Pompe à chaleur

Votre pompe à chaleur ne démarre pas ? Suivez le guide !

Face à une pompe chaleur (PAC) qui ne veut pas faire son travail, vous vous sentez impuissant. Et c’est normal ! Mais avant d’appeler un professionnel au secours, il y a plusieurs points que vous pouvez vérifier vous-même. Nous vous aidons pas à pas. 


Chez Effy, nous installons des PAC à partir de 1 500 € tout compris avec nos travaux Effy Sérénité. Grâce aux aides à la rénovation énergétique et à l'installation de nos artisans RGE qualifiés, vous faites des économies considérables !

Je demande ma PAC à 1 500 €

Demande gratuite et sans engagement

Une pompe à chaleur, c'est quoi ?

La pompe à chaleur est un système de chauffage central reconnu pour son excellent rendement et son côté écologique. Qu’il s’agisse d’une PAC aérothermique ou géothermique, la source d’énergie principale de votre appareil est gratuite : les calories de l’air ou celles de la terre. Mais l’installation d’une pompe à chaleur représente souvent un investissement et au moindre problème, c’est la panique ! Pourtant, inutile de vous alarmer si elle ne démarre pas. Avant d’appeler un professionnel, il existe une panoplie de solutions et votre souci peut souvent s’arranger rapidement.

La check-list des éléments à vérifier

  • Allumez puis éteignez votre PAC


C’est tout bête, mais c’est la première chose à faire si votre équipement ne démarre pas. Tentez d’éteindre complètement votre pompe à chaleur et de la rallumer. Cela ne fonctionne toujours pas ? Passons à la suite !
 

  • Un problème de thermostat


Le thermostat est bien souvent à l’origine des maux d’une PAC. Il peut être en panne ou tout simplement mal réglé. Résultat, votre pompe ne démarre pas. Voici les points à vérifier.


Votre thermostat est-il correctement installé ?


Si votre thermostat est neuf et vient d’être remplacé, il est possible qu’il soit mal branché ou qu’il soit victime d’un faux contact. Commencez par vérifier les branchements, mais s’il est défectueux ou inadapté, un professionnel doit venir le remplacer. 


Votre thermostat est-il à la bonne température ?


Si votre thermostat est réglé à une température inférieure que celle de votre maison, il est normal que votre pompe à chaleur ne se mette pas en marche. Pour fonctionner, il faut veiller à régler le thermostat au moins 5 degrés au dessus de la température ambiante de votre maison. Et le tour est joué !


Votre thermostat est-il bien en marche ?


S’il s’agit d’un thermostat numérique, l’écran noir vous indique sans suspens qu’il est éteint. Mais s’il ne dispose pas d’écran, il se peut qu’il ne soit pas sur la bonne position. Cela passe alors inaperçu !
 

  • Un problème d’alimentation


Tout fonctionne correctement du côté du thermostat ? L’enquête continue avec l’alimentation.


Votre PAC est-elle bien alimentée ?


Il faut commencer par vous assurer que votre logement n’est pas victime d’une panne de courant. Ensuite, vérifiez bien que l’électricité s’achemine jusqu’à votre équipement avec le disjoncteur, les fusibles et votre panneau électrique. 
 

Si votre PAC est reliée à un interrupteur d’alimentation, vérifiez bien qu’il est allumé. Si ce n’est pas le cas, enclenchez-le et attendez un instant avant que votre équipement s’allume.


La tension électrique est-elle correcte ?


Parfois, la tension électrique peut tomber en dessous de la tension nécessaire à faire fonctionner votre pompe à chaleur. Ce genre de problème peut avoir différentes origines, mais dans tous les cas vous devez faire appel à un électricien
 

👉 À savoir

Lorsque votre pompe à chaleur redémarre enfin, tendez l’oreille ! Si vous entendez un bruit provenant du moteur de la PAC, éteignez tout et attendez l’intervention d’un professionnel. Cette précaution vous évitera d’endommager votre appareil pour rien.

L’intervention d’un professionnel

Si malgré toutes les vérifications, votre pompe à chaleur ne démarre toujours pas, l’intervention d’un professionnel devient donc nécessaire. Pour cela, nous vous recommandons de faire appel à un artisan certifié RGE. Parfois, les dysfonctionnements sont trop importants pour être arrangés seul à la maison.


Par ailleurs, nous vous déconseillons de tenter de réparer vous-même votre appareil. Cela pourrait être dangereux et abîmer d’autant plus votre pompe. Vous ne savez pas vers qui vous tourner ? Adressez-vous à un artisan détenteur de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ces professionnels sont reconnus pour leur savoir-faire et leurs compétences. Un vrai gage de qualité ! D'ailleurs, chez Effy, nous ne travaillons qu'avec des artisans RGE locaux et recommandés par nos clients. 

L'importance de l’entretien de votre pompe à chaleur

Un entretien simple de votre part


Pour éviter le plus possible de faire intervenir un professionnel, votre vigilance et votre soin sont les clés. Au quotidien, de petits gestes simples de votre part protègent votre PAC des dysfonctionnements.


👉 Pour une PAC aérothermique

Un nettoyage régulier de la borne extérieur. L’air y circule mieux et elle ne s’obstrue pas.
Un dépoussiérage des bouches intérieures à l’eau et au savon. Cela vous permet de préserver la qualité de l’air qui entre chez vous.
Un dégivrage régulier : trop de givre peut endommager votre appareil.


👉 Pour une PAC géothermique :

Surveiller la pression du module hydraulique.
Changer le fluide qui circule dans le système de chauffage tous les 5 ans.


Un entretien obligatoire


Depuis juillet 2020, l’entretien de votre pompe à chaleur par un professionnel est devenu une obligation légale. À la différence des chaudières, celui-ci n’est pas à réaliser tous les ans. Sa fréquence diffère selon votre modèle de PAC : 

 

  • Tous les 2 ans pour une PAC entre 4KW et 70KW
  • Tous les 5 ans pour une PAC au-dessus de 70KW


À la fin de sa vérification, l’artisan doit vous fournir une attestation d’entretien. C’est un document à conserver en cas de problème avec votre pompe à chaleur. Pour éviter tout oubli, nous vous conseillons de souscrire un contrat d’assurance auprès de votre installateur. C’est un service qui revient entre 150 et 250 €, mais qui est très important pour la longévité de votre PAC.

Plus d’articles sur ce thème