Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

5 astuces pour déshumidifier sa maison

Avoir un logement humide peut devenir un véritable cauchemar, que vous soyez propriétaire ou locataire. Heureusement pour vous, ce n’est pas irréversible. Voici les meilleures 5 astuces pour remédier à l’humidité.

 

Estimez le montant de vos aides pour l’installation d’une VMC pour éviter l'humidité. 

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Astuce n°1 : Contrôler la ventilation et l’étanchéité

L’humidité est le problème de confort n°1 cité par les foyers français. Si vous y êtes confronté, rassurez-vous, des solutions existent. 
 

Pour mettre fin à ce phénomène, la première chose à faire est de contrôler la ventilation et l’étanchéité de votre maison.
 

Une bonne ventilation permet de renouveler l’air de votre logement et d’évacuer les excès d’humidité.

 

L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) vous permet d’optimiser la ventilation de votre logement. Vous pouvez ainsi opter pour :

 

  • une VMC simple flux : c’est le modèle le plus simple à installer et le moins coûteux, mais aussi le moins efficace ;
     
  • une VMC double flux : ce système permet à l’air vicié présent dans les pièces humides de s’évacuer vers l’extérieur, et à l’air neuf de rentrer dans les pièces sèches. Les deux flux se croisent dans un échangeur thermique, ce qui permet à l’air vicié de préchauffer l’air neuf. Ce système ingénieux permet à la VMC double flux d’aérer et de réchauffer votre logement.
     

Résultat : vous faites jusqu’à 15% d’économies sur vos factures de chauffage.
 

 

schéma fonctionnement vmc double flux

👉 Notez que l’installation d’une VMC double flux dans votre logement vous rend éligible à des aides financières. Pour en bénéficier, vos travaux doivent obligatoirement être réalisés par un artisan certifié Reconnu garant de l’environnement (RGE).

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Au quotidien, vous pouvez faire quelques vérifications pour optimiser la ventilation de votre maison : 

 

  • Nettoyez les bouches d’aération : des bouches d’aération encrassées ne permettent pas à l’air vicié de s’évacuer correctement. Nous vous conseillons de retirer régulièrement les poussières à l’aide d’un aspirateur ou d’un chiffon humide. 
     
  • N’obstruez pas les bouches d’aération : en calfeutrant les bouches d’aération, vous empêchez l’air vicié de s’évacuer. Il est donc primordial de ne pas les obstruer pour empêcher leur bon fonctionnement. 
     
  • Vérifiez les étanchéités des murs, fenêtres et du toit de votre logement : les joints doivent être nets et ne présenter aucune fissure apparente. 
     
  • Remplacez vos anciennes fenêtres par des fenêtres double vitrage : ces travaux vous permettront de réduire considérablement les pertes de chaleur.

Astuce n°2 : Miser sur les méthodes naturelles

Il existe des méthodes naturelles pour déshumidifier votre appartement ou votre maison comme : 

 

  • La gomme arabique : elle a un fort pouvoir de déshumidification. Placez quelques morceaux dans une coupelle et placez-la dans les pièces humides de votre logement. Veillez à la remplacer toutes les 3 semaines environ. 
     
  • Le charbon de bois : placez des morceaux de charbon dans une boîte ou un bocal avec un couvercle percé. L’humidité sera naturellement attirée. Remplacez-le toutes les semaines. 
     
  • Le gros sel : mettez quelques cuillères de gros sel dans un bol et placez-le dans un coin d’une pièce humide. Remplacez-le toutes les semaines. 
     
  • La litière pour chat : mettez quelques cuillerées de litière dans une coupelle puis placez-la dans un coin d’une pièce humide. Remplacez-la une fois par semaine. 
     
  • Sécher correctement son linge : faites sécher votre linge le plus possible à l’extérieur, ou dans une pièce grande et aérée.

Astuce n°3 : Fabriquer son déshumidificateur maison

Le saviez-vous ? Il est possible de fabriquer soi-même son propre déshumidificateur maison. Pour cela, plusieurs méthodes existent.

💡 Est-ce qu’un déshumidificateur est efficace ?
Oui, un déshumidificateur est un appareil efficace puisqu’il permet d’absorber le trop-plein d’humidité ambiante. En diminuant le taux d’humidité dans votre maison, il permet de réduire considérablement les problèmes respiratoires et l’apparition de moisissures.

 

1.
Utiliser de l’argile

Pour fabriquer un déshumidificateur à base d’argile, il suffit de couper une bouteille en plastique en deux. Sur la partie du goulot, placez un linge et fixez-le à l’aide d’un élastique. Ensuite, retournez le goulot et déposez-le à l’envers sur le fond de la bouteille. Déposez l’argile au niveau du goulot, et le tour est joué !

 

Il ne vous reste plus qu’à placer votre déshumidificateur maison dans une pièce humide et à remplacer l’argile une fois par semaine.

 

2.
Utiliser du gros sel

Fabriquer un déshumidificateur maison avec du gros sel est un jeu d’enfants. Il suffit de vous munir d’une bouteille en plastique, de la couper en deux, puis d’entourer le goulot d’un linge. Orientez ensuite le goulot vers l’intérieur du reste de la bouteille, et placez-y du gros sel. Pensez à remplacer le sel une fois par semaine.
 

👉 Et si vous optiez pour une lampe en sel rose de l’Himalaya ? En absorbant l’humidité ambiante, elle permet d’améliorer la respiration nocturne. Nous vous conseillons de la placer sur votre table de chevet.

 

3.
Utiliser du charbon

Le charbon est un excellent absorbeur d’humidité. Nous vous conseillons de placer quelques morceaux de charbon de bois dans une boîte ou dans un bocal avec un couvercle percé. L’humidité pénètrera ainsi dans le récipient grâce à ces trous.

 

Disposez-le dans le coin d’une pièce humide et remplacez le charbon toutes les semaines.

 

4.
Utiliser du chlorure de calcium

Pour fabriquer un déshumidificateur maison à base de chlorure de calcium, il suffit de placer quelques cuillerées de chlorure dans une chaussette. Fixez-la ensuite sur un tasseau de bois, puis retournez le tasseau au-dessus d’un récipient. L’humidité absorbée coulera ainsi dans le récipient.

Astuce n°4 : Installer des plantes d’intérieur

Certaines plantes sont réputées pour leur capacité à absorber l’humidité. La plupart de ces plantes vivent dans des milieux tropicaux. L’environnement chaud et humide d’une salle de bain par exemple, reproduisent aisément leur milieu naturel.

 

Si vous souhaitez déshumidifier votre maison, vous pouvez donc installer l’une ou plusieurs de ces plantes chez vous :

 

  • La fougère de Boston : placez-la en hauteur dans votre salle de bain, avec une lumière indirecte. 
     
  • Le spathiphyllum ou fleur de lune ou lys de paix : il a besoin de peu de lumière et d’un arrosage léger mais régulier. 
     
  • Les népenthes : ces plantes carnivores n’aime ni les courants d’air, ni l’exposition au soleil, mais elle absorbe l’humidité avec une grande efficacité. 
     
  • Le palmier nain : cette plante a besoin de peu de lumière. 
     
  • Le lierre grimpant : suspendez-le dans votre cuisine ou votre salle de bain et maintenez la terre humide. 
     
  • L’orchidée : attention, cette fleur nécessite d’être placée à la lumière du jour. 
     
  • Le ficus : en plus d’avoir des vertus dépolluantes, le ficus permet de déshumidifier les pièces.

Astuce n°5 : Sécher son linge correctement

Pour déshumidifier efficacement votre maison, il est nécessaire de faire sécher son linge correctement. En effet, faire sécher son linge à l’intérieur de son logement peut être source d’humidité. L’idéal est donc de le faire sécher à l’extérieur de votre maison (sur votre terrasse ou balcon par exemple), et de vous assurer qu’il est bien sec avant de le ranger.

 

S’il n’est pas possible de placer votre linge à l’extérieur, faites-le sécher dans une grande pièce fermée, avec une fenêtre entrouverte. Cela permettra à l’humidité de s’évacuer correctement vers l’extérieur.

Quels sont les signes d’un excès d’humidité ?

De la buée sur les vitres, des traces sur vos murs, des rhumes à répétition… Il y a des signes qui ne trompent pas !


Voici la liste de tout ce qui peut vous alerter sur un excès d’humidité : 
 

  • Vous remarquez des traces noires de moisissure sur vos murs. 
  • La peinture de vos pièces est écaillée, abîmée et/ou vos papiers peints se décollent. 
  • De la buée est présente sur vos vitres et de l’eau sur vos murs, dans votre salle de bain après une douche ou dans votre cuisine après la préparation du repas par exemple. 
  • Des taches d’eau sont persistantes et ne partent pas. 
  • Vous ressentez l’humidité dans votre matelas, sur vos vêtements, etc.
  • Vous sentez une odeur de renfermé, dans vos placards notamment. 
  • Vous avez une sensation de froid persistante sur vos murs. 
  • Vous êtes très souvent malade : rhume, bronchite, sinusite…


 
Pour en avoir le cœur net, vous pouvez acheter un hygromètre : ce petit appareil accessible vous indique le taux d’humidité de votre logement. Si ce dernier est supérieur à 65%, il faut alors agir.

 

💡 Comment faire baisser le taux d’humidité dans une pièce ?
Pour faire baisser le taux d’humidité dans une pièce, il est nécessaire de renouveler correctement l’air pour éliminer les excès d’humidité. Pour cela, nous vous conseillons d’aérer tous les jours pendant 5 à 10 minutes l’ensemble des pièces de votre logement, à savoir les pièces humides (cuisine, salle d’eau, salle de bain), et les pièces sèches (salon, chambres).

 

humidité fenêtre

 

La condensation qui se forme dans votre logement est causée principalement par un défaut d’aération ou de ventilation, ajoutée au nombre de personnes présentes dans le foyer. En effet, l’activité humaine quotidienne provoque inévitablement de l’humidité : lorsque l’on cuisine, lorsque l’on se douche, que l’on étend son linge… Notre propre respiration diffuse en continu des projections humides dans notre lieu de vie !

 

 

Dans le cas d’une infiltration d’eau chez vous, il faut souvent remonter plus en amont pour comprendre le problème. Certaines maisons sont humides à cause d’un défaut de construction : des matériaux de mauvaise qualité qui deviennent poreux, des fissures locales...

 

Par exemple : un toit ou des murs mal étanchéifiés vont laisser passer dans une certaine mesure les intempéries extérieures, et ainsi humidifier le logement tout entier. Un système de canalisations défaillant ou des joints défectueux peuvent aussi être responsables.

 

Votre logement peut aussi faire l’objet de remontées capillaires. Dans ce cas, c’est l’humidité du sol qui remonte dans les murs ou dans votre cave par exemple.

 

Parfois, l’humidité est due à des causes accidentelles telles qu’un dégât des eaux ou une inondation, bien évidemment plus faciles à repérer.

 

👉 Pourquoi est-il essentiel d’agir ?
Avoir un logement humide, ce n’est pas seulement inesthétique : cela impacte aussi votre santé. Vous êtes bien plus susceptible de développer des maladies chroniques dans un environnement qui n’est pas sain, telles que des allergies aux moisissures par exemple, qui peuvent rapidement se compliquer. Par ailleurs, cette sensation de froid vous pousse aussi à user et abuser du chauffage… Et voir ainsi grimper en flèche le montant de vos factures !

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème