Travaux de rénovation

Coût social du bruit : l’isolation phonique des bâtiments insuffisante

Par Mariana Gonçalves

Le 26 juillet 2021

Une étude du Conseil National du Bruit et de l’Ademe révèle que le coût sanitaire et social du bruit en France représente chaque année 156 milliards d’euros. Pour réduire les nuisances sonores, l'étude préconise notamment l'amélioration de l'isolation thermique et acoustique des logements.

Selon une étude réalisée par le Conseil National du Bruit (CNB) et l’Ademe, le coût sanitaire et social du bruit représenterait en France, 156 milliards d’euros par an. En cause :

 

  • Les transports qui représentent 68 % de ce montant soit 106,4 milliards d’euros par an
  • Le voisinage qui représente 16,9 % de ce montant soit 26,3 milliards d’euros par an
  • Le milieu du travail qui représente 13,5 % de ce montant soit 21 milliards d’euros par an

 

📣 Qu’est-ce que le coût social du bruit ?
Le coût social du bruit permet de donner une valeur monétaire à l’ensemble des impacts générés par cette nuisance, pour l’ensemble des agents économiques de la société, afin d’en évaluer la portée.

Le bruit, une nuisance qui a des conséquences directes sur la santé

Selon l’Observation Mondial de la Santé (OMS), le bruit est le second facteur environnemental provoquant le plus de dommages sanitaires en Europe (WHO, 2018), derrière la pollution atmosphérique. En Europe, 20 % de la population serait même exposée à des niveaux de bruits préjudiciables à la santé humaine.

 

Les conséquences sont multiples : l’audition est bien sûr impactée avec une perte ou le développement d’acouphènes. Les nuisances sonores impactent également fortement le sommeil, la santé mentale et le système cardiovasculaire des personnes. Le bruit pourrait même expliquer des pathologies comme l’obésité, le diabète, l’anxiété et la dépression.

 

Autre conséquence non sanitaire mais pas des moindres : le bruit serait parfois la cause d’une dépréciation immobilière d'une habitation.

Améliorer l’isolation thermique et phonique des logements pour réduire les nuisances sonores

L’une des solutions soumises par cette étude est d'améliorer l’isolation thermique et phonique des logements. En effet, ces travaux offrent un triple avantage :

 

  • Elle permet d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de bénéficier d’un meilleur confort thermique.
  • Elle permet de réduire le volume de bruit entrant dans votre logement.
  • Une isolation bien faite entraîne une réduction du montant de vos factures énergétiques.

 

Pour cela, rien de plus simple ! Commencez par remplacer vos fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage. Ensuite, réalisez des travaux d’isolation dans votre logement. L’isolation des combles vous permet ainsi de faire jusqu’à 30 % d’économies d’énergie, tandis que l’isolation des murs par l’extérieur crée un manteau isolant de votre maison. Résultat : une réduction de votre consommation de l’ordre de 25 % et des nuisances sonores réduites.

 

💸 Les travaux d’isolation thermique sont éligibles à plusieurs aides financières comme la Prime Effy, MaPrimeRénov’ ou la TVA réduite à 5,5 %. De quoi réduire le montant de vos travaux !

Vous souhaitez améliorer l’isolation thermique et phonique de votre maison ?

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème