pompe à chaleur

Ma pompe à chaleur siffle : que faut-il faire ?

Vous avez installé une pompe à chaleur (PAC) chez vous, et constatez qu’elle fait un bruit anormal ? Il peut y avoir plusieurs explications et solutions à cela. Suivez notre guide pour en avoir le cœur net !

 

Avec nos travaux Effy Sérénité, profitez d'offres d’installation de pompe à chaleur air-eau tout compris avec un reste à charge réduit : à partir de 1500€ !

J'installe ma pompe à chaleur

Demande gratuite et sans engagement

Pourquoi installer une pompe à chaleur ?

Se tourner vers une PAC pour chauffer votre logement et/ou votre eau chaude sanitaire est une bonne idée. Cet appareil est tout d’abord très performant, et son rendement élevé vous permet d’amortir son coût en quelques années seulement. Par ailleurs, il emploie des ressources durables que sont l’air ou la terre, qui ne sont pas polluantes et consomment peu d’électricité. Cela vous donne droit à des aides financières à la transition énergétique non négligeables !

 

Tous ces atouts n’excluent cependant pas les risques de dysfonctionnement ponctuels, comme pour tout équipement de chauffage : par exemple, si vous entendez un bruit de sifflement anormal émanant de votre pompe à chaleur, c’est qu’il y a un problème à résoudre.

PAC qui siffle : les causes et les solutions

Quand faut-il s’inquiéter ?

 

Avant tout, il faut savoir qu’il est normal qu’une pompe à chaleur fasse du bruit. Plus précisément, le bloc extérieur de votre appareil émet du son lorsqu’il fonctionne, à cause des vibrations du ventilateur. Mais rassurez-vous, si l’appareil est bien positionné dans votre jardin et suffisamment éloigné, cela n’est pas gênant au quotidien. En plus, il existe des réglementations en termes de niveaux sonores dans les espaces résidentiels, et c’est la responsabilité de l’installateur qui est engagée si les niveaux sont franchis. Enfin, sachez que les nouveaux modèles de PAC sont de plus en plus silencieux !

 

Attention, cela ne signifie pas que tous les bruits d’une pompe à chaleur sont forcément normaux et acceptables. Il existe plusieurs signaux d’alarmes qui vous indiquent qu’il y a un dysfonctionnement dans votre équipement :

 

👉Votre unité extérieure fait du bruit ponctuellement ou en continu semblable à un sifflement aigu

👉Votre unité intérieure siffle, de temps en temps ou de façon continue

 

Ces sifflements sont non seulement désagréables, mais indiquent que votre appareil nécessite un entretien ou une réparation.

D’où vient le problème et quelle est la solution ?

 

Voici une liste non exhaustive des possibles dérèglements pouvant conduire à ces nuisances sonores :

 

  • Il n’y a pas assez de pression dans les tuyaux du circulateur ou du vase d’expansion de votre PAC
  • Le détendeur de l’appareil est bloqué ou défaillant : il faut le remplacer
  • L’unité intérieure et/ou extérieure, ou bien la tuyauterie, sont mal fixées : il faut vérifier le serrage des boulons et des écrous
  • Le problème peut venir d’un groupe de sécurité défaillant, qu’il faut changer
  • Les différentes vannes de l’appareil (départ ou retour de circuit, thermostatique) sont peut être placées sur un niveau intermédiaire : il faut les ouvrir au maximum
  • Il peut y avoir un problème de fréquence parasite : dans ce cas, il faut vérifier le bon fonctionnement du tableau d’alimentation de la PAC

Entretenir pour prévenir !

Dans la grande majorité des cas, un dysfonctionnement de l’appareil est dû à une pièce défaillante. Sachez que la première et la meilleure façon de prévenir ce genre d’incident, c’est d’opérer un entretien régulier de votre pompe à chaleur : ainsi, vous lui garantissez performance et longévité !

 

Vous pouvez être rassuré : il n’y a rien de sorcier dans l’entretien d’une PAC. Il suffit d’être rigoureux et penser à effectuer ces petites opérations régulièrement :

 

  • Dépoussiérer et nettoyer les filtres des unités intérieures
  • Veiller à ce qu’il n’y ait pas de feuilles et autres éléments gênants venant obstruer l’unité extérieure
  • Éventuellement couvrir avec une bâche une partie susceptible d’être soumise aux éléments extérieurs
  • Vérifier la pression de l’eau dans le cas d’une PAC air-eau

 

En plus de ces gestes simples, sachez que l’entretien d’une pompe à chaleur par un professionnel est désormais obligatoire : tous les deux ans pour les appareils entre 4KW et 70KW, et tous les cinq ans pour les appareils de plus de 70KW.

Bien choisir son artisan

L’autre clé pour éviter les déconvenues : confier l’installation de sa pompe à chaleur à un professionnel de confiance. Notre conseil numéro un est de vous tourner vers un artisan possédant la certification Reconnu Garant de l’Environnement. Ce label, décerné par des organismes agréés, atteste de l’expertise de celui qui la possède en matière d’efficacité énergétique.

 

Dans le cas d’une pompe à chaleur, il est essentiel que la personne en charge de vos travaux soit parfaitement au fait des conditions et spécificités de l’appareil. C’est précisément ce qui peut éviter des dysfonctionnements tels qu’un sifflement anormal.

💡 Profitez du réseau Effy !

Nous avons plus de 2000 artisans partenaires dans toute la France. Tous sont certifiés RGE et sont recommandés par d’anciens clients. Avec eux, vous êtes sûr de ne pas vous tromper !

Je trouve mon artisan RGE

Demande gratuite et sans engagement

 

 

Amandine Martinet

Plus d’articles sur ce thème