Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Coupures d’énergie : le gestionnaire RTE se veut rassurant pour l’hiver

Par Mariana Gonçalves

Publié le 25/11/2022 à 09h00

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français RTE a partagé ses perspectives pour l’hiver 2022-2023. En croisant plusieurs scénarios possibles, RTE indique que même si le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu, il peut être évité.

Femme tenant une ampoule allumée

Selon RTE, une baisse de la consommation nationale de 1 à 5% suffit dans la majorité des cas, à éviter un risque de coupure d'électricité. ©Shutterstock

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie et de tensions géopolitiques, la question d’éventuelles coupures hivernales est sur toutes les lèvres. Bonne nouvelle : le Gouvernement et le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français RTE se veulent rassurants. 

 

“La baisse de la consommation d’électricité au début de l’automne permet de compenser le décalage de redémarrage du parc électrique”. Selon le Gouvernement, cette baisse, due principalement au secteur industriel et à une météo clémente, devra être confirmée en novembre. “Le plan de sobriété énergétique produit de bons résultats sur le premier mois, mais on verra en novembre si les premières amorces de baisse d’électricité seront aussi visibles dans le tertiaire et le résidentiel”

 

Lire aussi : Plan de sobriété énergétique : des primes revalorisées pour inciter aux travaux

Le risque de coupure d’électricité peut être évité selon RTE

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français RTE a croisé plusieurs scénarios de disponibilité de production et de conditions météorologiques pour établir ses prévisions*.

 

Bien que le risque de coupure d’électricité ne soit pas totalement exclu, le gestionnaire indique qu’il peut être évité. Pour cela, une baisse de la consommation nationale de 1 à 5% suffit dans la majorité des cas. Elle peut aller jusqu’à 15% dans les situations météorologiques les plus extrêmes.

 

Xavier Piechaczyk, Président du Directoire RTE explique que “nous pouvons écarter une large partie des risques si nous sommes très volontaristes sur la sobriété, ainsi que sur la mobilisation autour du signal EcoWatt rouge lors des pics de consommation, de telle sorte que nous pourrions traverser un hiver, même froid, sans difficulté”.

 

Le gestionnaire indique par ailleurs que la majorité des situations à risque se situent entre 8h et 13h, et entre 18h et 20h. Enfin, RTE explique qu’il n’y a pas de risque de black out en France.

 

Lire aussi : 71% des Français s’inquiètent d’un risque de pénurie d'énergie

EcoWatt : 350 000 Français inscrits sur le site

Le signal EcoWatt permet d’indiquer la situation du système électrique français. En cas de tension du système électrique, un signal rouge alertera les utilisateurs de la nécessité de réduire la consommation électrique pour éviter tout risque de coupure.

 

“Les Français doivent se saisir de ce dispositif, s’inscrire sur l’alerte et jouer le jeu lors des alertes pour réduire le risque de délestage” estime le Gouvernement. A ce jour, près de 350 000 Français se sont inscrits et plus de 100 entreprises se sont engagées à travers des chartes pour des efforts tangibles en cas d’activation du signal.

 

Pour poursuivre cette dynamique, le signal EcoWatt devrait prochainement faire son apparition sur les bulletins météo nationaux.


*Source : RTE - Étude perspectives du système électrique pour l’automne et l’hiver 2022-2023 (Novembre)

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème