Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Hygrométrie : quel est le taux d'humidité idéal dans votre maison ?

L'hygrométrie, c'est le taux d'humidité présent dans l'air. Bien le contrôler est important pour le confort et la santé des occupants de la maison. Le mesurer, le réduire ou l'augmenter, on vous explique tout !


Pour chasser l'humidité, rien de telle qu'un bonne isolation thermique.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Qu'est-ce que taux d'hyrgrométrie d'une maison ?

La définition de l'hygrométrie

L'hygrométrie n'est autre que le terme scientifique pour désigner le taux d'humidité dans l'air. Il est d'ailleurs très utilisé dans le domaine de la météorologie. À la maison, le taux d'humidité trop élevé se manifeste par de la buée sur les vitres, des moisissures sur les murs. Le maîtriser à l'intérieur est très important.

👉 Quelle est la différence entre l'hygrométrie et l'hydrométrie ?
Il ne faut pas les confondre ! Si ces deux mots sont reliés à la mesure de l'eau, ils n'ont pourtant rien à voir. L'hydrométrie désigne la mesure du débit de l'eau. Par exemple, elle est utilisée dans la construction des barrages. 

 

Comment mesurer le taux d'hygrométrie ?

Le taux d'humidité d'une maison peut se calculer de deux manière différentes :
 

  • à l'aide d'un hygromètre
  • en faisant appel à un professionnel

 

L'hygromètre est un petit instrument doté d'un cadran à aiguille ou d'un écran, qui se charge de capter et mesurer le taux d'humidité présent autour de lui. Pour qu'il soit efficace et donne une mesure représentative, il faut ne faut pas le poser trop prêt d'une source de chauffage et le laisser plusieurs heures au même endroit.


Pour une analyse plus poussée, vous pouvez aussi faire appel à un diagnostiqueur. Expert en humidité, il saura détecter tous les signes qui montrent une hygrométrie trop ou pas assez élevée. Si vous le souhaitez, il peut même mesurer 'humidité présente dans vos murs grâce à un petit appareil. 

Quel est le taux d'humidité recommandé pour une maison ?

L'hygrométrie idéale

Selon l'Ademe, l'idéal est de maintenir un taux d'humidité entre 40 et 70% dans les pièces d'une maison, avec une température ambiante située entre 18 et 22°C. Si vous avez des doutes sur la bonne hygrométrie de votre logement, n'hésitez pas à utiliser un hygromètre !


Il faut savoir que ce taux doit rester constant toute l'année, hiver comme été. 

 


Que se passe-t-il si le taux d'humidité se situe au-dessus ou en dessous des seuils conseillés ?

Si le taux d'humidité est en-dessous de 40%, cela signifie que l'air est trop sec. Si le bâtiment ne craint rien, c'est la santé des habitants qui peut en pâtir : irritations, gorge et muqueuses sèches...


À l'inverse, au-dessus de 70%, le taux d'humidité, l'air est rempli d'une trop grande quantité d'humidité. Véritable fléau pour le logement, une hygrométrie excessive est également mauvaise pour la santé.

 

mur craquelé par l'humidité

En quoi un bon taux d'humidité est-il important ?

Hygrométrie et santé

Qu'il soit trop élevé ou trop bas, le taux d'humidité s'avère problématique pour la santé des habitants du logement. Mais le véritable risque pèse sur l'humidité excessive. L'exposition prolongée a un air ambiant trop humide peut provoquer plusieurs types de soucis de santé : 
 

  • des maladies respiratoires : inflammation des bronches, asthme, développement d'allergies, gêne respiratoire
  • des douleurs articulaires : arthite, athrose
  • problèmes de circulation : gonflement, rétention d'eau


 

Hygrométrie et qualité du logement

Comme pour les effets sur la santé, l'humidité très élevée dans un logement est très dangereuse et va dégrader petit à petit son état. Apparitions de moisissures, peinture qui s'effrite, mauvaises odeurs, condensation constante... Tels sont les signes qui ne trompent pas ! À terme, l'humidité détériore la structure du bâtiment.

Détecter l'humidité : les signes qui ne trompent pas

Signe n°1 : la condensation

La condensation, c'est ce moment pendant lequel l'eau passe d'un état gazeux à un état liquide. À la maison, elle se manifeste par de la buée qui apparaît sur les vitre, les miroirs et parfois même les murs. Dans une maison humide, la condensation survient au moment de faire cuire des aliments, de prendre une douche ou un bain ou encore de faire sécher du linge. Même une simple activité humaine peut entraîner de la condensation.
 

 

Signe n°2 : la moisissure

L'humidité est le terrain de jeu privilégié de la moisissure. Murs, plafonds, et même parfois les sols, aucune surface n'est épargnée. Le dos des meubles collés aux murs peuvent également en être atteint. Généralement, les dégâts commencent par une simple peinture qui s'écaillent ou un papier peint qui se décolle. Alors ouvrez l'oeil !
 

 

Signe n°3 : des remontées capillaires dans les murs

L'humidité provient parfois du terrain situé sous la maison. L'hygrométrie trop importante de la terre atteint la structure du bâtiment et remonte petit à petit dans les murs. Pour détecter ce phénomène, voici les indices à observer : des tâches blanches, des tâches d'humidité ondulées sur la bas des murs, ou encore de la moisissure.

Comment rétablir un bon taux d'humidité dans le logement ?

Le pourcentage d'humidité dans une maison est capital pour y vivre confortablement. Heureusement, il existe des moyens de l'améliorer en cas de taux trop ou pas assez élevé.
 

 

Installer une ventilation performante

Le gros souci des maison humide est souvent un manque, voire une absence de ventilation. Plus qu'un aération manuelle et régulière, le plus important est d'installer un système de ventilation mécanique contrôlé (VMC).


En quoi ça consiste ? Des bouches d'extraction de l'air vicié sont installées dans les pièces humides (salle de bain, cuisine) et des bouches qui permettent d'insuffler de l'air neuf dans les pièces de vie. Ainsi, l'air est constamment renouvelé et l'humidité est extraite. 


 

vmc

 

 

Remplacer ses fenêtres

Vos vitrages sont les premiers remparts contre l'humidité extérieures. Ils se doivent donc d'être complètement étanche pour ne rien laisser passer ! L'idéal est de remplacer de vieux simples vitrages pour des fenêtres à double vitrage de qualité. 


 

Fenêtre en aluminium

 

 

Isoler sa maison

L'humidité excessive est souvent le résultat d'un défaut d'isolation. La priorité ultime est de procéder à l'isolation thermique des murs. Par l'intérieur (ITI) ou par l'extérieur (ITE), ces travaux de rénovation énergétique font partie des plus efficaces. En plus de chasser l'humidité de la structure de la maison, il engendrent d'importantes économies d'énergie.

 

À lire aussi : Que faire en cas d'humidité dans mon logement ?

l-isolation-des-murs-par-l-exterieur-permet-de-diminuer-le-montant-de-sa-facture-de-chauffage

Grâce à l’isolation des murs par l’extérieur, votre facture de chauffage diminue de l'ordre de 25%. Et parce que votre satisfaction nous est précieuse, nous déduisons les aides financières du montant total de votre devis.

l-isolation-des-murs-par-l-exterieur-permet-de-diminuer-le-montant-de-sa-facture-de-chauffage

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !