique liée au Covid19 que traverse l’Europe a incité la Commission Européenne à accélérer son agenda sur le sujet de la rénovation énergétique. Dans le document de présentation de l’initiative « Renovation Wave » on peut ainsi lire que « la construction et la rénovation énergétique soutiennent un large éventail de secteurs en amont (matériaux) et de petites et moyennes entreprises en aval (travaux). En plus d’économiser de l’énergie, l’initiative apportera une contribution essentielle à la création d’emplois et à la relance économique dans le contexte de la pandémie de Covid-19 ».

 

Pour mettre un plan de rénovation énergétique européen efficace, la Commission souhaite lever plusieurs barrières au passage à l’acte des ménages :

 

  1. Les barrières structurelles liées au secteur du bâtiment : peu d’industrialisation des travaux, peu d’économie d’échelle… ;
  2. Les barrières à l’information : peu de prise en compte des questions énergétiques par les particuliers, complexité de l’ensemble des dispositifs d’aides… ;
  3. Les défaillances du marché : financement bancaire inadapté, absence de mesure des résultats après rénovation… ;
  4. Le manque d’expertise des professionnels : absence de formation spécifique sur la rénovation énergétique… ;
  5.  Les obstacles réglementaires : pas d’obligation de consommation minimale des bâtiments, difficulté à accéder aux dispositifs d’aides.

 

 

Si le plan devra répondre à ces 5 grandes problématiques, des pistes sont déjà sur la table. Au niveau financier, la Commission envisage le développement de financement innovant (contribution sur la facture d’énergie des ménages, hypothèques verts, utilisation accrue des revenus de l’ETS…). Du côté des financements européens, la Commission Européenne envisage également la mise en place d’un point d’entrée unique faisant office de « guichet unique » dans l’obtention d’aide pour la rénovation des bâtiments. De la France à l’Europe, la simplification des processus d’obtentions d’aides semble être à l’honneur. Rendez-vous en septembre pour découvrir les contours de ce plan !

Plus d’articles sur ce thème