Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Installer un poêle à bois en 2022 : combien ça coûte ?

Par Romane Saget

Publié le 09/02/2022 à 14h03

Avec la hausse importante des prix de l’électricité et du gaz, l’idée de se chauffer au bois vous trotte dans la tête. Pas étonnant que les poêles à bois attirent autant les Français. Grâce aux aides à la rénovation, voici le budget qu’il faut prévoir pour l’installation.

 


Une grande diversité de prix

C’est le grand avantage du poêle à bois : il y en a pour toutes les bourses ! Selon le type de poêle à bois que vous choisissez, vous trouverez de nombreuses gammes de prix. Le prix d’installation d’un poêle à bois dépend de plusieurs éléments : sa puissance, sa marque, la main d'œuvre, les travaux induits.


Par exemple, vous pouvez trouver des poêles classiques d’entrée de gamme pour moins de 1 000€. En montant en gamme et en puissance, le prix de l’équipement peut grimper et atteindre plusieurs milliers d’euros.


Voici quelques fourchettes de prix en fonction des principaux  types de poêle à bois :
 

  • Le poêle à convection classique. Il fonctionne grâce à la combustion simple de bûches et est idéal comme chauffage d’appoint, en complément d’une chaudière ou d’une pompe à chaleur. Son prix : entre 500 € et 10 000 €
     
  • Le poêle à granulés. En brûlant des granulés à la place des bûches, ce poêle est plus simple d’utilisation et offre de meilleurs rendements (85% en moyenne). Son prix : entre 4 000 € et 7 000 €
     
  • Le poêle de masse. Très lourd et imposant, le poêle de masse est fabriqué dans un matériau réfractaire comme la brique, la faïence ou la pierre. Cette conception lui permet d’emmagasiner de la chaleur, puis de la restituer pendant 24 heures. Son prix : entre 4000 € et 8000 €
     
  • Le poêle à double combustion. Comme son nom l’indique, il opère une deuxième combustion pendant laquelle il brûle les gaz issus de la première combustion. Rien ne se perd ! Résultat, il émet moins de particules et augmente son rendement. Son prix : entre 500 et 4 000 €
     

Ces prix prennent déjà en compte la main-d'œuvre de votre artisan qui oscille généralement entre 500 et 1 000 €, selon la complexité du chantier et le type de poêle. Dans tous les cas, ne faites pas l’impasse sur la qualité ! Nous vous recommandons de faire appel à une entreprise compétente et détentrice d'une certification RGE. Cela vous garantit du bon travail et un accès à certaines aides à la rénovation énergétique.


 

Poêle à bois


Des frais annexes à prévoir

À côté de l’équipement en lui-même, l’installation d’un poêle à bois induit souvent des frais supplémentaires. Ils dépendent de l’endroit où vous installez votre poêle à bois et des équipements que vous possédez déjà à la maison. 


Les travaux peuvent nécessiter :
 

  • La création totale d’un conduit pour l’évacuation des fumées.
  • Le tubage de votre conduit existant, si celui-ci n’est plus aux normes.
  • La préparation du sol et des murs autour du poêle. Ils doivent absolument être équipés d’un revêtement qui résiste aux hautes températures. Exemple : des plaques en acier.

 

La création d’un conduit revient entre 1 000 et 3 000 €, matériel et pose compris. Si le conduit existe, mais qu’il nécessite seulement un tubage, il faudra compter entre 60 et 120 € le mètre de conduit.

 


Des aides financières pour réduire le budget

Vous avez choisi votre poêle ? Des aides existent ! Le poêle à bois fait partie des équipements de chauffage considérés comme assez performants et écologiques pour bénéficier de subventions de l’Etat. Ces aides permettent de réduire considérablement le prix de l’installation de votre poêle.


Avant de signer un devis avec un artisan, pensez à vous inscrire à la prime énergie. Chez nous, elle s’appelle Prime Effy et vous est versée sous forme de chèque. Le montant peut atteindre jusqu’à 880 €. L’aide de l’Anah, MaPrimeRénov’, peut se cumuler à la prime énergie. Elle est particulièrement intéressante et peut s’élever à 3 000 € pour l’installation d’un poêle à granulés et 2 500 € pour le poêle à bûches. En plus de ces aides purement financières qui réduisent votre investissement, vous avez aussi la possibilité de demander un éco-prêt à taux zéro auprès d’une banque. Accordé en cas de travaux de rénovation énergétique, ce prêt avantageux ne comporte aucun intérêt, directement pris en charge par l’Etat.


Alors qu’attendez-vous pour vous lancer ?

père et fille qui jouent ensemble

Bonne nouvelle ! L'installation d'un poêle est éligible à la Prime Effy. Avec notre offre Liberté, vous choisissez un artisan RGE local et l'obtention de votre prime est garantie une fois le devis validé. En plus, le montant de votre prime est 20% plus élevé si vous travaillez avec un artisan de notre réseau !

père et fille qui jouent ensemble

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !

Plus d’articles sur ce thème