“À chaque pays son énergie” : l’Allemagne

Sommaire

Nous continuons notre petit tour d’Europe de la transition énergétique avec nos voisins allemands. Souvent reconnue pour mettre l’écologie au cœur de ses préoccupations, l’Allemagne est pourtant en retard sur ses objectifs de réduction d’émissions de CO2. Pourtant, 2020 est une année pleine de promesses pour le pays qui met la rénovation énergétique parmi ses grandes priorités. Voyons comment ils s’en sortent.

5 milliards d’euros consacrés à la rénovation énergétique

Si la France n’a jamais eu à envier l’Allemagne sur sa politique de rénovation énergétique, l’Outre-Rhin reste tout de même un modèle à suivre ces derniers mois. Fin 2019, Angela Merkel lançait un nouveau plan gouvernemental pour le climat. Le pays, en passe de rater son objectif de réduire de 40 % ses émissions de CO2 par rapport à 1990, souhaitait passer à la vitesse supérieure. 
 
Le plan pour le climat allemand contient donc tout un chapitre sur la rénovation et l’efficacité énergétique, véritables leviers qui pourraient permettre au pays de réduire ses objectifs en termes de réductions de CO2. Le but ? Parvenir à réduire de 56 % les émissions par rapport à 1990 d’ici 2030. Pour y arriver, le gouvernement accorde un budget de 5 milliards d’euros à la rénovation énergétique. 
 

Les aides à la rénovation en Allemagne

En Allemagne, les bâtiments représentent plus de 40 % de la consommation d’énergie totale du pays. Le financement de leur rénovation énergétique est donc très important et s’opère avec beaucoup d’organisation. C’est la banque publique de développement allemande (KfW) qui gère la situation en octroyant des crédits à taux préférentiels ainsi que des subventions directes de manière souple. Le montant de ces aides est déterminé par la performance énergétique que les travaux permettent d’atteindre.


110 000 logements rénovés en 5 mois grâce à la KfW.


Les citoyens allemands ont également accès à un crédit d’impôt efficacité énergétique s’ils réalisent des travaux de rénovation et d’une prime en cas de remplacement de leur système de chauffage.
 
Si le système de financement de la rénovation énergétique allemande semble bien en place, il leur reste toujours du chemin pour atteindre leurs objectifs. Le but ultime ? Réduire de 80 % la consommation d’énergie primaire des bâtiments d’ici 2050. 
 

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !

Ceci peut aussi vous intéresser