Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Émissions de Co2 : La France, bonne élève de l’Europe ?

dash

 

Dans une note publiée mi-Mai, le Commissariat Général au Développement Durable explique que les émissions de CO2 liées à l’énergie s’élèvent à 4,6 tonnes par habitant en France, contre 6,3 en moyenne dans les grands pays Européens. Cet écart s’expliquerait par un bouquet énergétique moins carboné en France dans le secteur résidentiel. Explications.

 

 

Les français émettent moins de Co2 que leurs voisins européens

En comparaison avec 5 pays européens (Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Pologne), la France est le pays dont les émissions de Co2 liées à l’énergie par habitant sont les plus faibles. Cette première place peut s’expliquer par les caractéristiques du bouquet énergétique français composé en majorité de nucléaire (qui représente 45% de la consommation d’énergie primaire, contre 15% en moyenne dans les autres pays étudies) et le poids très faible du charbon (4%, contre 15% en moyenne).

 

Si la France est le premier pays de ce classement, elle pourrait encore faire mieux ! En effet, à la lecture de la note du Commissariat Général au Développement Durable, on apprend que malgré un bouquet énergétique peu carboné, la consommation d’énergie primaire par habitant est 20% plus élevée que la moyenne européenne. Cela démontre tout l’intérêt d’accélérer sur la politique de rénovation énergétique pour abaisser ce niveau de consommation, tout en favorisant l’utilisation d’énergie renouvelable.

Le chauffage reste cependant l’usage résidentiel le plus émetteur de Co2

A l’exception de l’Espagne, le dénominateur commun des pays européen est bien que le chauffage est l’usage résidentiel le plus émetteur de Co2. En France, celui-ci représente près de 80% des émissions de Co2 dans le résidentiel. Ainsi, si on peut en déduire que les autres usages (électroménager, éclairage...) sont couverts par une électricité peu carbonée et donc peu émettrice de Co2, ce n’est pas le cas du chauffage… dont le gaz et le fioul couvrent toujours une part importante des besoins. 

 

Ce niveau élevé d’émission est en cohérence avec les objectifs de la France concernant le chauffage résidentiel. En effet, la stratégie énergie climat prévoit d’ici 2023, le remplacement de 10 000 chauffages charbon et 1 million de chaudières fioul (sur un parc total de 3,5 millions). Pour suivre l’atteinte de ces objectifs, il sera nécessaire de suivre l’évolution des émissions de Co2 dû au chauffage qui devraient nécessairement baisser. Même si la France reste la bonne élève de l’Europe, il reste beaucoup à faire pour décarboner complétement son mix énergétique.

Plus d’articles sur ce thème