“À chaque pays, son énergie” : la Suède

Sommaire

Le paquet climat-énergie 2020 fixe des objectifs précis pour l’Europe pour lutter contre le réchauffement climatique. L’objectif est de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, de porter à 20 % la part des énergies renouvelables et d’améliorer l’efficacité énergétique de 20 %. Une mission que chaque pays membre de l'Union européenne réussit plus ou moins bien. Pour suivre un bel exemple, parlons de la Suède, le meilleur élève européen en matière de transition énergétique.

 
Comme beaucoup de pays scandinaves, la Suède fait partie des exemples à suivre en termes de transition énergétique. En 2014, le pays a même été élu le plus écologique du monde par le "Global Green Economy Index". 
 

Un système énergétique efficace

En Suède, les énergies fossiles ne représentent que 27 % des énergies selon l’AIE. Son mix électrique se répartit sur le nucléaire, la biomasse, la réutilisation des déchets et l’hydroélectricité. Avec deux tiers de sa surface recouverte de forêts, on peut dire que la Suède est dotée d’importantes ressources biomasse ! Elle dispose aussi de bonnes ressources hydrauliques puisque 45 % de leur production électrique vient d'ici. L'énergie éolienne se développe aussi de plus en plus. 

Une taxe carbone qui a plus de 30 ans

Comme ses collègues scandinaves, la Suède affiche une fiscalité verte volontariste avec une taxe carbone qui s’est multipliée par 6 depuis sa création en 1991. Elle est passée de 20 € à 120 € par tonne de CO2 émise. C’est d’ailleurs la taxation carbone la plus élevée dans le monde. Le but ultime ? Parvenir à une économie avec zéro émissions de carbone. 


Ces augmentations consécutives sont très bien accueillies par la population. En Suède, les ménages voient plus la transition énergétique comme un hobby que comme une véritable contrainte. Pas étonnant qu’ils mettent tous les autres pays au tapis en termes d’économies d’énergie. 
 

Focus sur Malmö, un quartier aux logements exemplaires

L'éco quartier de Malmö en Suède

Malmö, est la troisième ville du pays. C’est dans cette jolie commune côtière du sud que la Suède a lancé une expérience, celle d’un écoquartier à l’énergie 100 % verte. Anciennement appelé "Västra Hamnen", ce quartier est aujourd’hui rebaptisé "BO-01". Un vrai nom d’expérience urbaine et technologique !


Là-bas, 60 000 logements sont alimentés par l’énergie éolienne produite en bordure de la ville. Des panneaux solaires photovoltaïques alimentent aussi les maisons en électricité. À cela, le quartier ajoute une production de gaz naturel à partir de déchets organiques produits par les foyers.


Des bâtiments basse consommation


Des centaines de bâtiments sont construits pour avoir une consommation énergétique très faible. Par exemple, ils possèdent de nombreuses fenêtres qui permettent au soleil de chauffer et d’éclairer naturellement les pièces. Bien entendu, les constructeurs utilisent des matériaux très isolants et écologiques ainsi que du triple vitrage.
 
Petit bémol à ce joli projet, le coût des logements a considérablement augmenté par rapport au reste de Malmö. C’est le prix que les habitants acceptent de payer pour faire des dépenses énergétiques 25 % moins élevées que dans des logements classiques.
 

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !

Ceci peut aussi vous intéresser